• A propos des Travellers...

    Bonsoir, chers lecteurs et amis !

     

    Si je prends le clavier nuitamment comme j'aime tant le faire, ce n'est pas seulement parce que je n'arrive pas à dormir... C'est surtout pour vous faire part de mon ressenti quant à une culture underground. Vous savez, vous qui me lisez avec fidélité, que je me reconnais Metalleux, et amateur de Psytrance à mes heures. Il est maintenant temps pour moi de vous parler d'un autre de mes centres d'intérêt, à savoir la culture « Traveller ». C'est le qualificatif que s'attribuent ces jeunes et moins jeunes vivant sur la route, en camion aménagé ou camping-car... Alors en route, allons voir ailleurs si l'herbe est plus verte !

     

    A propos des Travellers...

     

    Tout d'abord, il faut faire la mise au point qui s'impose. A part le nomadisme inhérent à leur mode de vie, les Travellers que l'on connaît en France et dans d'autres pays d'Europe n'ont rien à voir avec les gens du voyage. Ni le goût pour les grosses caravanes et fourgons flambant neufs, ni la capacité à arnaquer et à voler quiconque se présente devant eux, encore moins celle d'ouvrir le feu sur les forces de l'ordre. Non, les travellers sont plutôt cools, un mix étrange entre culture Hippie, culture Tekno underground, avec une bonne dose de Mad Max pour ce qui est de l'univers culturel et de la customisation des véhicules... et, éventuellement (mais pas toujours), le recours aux substances psychotropes.

     

    A propos des Travellers...

     

    Vous en avez peut être déjà croisé, au hasard de vos balades en voiture ou en moto, sans même le savoir. Ils vivent littéralement « dans leur camion », que ce soit un simple fourgon aménagé du genre Peugeot J9 ou Renault Master, ou un camping-car entre deux âges sur une base mécanique increvable... Pour certains, c'est un poids lourd avec une caisse convertie en logement, ou encore mieux, un authentique autocar de transport scolaire transformé en studio mobile ! Ils vivent en général de petits boulots, que ce soient les activités saisonnières comme la cueillette des fruits et légumes, la taille de la vigne et les vendanges, et les emplois disponibles en stations de ski. Mais pas tous : beaucoup ont des métiers à l'année. On compte ainsi dans leurs rangs pas mal de chauffeurs routiers, ambulanciers, caristes et magasiniers, cuisiniers, … Et, il faut le dire, une proportion non négligeable d'étudiants, tant les logements sont chers. Ils (et elles) arborent bien souvent un ou plusieurs piercings, des dreads dignes d'un rastaman, des tatouages, s'habillent soit de fripes Hippies, soit comme vous et moi... Et sont certainement bien plus propres que le premier « reliquat d'humanité » qui peste contre les étrangers à la sortie du Leclerc !

     

    C'est en fait, à l'instar du Metal, de la musique électronique, ou du Punk (avec lequel ils ont une parenté) ni plus ni moins qu'une culture sombre, un art de vivre, un mode de vie à part entière. Et je sais de quoi je parle : j'ai vécu plus ou moins comme eux quelques temps... avant de renoncer, bien malgré moi (à cause de ma maladie) à la vie de bohème. Le camping-car ci-dessous ? C'était le mien ^^

     

    A propos des Travellers...

     

    Même si ce mode de vie présente beaucoup d'avantages, notamment la mobilité évidente (pas besoin de déménagement onéreux : on range juste quelques affaires, on coupe le gaz du frigo, on démarre et en avant) et le simple fait de ne payer ni taxe d'habitation, ni taxe foncière, ni redevance télé... Il y a des inconvénients notables. En premier, je dirais le fait de vivre sans attaches. Cela peut être synonyme de liberté les premiers temps, mais gare aux formalités administratives ! Car, vous devez le savoir, chers lecteurs et amis : la « bonne société » n'apprécie pas plus que cela les nomades... Ensuite, je dirais l'espace disponible à l'intérieur du camion : cela peut très bien se passer si vous êtes seul, mais tourner vite au cauchemar avec une personne que vous ne supporterez plus au bout de trois jours ! Comme les camping-caristes qui ne sortent que l'été, il faut s'approvisionner régulièrement en eau, vider les eaux usées, et charger de temps à autre les batteries de la cellule. Et ce pour avoir toujours un frigo en état de marche ! Tant il est vrai qu'en plein hiver, il ne faut pas vous étonner de consommer une bouteille de gaz par semaine... rien que pour votre chauffage, du moins dans les régions où le climat est le plus continental.

     

    A propos des Travellers...

     

    Alors, vous vient peut être la question qui tue : « Mais d'où nous vient cette culture ? » Eh bien, tout a commencé en Angleterre, dans les années 80, avec le développement des rave parties. A l'époque, beaucoup de jeunes Anglais ont décidé de prendre la route, après s'être acheté un camion, et ce pour « fuir la société », ni plus ni moins. Il se trouve que la musique électronique était à l'époque en plein boom, et une concurrence sévère était de mise entre les partisans des boîtes de nuit conventionnelles et hors de prix, et les tenants d'une culture underground, plus libre, fondée sur la donation, la liberté ultime, et le respect de la Nature. C'est ainsi que plusieurs festivals ont eu lieu, notamment à Stonehenge, au pied des célèbres mégalithes... Festivals bien souvent réprimés brutalement par la police anglaise, avec force matraques et gaz lacrymogènes.

     

    De fait, la presse « grand public » s'y intéressa de très près, et l'opinion publique aidant, le gouvernement d'alors pondit une série de lois criminalisant, ni plus ni moins, les rave parties, et les travellers. Alors, ces derniers traversèrent la Manche, et essaimèrent un peu partout en Europe... C'est grâce à eux qu'aujourd'hui en France, et un peu partout sur le continent, nous avons encore des « teufs », ou « free-parties »... Fêtes organisées la plupart du temps par ce qu'on appelle un « sound system », littéralement des camions chargés de matériel sono (platines, amplis, enceintes, systèmes d'éclairage), qui arrive à créer une « zone d'autonomie temporaire » (le principe de Hakim Bey) où l'essentiel est de faire la fête... Sur fond de musique composée de toutes pièces.

     

    A propos des Travellers...

     

    Néanmoins, tous les Travellers ne participent pas aux free-parties, pour différentes raisons. Certains préfèrent les soirées « organisées » dans une salle, d'autres les festivals de Psytrance, de Rock... ou de Metal ! Oui, car il y a quelques metalleux parmi les Travellers.

     

    Après quelques années d'errance sur les routes de France ou d'ailleurs, que deviennent les travellers ? La plupart rentrent dans le rang, redeviennent sédentaires, et revendent leur camion. Quelques uns partent à l'étranger, d'autres investissent dans une yourte ou un chalet, d'autres encore se trouvent une maison et construisent une famille. Car, il faut bien le dire : une telle vie est usante. Pour les nerfs, pour l'entourage comme pour la santé. Et ce même en s'abstenant de toucher à la drogue ! Hélas, tant de jeunes sont morts sur le bord du chemin, pour une raison ou pour une autre... Alors, vient le temps de renoncer à la route... Mais la passion du voyage est toujours là. C'est ainsi que certains, désireux d'avoir une adresse mais de garder leur indépendance vis à vis du système... achètent une vieille grange, pour ranger leur camion l'hiver, et recevoir leur courrier dans une boîte aux lettres. La vie dont je rêve ! Pourrais-je le faire un jour ? Tiens, je demanderai à l'occasion à mon psychiatre.

     

    A propos des Travellers...

     

    En attendant, chers lecteurs et amis, je vous souhaite ce qu'il y a de meilleur pour tous vos projets. Et, si vous vous apprêtez à prendre la route... Je vous tire mon chapeau ! Vous allez mener une vie passionnante, pleine de délires, avec quelques galères... Mais vous vous construirez une sacrée personnalité. Bonne route ! Et à bientôt sur les routes de la liberté.

     

    - Troll

    « L'écologie, la décroissance, le bio... Déconstruction des arnaques légales.Pourquoi tant de rage envers la télévision ? »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :