• Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.

     

    Bonsoir à vous tous, chers lecteurs et amis de « Dernier Bastion ».

     

    Aujourd’hui, point de réquisitoire « Trollo-Desprogien » comme j’en ai l’habitude, pas de convoi de hallebardes acérées pourfendant la « norme », aucun accès de rage par clavier interposé contre la populace qui me sert de voisinage plus ou moins proche.

     

    C’est en fait, dans ce pamphlet, un appel que je lance, à toutes les âmes solitaires comme moi. A tous ces jeunes, hommes et femmes, forcés de vivre dans une société qui ne leur offre le choix qu’entre la soumission ou le statut de « marginal culturel et idéologique ». A toutes celles et tous ceux qui, dans leurs moments de désespoir, de malaise, de crise personnelle, le cerveau et l’âme poussés dans leurs derniers retranchements de dépit et de cynisme (au vu de la désolante montée de l’inintelligence crasse élevée au rang de « mode de vie » par vous savez qui …), seraient sur le point de baisser les bras.

     

    Âmes solitaires, mes compagnes et compagnons « bestioles du Chaos », vous qui trouvez seul réconfort dans nos Musiques et Arts Sombres, dans des rêves de vie concrétisés avec la simplicité, la rusticité et l’auto-suffisance pour idéaux, ce post est pour vous, au nom de nous tous, et de tous nos semblables.

     

    Toi, mon frère Metalleux, que tu sois croyant en une religion, ou athée, ou agnostique, toi qui oscilles en permanence de la bonne humeur en écoutant Iron Maiden, Dragonforce, Edguy ou Sabaton, à la désespérance en jouissant pleinement des sonorités distordues et abyssales du Black Metal ... En passant à l'occasion par les vibrations puissamment guerrières et vengeresses des cornemuses et tambours du Pagan Metal ... Toi qui essuies moqueries, quolibets, réflexions vaseuses et parfois agressions à chacune de tes sorties « en tenue » au seul motif de ta différence ... Toi qui constate, comme moi, que des starlettes de « télé-réalité » viennent à arborer des tee-shirts de nos groupes cultes, vis ton existence pour toi et pour toi seul.

     

    Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.

     

    Sois ton propre dragon. Déploie tes ailes de rouge doré, envole-toi avec grâce et panache, sois le maître des cieux. Soigne ta prestance, toujours droit dans des Rangers qui ne te lâcheront jamais, tout en ressentant le pouvoir de dominer tes ennemis de toujours, et de remplir leurs malheureux cervelets de peurs primaires. Ouvre grand ta gueule, darde ta langue bifide de saurien, éclate d’un rire tonitruant qui résonnera jusqu’aux confins de ce Monde ! Puis, quand tu te sens prêt, crache le feu que tu puiseras en tes entrailles, au rythme de ta majestueuse respiration d’animal imaginaire.

     

    Sois brave, dans l’adversité, jusqu’au bout. Ne tente jamais de pactiser ou d'accepter comme "amis" ceux qui voudraient te voir soumis comme ils le sont : ils te cloueraient volontiers les ailes au sol. Sois ton propre dragon, magnifique oiseau-tempête digne des légendes ancestrales, celui qui brille comme un lever de Soleil éblouissant de force brute. Sois libre, ne négocie jamais ce que tu as toujours été.

     

     

    Toi, ma sœur Gothique, soigneusement vêtue de Noir, de Violet, de Rouge, confortablement enlacée dans tes New Rocks, dans tes robes et corsets, dans une cape montrant ta noirceur, subtile et énigmatique Fée Sombre … Sois ta propre Fée des Brumes. Ton corps transpire de ton appartenance au Royaume des Ombres, tu es une des Nôtres. Toi qui, comme mon frère Metalleux, essuie chaque jour un peu plus déprédations, humiliations, insultes, commentaires graveleux ou franchement indicibles, tu te dois de montrer à qui n’en a pas conscience que tu vaux bien mieux qu’une existence plate, fade, morne et creuse. Laisse planer toutes sortes de mystères et de croyances effrayées dans ton sillage, laisse entendre que tu es capable d’invoquer les sorts de Magie les plus à même de te débarrasser de tout provocateur sur le point de te nuire. Entretiens l'obscurité bienfaitrice autour de ton âme, ce refuge est un de tes seuls alliés en ce Monde.

     

    Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.

     

    Sois ta propre Fée des Brumes. Émergeant d’une Forêt impénétrable aux porte-étendards des asservis et de leur tristes perspectives, ton grimoire préféré sous le bras, tes incantations pénétrant les misérables âmes des abrutis marchant la tête courbée telles autant de croche-pattes à ceux qui voudraient te voir « rentrer dans le droit chemin ».

     

    Et quel « droit chemin » d’ailleurs ? Renoncer à ce que tu as toujours été ? Renoncer à tes secrets, à tes convictions, à ce qui fait de toi une personne hors du commun, hors des « standards » ? Ce serait te condamner à regretter la simple vision des frayeurs imbéciles dans les regards outrés de la masse d’asticots grouillants ! Et ce à chaque instant où tu sors de ton antre pour, malgré tout, « garder un pied » en ce monde qui ne veut pas de toi, de moi, de nous. Sois la maîtresse, seule et incontestée, de ta propre destinée. Souviens-toi qu’il vaut mieux mourir debout que vivre en se prosternant …

     

     

    Toi, mon frère Traveller. Tu as toujours chéri le rêve de vivre libre. En ce sens, tu es aussi un des nôtres. A 19 ans, tu as passé ton permis de conduire, tu as travaillé pour t’acheter ton camion aménagé ou ton vieux camping-car, puis tu enchaînes les saisons, les cueillettes de fruits et légumes, les vendanges, les boulots que tant d’autres ne veulent pas faire. Les touristes achetant des crêpes, des glaces ou mangeant dans un restaurant d’une station balnéaire, ou séjournant dans un hôtel de montagne, sont bien souvent parmi les premiers à te mépriser, ou à avoir peur de toi. Irrationnellement. Mais ils ont besoin de toi. Parce qu'ils sont irrationnels. Tout ce matérialisme débridé qui les caractérise est irrationnel par définition à tes yeux ... et aux miens également.

     

    Et, tel un Lutin migrateur, tu changes de région selon les périodes de l’année. Tu n’as que faire de crédits à la consommation, de bibelots inutiles mais « à la mode », de tant de trucs débilitants mais rendus « essentiels » par les « marchands de norme ». Tu as compris, comme nous autres, qu’il valait mieux vivre intensément que longtemps. Sois ton propre Lutin des Forêts, pense par toi-même, et agis en tant que tel.

     

    Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.

     

    Oui, sois ton propre Lutin, paré de fripes hétéroclites, mais digne là où tant d’autres ne le sont pas, ne l’ont jamais été, et ne le seront jamais. Vis comme tu l’entends, pas comme eux l’entendent et le veulent pour toi. Tu as compris, au fil du temps, que tout ce que cette « société » t'offrait, par le matraquage de la pub' entre autres, tout cela n’était que d’être « banalement banal » et « platement normal ». Tout cela impliquait que tu paraphes un « contrat de vie » qui n’a pas de bon sens avec de gros crédits juteux à rembourser. Et surtout, tout cela implique que tu fermes ta gueule et te soumettes.

     

    Mais tu as lu les « conditions générales de vente » de ce contrat, tu l’as déchiré, et réduit en cendres. Tu n’as pas de leçons à recevoir, et ce sur tous les éléments de ton mode de vie. Sois ton propre Lutin. Débrouillard, facétieux, festif, bricoleur invétéré. Dans la joie comme dans la souffrance. Dans l'euphorie, comme dans des sentiments de malaise ou de haine envers ceux qui te détaillent de pied en cap comme un putain de quartier de viande.

     

    Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.

     

    Parce qu’il y en a qui souffrent bien plus que toi, à cause de leur manque d’esprit critique au moment de « choisir » leur vie. Et ils osent te le reprocher ? Et ils te regardent de travers ? Et ils ont peur de toi ? Mais, dis-moi, qui donc est passé à côté de son existence … Eux ou toi ? Nous connaissons tous la réponse.

     

    Alors que les hordes prétoriennes de la sinistre « norme » ne voient que leur nombrilisme de petit mouton au beau milieu du troupeau, sois comme moi, sois comme ma sœur Gothique, comme tous les atypiques conscients de ce qu'ils sont, un Loup Noir. Mystique et menaçant, sûr de sa force comme de ses faiblesses. Et à jamais indomptable.

     

    Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.

     

    En forme de conclusion, je dirais que, si les ténèbres sont notre refuge commun, la « lumière » que l’on nous fourre dans la bouche à la cuillère depuis l’école primaire, n’a plus qu’une durée de vie limitée. Deux, trois, cinq décennies peut-être, dans le meilleur des cas ?

     

    Alors, le jour où la flamme de leur « lumière » dégoulinante de cire des fourbisseurs de « prime-time », de "culture" formatée, de cette putain de "norme" et de l'impayable « développement durable » s’éteindra pour de bon ... Nous trouverons un monde à reconstruire selon ce que nous avons toujours été. Selon les raisons de notre bannissement. Selon notre appétit de revanche … laquelle revanche est, et restera toujours, un des principaux préceptes des Bestioles du Chaos que nous sommes.

     

    Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.

     

     

    Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.

     

    Que les Anciennes Entités veillent sur vous toutes et tous. Honneur et Tradition.

     

    - Krähvenn « Sombrelance » Vërkhörr des Allobroges, mercenaire Troll du Clan des Montagnes Blanches de l’Est, en exil ...

    « « Iels » voudraient nous empêcher de vivre … - Réquisitoire « culturellement incorrect » assumé, farci de hallebardes Trollesques à l’adresse des « SJW » !2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Samedi 1er Février à 09:19

    Ô mon Troll adoré, ma plume tu reconnaîtras !
    Hein ? Mais siiii ! c'est moi mais avec mon alter ego, toujours superbe et magnifique dans mes colères rentrées (oh putain ! ça fait mal par où ça passe !) et ma connerie assumée brandie en étendard au dessus des têtes de gens encore plus cons que moi !

    Ta prose me manquait ! Elle est rafraîchissante !

    Mais par tous les diables ! Pourquoi ne t'adresser qu'aux "jeunes" ? Frères métalleux ? Sœurs goths ? et pourquoi pas le contraire ?

    Oublierais-tu l'encore plus sinistre solitude des sexagénaires métalleuses, bêtes curieuses et/ou dérangeantes car elles exposent à la vue de tous leur indifférence teintée de mépris pour ces apeurés de la Lumière, fût-elle noire ?

    L'avantage de l'âge est de comprendre que pire que notre colère, ils redoutent notre tranquille assurance quand, sourire aux lèvres en écoutant Carpathian Forest, nous traversons le troupeau tels des Moïse improbables écartant l'océan de leur Connerie.

    Alors à toi jeune atypique qui tombe par hasard sur ce commentaire, tout comme le Troll je te le dis : qu'importe de vivre longtemps si c'est pour vivre courbé ! Vis debout mais pleinement en assumant qui tu es. Et ne te préoccupe pas des doigts qui te désignent comme différent car comment se préoccuper de ce qui n'existe pas ?!

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :