• Appel à la Résistance !

    Bonjour, chers lecteurs et amis.

     

    Cette nuit encore, je n'arrive pas à dormir, malgré les médicaments... Et pourtant, je vais plutôt bien. Je rêve... Et comme souvent dans cette situation, je ressens le besoin de coucher mes idées sur une feuille Open Office. Alors voilà, ceci est un APPEL A LA RÉSISTANCE. Une résistance passive, non-violente, de gauche, humaniste et progressiste. Pourquoi ? Comment ? Dans quel but ? J'y viens.

     

    I – LES CAUSES

     

    Nous l'avons vu, les résultats des élections départementales sont un nouveau désaveu cinglant de la politique de l'exécutif actuel. Plus de 60 départements ont basculé à droite, et, même s'il n'en acquiert aucun, le FN est de plus en plus présent... Je ne sais pas si vous pensez la même chose que moi, mais j'ai l'impression que le pouvoir en place ne fait rien pour améliorer la situation, bien au contraire. Il aurait suffi de mesures exemplaires, volontaristes et immédiates pour redresser la barre, redonner de l'emploi à (presque) tout le monde, notamment par le biais d'une transition énergétique ambitieuse, mais non. Il aurait pu également être décidé de soumettre plus de décisions capitales à la volonté du Peuple (par référendum ou consultation locale), mais non. Tout se joue à Paris. Habitants de la Lozère, de l'Ariège, de la Meuse ou de la Mayenne, croyez-vous encore en vos représentants ?

     

    Qui plus est, les crises du logement et écologique se manifestent chaque jour de manière intolérable. Des centaines de milliers de personnes dorment à la rue, en foyer ou finissent chez des « marchands de sommeil », alors que des millions de logements et bureaux sont... inoccupés ? La régulation des loyers, tant attendue, peine à venir ? Les pics de pollution se multiplient dans les grandes agglomérations, et il n'y a toujours pas de réelles incitations à laisser sa voiture au garage ? Le climat change à vitesse grand V, qui s'en inquiète ? J'en viens à penser que la transition énergétique viendra hélas trop tard...

     

    II – POURQUOI RÉSISTER

     

    Résistez si vous avez envie d'un autre modèle de société pour vos proches, pour vos enfants et leurs descendants. Résistez si vous voulez obtenir le changement réel. Sinon, vous pouvez rester à vous gaver de boissons anisées devant la télé-réalité, tout en pensant à renégocier votre taux de rachat de crédits ou les ponctions de votre carte revolving. Ça peut paraître brutal comme approche, je l'admets, mais cela faisait longtemps que j'avais envie de le formuler ainsi.

     

    Il est clair, et beaucoup de spécialistes le disent, que notre Terre ne résistera plus très longtemps à notre mode de vie hyper occidentalisé, basé sur les grosses voitures (diesel évidemment), le gaspillage, la surconsommation, les querelles d'ego qui peuvent entraîner un conflit, voire une guerre. A vous de voir...

     

    III – COMMENT ?

     

    Si vous voulez le changement, commencez par vous changer vous-même. Quel est l'intérêt d'acheter une berline diesel flambant neuve, si ce n'est que pour aller acheter le pain et récupérer les enfants à l'école ? Sérieusement, à moins d'habiter La Grave et de devoir descendre à Briançon pour cela, je n'en vois pas la justification. Quel est l'intérêt de continuer à croire le coulis nauséeux s'échappant de l'écran et des haut-parleurs de votre téléviseur ? Pensez plutôt à aller trouver des bouquins d'occasion dans une braderie, un pucier, une ressourcerie (ou même sur PriceMinister et Leboncoin). Quel est l'intérêt d'acheter des marques, toujours des marques, alors que les produits de la gamme distributeur sont aussi bien ? Vous verrez... Votre budget courses pourra être divisé par 1,5. Et ne craignez rien : bien souvent, les deux produits semblables sortent de la même usine !

     

    Si vous n'avez pas besoin de tout cela, allez donc faire moins de courses, mais de plus grande qualité, dans un magasin bio, une épicerie de quartier (on trouve de tout dans les épiceries orientales), et abonnez-vous à une AMAP. Et si vous vous sentez l'âme d'un sportif, achetez un vieux vélo (Peugeot, Moto-bécane, Gitane, Liberia, …) muni de garde-boues, d'un éclairage, et de fabrication éprouvée... Ainsi, vous pourrez abandonner votre voiture vieillissante sans complexe ! Et ça vous fera les mollets, en plus de ne consommer d'autre énergie qu'une partie de votre petit déjeuner.

     

    En gros, résistez en changeant vos habitudes, et peut être que vous susciterez des « vocations » alternatives !

     

    Je tiens à préciser ici que je n'appelle nullement à la violence, à la guérilla urbaine ou à d'autres choses répréhensibles. Juste à ce que plus de gens se bougent, pour amener le changement. Je demeure quelqu'un de plutôt pacifiste, d'ailleurs je ne déteste rien de plus que les situations de conflit. A bon entendeur...

     

    IV – LES LEVIERS DU CHANGEMENT

     

    Si vous voulez vous engager dans un mouvement politique œuvrant pour le changement de gauche ou d'extrême gauche (voire libertaire, qui sait), libre à vous ! Prenez la parole, si vous vous en sentez le courage. Commencez à lire d'autres auteurs, tels que Marx, Bakounine, Makhno, Thoreau, … Les livres « rouges », « noirs », ou écologistes ne manquent pas ! Je vous suggère aussi de vous informer autrement, par le biais de sites Internet alternatifs, de journaux tels que CQFD, Alternative Libertaire, éventuellement La Décroissance, et tant d'autres canards locaux... Et surtout, cessez de prendre part au jeu politique bipolaire entre le PS et l'UMP (et leurs alliés !) Ils n'attendent que ça de vous.

     

    D'autres choses existent : par exemple pour nos amis cyclistes, informez-vous donc sur les Vélorution proches de chez vous. Sur le principe de la masse critique, c'est une déambulation cycliste festive, non violente, pour la promotion de ce mode de transport en zone urbaine (et plus si affinités !) Si vous avez l'âme d'un fermier, les fermes alternatives et les écolieux ne manquent pas en France (et partout ailleurs en Europe...) Cela peut être un bon plan pour vivre tranquillement, tout en travaillant à son rythme. Rien n'est en effet plus désagréable qu'un travail aliéné. Dans le cas où vous voulez que votre argent soit utile à de nobles projets, pourquoi ne pas ouvrir un compte dans une banque coopérative ?

     

    Et surtout, surtout... N'hésitez pas à secouer gentiment les « inutiles » des différents organismes « ésotériques » qui sont soi disant là « pour vous aider »... Je ne citerai pas de noms, vous les connaissez tous aussi bien que moi ! Il faut souvent prendre le taureau par les cornes, quitte à s'énerver, pour avoir ce que l'on souhaite. Sachez ceci : en France, il y a de l'emploi malgré la crise, bien souvent des métiers que personne ne veut faire. Donc n'hésitez pas si vous voulez vous lancer dans un métier « en tension »... En attendant l'autosuffisance, si vous le souhaitez.

     

    Soyons clair, enfin : je n'ai rien d'un écologiste extrémiste. Je suis juste un jeune idéaliste qui vieillit, qui cherche à vivre autrement (par une partie des aspects que j'ai cité), et qui n'ira pas faire de prosélytisme politique. Je me vois mal arriver en vélo pour travailler chez Porsche, ou distribuer des tracts contre la télévision à l'entrée de TF-gnhein. Je pense que le changement passera par le boycott de certains aspects de la société consumériste, par le changement des mentalités, par des prises de conscience collectives.

     

    Enfin, j'espère... Bon courage à toutes et à tous, chers lecteurs et amis, à très bientôt, et vive la Sociale.

     

    Troll



    « Pensées en vrac...Au lieu de sombrer dans la déprime... J'écris. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :