• Anartroll de droite... Plus indépendant que jamais.

    Bonsoir, chers lecteurs et amis.


    Ici
    au bout de la Bretagne, à 15 kilomètres de l'endroit l'Europe se jette vertigineusement dans l'océan Atlantique, je n'arrive pas à dormir. Bah, l'addiction à la caféine me permet de philosopher un peu, de me transformer en "sociotroll" (genre de troll qui s'essaye à la sociologie de ce monde à la dérive en abusant du cynisme, de la dérision envers la mort de la culture et d'un minimum de dignité humaine...), et de fait, de vous faire partager une pensée. Politique ? Pas vraiment, si on entend "politique" le fait de voter (ce qui, à mon avis, ne sert à rien, sinon remplacer un incompétent par un uber-libéral ou par un fraudeur fiscal...) Bref. Politique de blogueur, politique personnelle, pas politique de café du commerce. Heureusement, que les Dieux m’en préservent.

    Je pense, et c'est tout l'objet du billet d’humeur de ce soir, que je deviens peu à peu "anarchiste de droite". Vous avez sans doute lu ou entendu ce terme, peu importe le site Web, le bouquin ou le milieu culturel.

    Pourquoi "anarchiste" ? Parce que, à mes yeux, rien ne compte plus que la liberté totale d'un individu (homme ou femme passé la majorité légale) à mener sa vie comme il l'entend, à adopter un mode de vie très simple, roots, alternatif (j'en ai déjà parlé ici même, fourgon aménagé ou camping-car, chalet, yourte, mobil-home, ...), à apprécier, soutenir, faire partager aux personnes intéressées sa CULTURE. Et surtout à ne pas mener sa vie en fonction des autres, encore moins en fonction de leur regard de merlan frit.

    Culture nécessairement dissociée des "prescripteurs d'achat" (pardon, des télévisions et radios commerciales) et hors de portée également des "prescripteurs de pensée", j'y reviendrai. Culture qui inclut le BM et ses sous-genres, le Metal en général, à l'exclusion des bouses à seul but commercial,
    majoritairement à destination des « Jean-Brandon Destructor 666 » qui infestent les rayons désolés de la FNAC... Mais aussi la culture Tekno underground, la Psytrance, la culture Punk, la culture Gothique, des liens idéologiques ou musicaux/vestimentaires existent, un amateur de BM peut bien vivre sur la route et rencontrer d'autres « outsiders »… Et pourquoi pas des Hippies, s’il est plus ouvert d’esprit que le fan basique des « Légions Noires » (qui jette sa haine de l’humanité à la face d’Internet, cf. Chemin de Haine encore une fois).

    ["Prescripteurs de pensée" : Quotidiens et hebdomadaires ne remettant jamais en question ni la mainmise de la culture "du flex" sur la société, ni d'autres aberrations comme le "développement durable" forçant à acheter une vignette pour entrer en voiture dans une agglomération... Agglomération au sein de laquelle l'édile aura nécessairement supprimé la gratuité des transports en commun les jours de pics de pollution.]

    La base culturelle, ce qui définit donc en partie la liberté de s'habiller comme on le souhaite, comme on l'entend, tant que ça ne contrevient pas à la loi Française. Et de ne plus être regardé par les 90% restants comme des bêtes de foire, des jeunes désespérés, suicidaires, alcooliques, "un nouveau fléau social" (Allô M6 ? Je voudrais parler à la personne en charge de la lutte médiatique contre le Metal, merci...) Pour nous, amateurs de BM, comme pour tous ceux qui partagent bien plus de choses avec nous, qu'avec la famille groseilles ultime…

     

    Ce stade de l'évolution garantissant le monospace diesel hideux, les gamins "hyperactifs" (non, juste "mal élevés", à mon époque, une paire de tartes dans la gueule réglait tout), l'écran plat garni de conneries télévisées et le reste. Entre nous, des mecs qui s'habillent en jogging pyjama pour aller à la banque, qui ont un smartphone à 500 €, qui mangent des pâtes, qui ne lisent rien d'autre que le programme TV ou Closer ?

     

    Non, je n'ai rien de commun avec eux.

     

    Pourquoi "de droite" ? Parce que j'estime qu'une chose devient nécessaire à l'échelon national. En France du moins, gloire à Thor, nos voisins Scandinaves sont plus disciplinés. Un coup de pied au cul de première classe, et global. Aussi bien pour réduire au silence les "prescripteurs d'achat" dont j'ai parlé tout à l'heure, lesquels se font un plaisir "d'offrir du temps de cerveau humain disponible" entre deux parties d'une télé-réalité minable, pour vendre des produits "tendance", des produits "flex", de la musique de ***, de très mauvaise qualité, pardon. Mais de la musique qui reçoit une victoire de la Musique, donc de la musique "socialement acceptable".

     

    Culture subventionnée, oui, subventionnée par la pub et par les marques de vêtements aux logos évocateurs. "OBEY" pour une d'entre elles. "Obéir" en Anglais. Vous y êtes ? ^^

     

    Les chaussures Caterpillar ont au moins le mérite de faire penser à une pelle de 40 tonnes, capable de tout raser sur son passage, au lieu d'évoquer le principe même de la soumission post-Orwell.

    Je parle aussi de coup de pied au cul global, pour une espèce bien particulière qui mérite d'être foutue dehors à faire la manche, remplaçant ainsi des jeunes mecs et filles bien moins ambitieux, bien plus en galère... mais sans aucun doute bien plus lucides et prolixes en bonnes initiatives que cette minorité qui pète dans le cuir aux frais du peuple agenouillé. Outre les hommes politiques cumulards qui se plastronnent avec 50.000 € par mois, les idiots utiles du système, notamment tout ce qui touche le "développement durable". Les rois du conformisme, de la "rentabilité offshore pour le N+1", etc.


    Autrement dit, comment "nettoyer par le vert" un 4x4 "de ville" (admettez qu'un Lada Niva est plus utile et plus à sa place
    pour faire du bois de chauffage à Marvejols qu'un BMW X5 servant à monter les trottoirs du 16ème arrondissement de Paris), ou un aéroport inutile, doublon et hors de prix dans une zone naturelle sensible, ou une centrale nucléaire. Parlez-en aux habitants de Plogoff ou de Bure.

     

    Les petits valets bobos jusqu'au bout des ongles, vivant des grasses subventions des gouvernements investissant dans "le greenwashing", qui, individuellement, polluent bien évidemment plus qu'un mec comme moi qui aurait fait le choix de vivre en chalet ou en roulotte bois sur un terrain, avec un vieux tracassin pour faire son bois/ses courses, trois biquettes pour le lait chaque jour, une dizaine de poules, un bon gros potager !

    Itou pour ceux qui ont démembré le réseau ferroviaire en l'espace de 40 ans, pour préparer l'arrivée en fanfare du TGV. Le TGV, la meilleure façon de savoir 3 mois à l'avance qu'on arrivera en retard de deux heures sur un temps de parcours de 3h30. Bien évidemment, des autorails diesel confortables existent, en tant que fan de trains, je connais mon domaine. Mais les lignes secondaires coûtent trop cher à entretenir, parce que la SNCF a rétrocédé l'entretien aux régions, lesquelles n'ont quasiment plus de budget pour rénover ces lignes, alors on fout tout le monde dans des autocars. Ainsi, fini le Clermont-Ferrand => Bordeaux via Ussel et Périgueux, et fini le Grenoble => Gap ou Grenoble => Sisteron via Veynes, fini le Rhône-Océan reliant Quimper à Lyon avec des voitures couchettes et une voiture aux sièges inclinables, fini le Quimper => Bordeaux en Intercités, ronronnant des V12 MGO de vénérables BB67400. La "ligne des Hirondelles" dans le Jura sera la suivante à marquer d'une pierre noire. Et ensuite ?


    Et, ils n'y échapperont pas, les intégristes religieux, celles et ceux qui nous menacent de l'enfer, de surdité ou de damnation à chaque bière, à chaque branlette, à chaque tranche de rôti de porc ou à chaque sapin de Noël dans une école… Les développeurs et web-masters connaissent les balises HTML, ouvrons les balises Troll.

     

    [Troll]

     

    (Mais en fait, c'est un symbole païen Scandinave, donc il est plus ancien que votre "religion de paix et d'amour", laquelle n'empêche pas vos chiards de fêter Halloween sans même en savoir un minimum sur la question. La prochaine fois que ça sonnera chez moi pour cette raison, bonbecs à la gélatine de porc et musique Trollesque évocatrice de mon mépris envers ce phénomène débile.)

     

    [/Troll]

     

    La question est même plutôt « pourquoi sont-ils si bien implantés chez nous, et qui leur permet de prospérer par des subventions ? » Loi de 1905 sur la laïcité ? Non, inconnu au bataillon. Pour autant, rien n’empêche des « salons de la femme musulmane » de se tenir dans des halls d’exposition loués à l’avance, avec force prédicateurs haineux, phallocrates, homophobes et prosélytes, bien entendu. Sans que ça ne dérange quiconque. Et les païens avec qui j'ai pu discuter sur d'autres forums et groupes FB ne veulent surtout pas être reconnus par l’État en France. On ne saurait pas où ça nous mènerait ! Nous n'avons pas besoin de temple, nous avons la Nature.



    Pour résumer en quelques mots :



    Conception personnelle du terme « anarchiste », pour mener ma vie comme je l'entends, individualisme de sauvegarde personnelle, culture, look, idées, liberté religieuse totale, incluant la garantie de ne plus être harcelé par des recruteurs religieux, philosophie, projet d'habitat, trouver une Trollette peut être… sans jamais penser à avoir un enfant.



    De droite, pour remettre tout en ordre, faire passer les milliardaires à la caisse, faire cesser le massacre de la Nature, transformer la TV en quatre chaînes "ambiance", feu de bois, cascade, forêt, ondulation des champs de blé, avec musique folk ou médiévale, pour détendre au lieu de provoquer la jalousie.



    Bien sûr, botter le cul de ceux qui veulent nous empêcher de vivre, quand bien même le vide de leurs regards bovins en dit déjà long sur leur pauvreté intellectuelle, culturelle, et encore plus leur soumission totale à la norme et à l’apparat. Enfin, faire en sorte que notre pays soit cohérent envers le siècle qui nous attend, car la Terre a signé la fin de notre bail, et on va en chier, je le sens... A moins qu'on réagisse vite.



    Voilà. Désolé pour le pavé. Mais j’estimais que j’avais le devoir de l’écrire, de vous le faire partager. Comme d’habitude, vos commentaires sont les bienvenus. Pour ceux qui tenteront de me dire « Relativise un peu », bah non, je ne fais que penser par moi-même. Et pas par le biais d’un écran plat innommable de bassesse, de lâcheté, d’hypocrisie et de mise au pilori de tout ce qui fait « peur au bon peuple ».

     

    Bonne soirée à vous tous. Vive la Liberté. Restez droits dans vos bottes. Surtout face à ceux qui voudraient vous rabaisser ou vous soumettre. Vous valez bien mieux que ça.

     

    - Troll

    « Politique, médias, puis dégoût, solitude, et individualisme comme règles de survie.La tribune du Jay : Uberisation, la nouvelle version de l'esclavage légal. »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Mercredi 19 Avril à 21:20

    salut à toi ANATROLL FRANCE ! un surnom que j'ai trouvé en te lisant tongue en plus tu vas recevoir en héritage un super pedigree vu sa biographie ...mdr

    un bon troll français ! qui crache de l'acide gastrique sur les us et coutumes de nos cervelles lobotomisées aussi perspicaces que les nichons de Nabilla ! paix a son fessier ... rhooo... mais jusqu'où ira ta trollesquerie ?  happy

    un troll + un troll = un troll qui crache 2 fois plus loin clown ... !

    bon allez je te laisse j'ai une soupe de cailloux sur le feu !

    salut anatroll... chapeau l'artiste yes

      • Mardi 9 Mai à 20:31

        Huhu ^^ Merci Tchina ! "Anatroll France" ! J'adore la référence, bien trouvée !

        Cracher de l'acide gastrique ? Non, je le garde pour digérer le pain et le pâté Hénaff (le pâté du mataf ^^)

        Bien évidemment, tu n'es pas comprise dans le lot de cervelles lobotomisées, et tu le sais, et nous le savons (de Marseille ? ^^)

        Un troll + un troll + de la bière + du pain + du fromage + du pâté = BASTON ^^

        Soupe de cailloux ? "Les histoires de cailloux, c'est bon pour les gobelins" he

        A bientôt ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :