• Geek... Et alors ? De la pertinence de cette culture.

    Bonsoir, chers lecteurs et amis !

     

    Et voilà, un nouveau texte du Troll. Il est vrai que, ces temps ci, je ne vous laisse pas beaucoup de répit pour lire et apprécier chaque bafouille ! Mais, comme j'ai du temps à tuer, je me défoule sur mon clavier, et j'y prends un certain plaisir. Ce soir, je ne souhaite pas râler (comme je l'ai fait dernièrement), mais je vais plutôt vous parler d'une culture assez récente. Une culture à laquelle j'adhère pour certains aspects, mais pas pour d'autres. Alors, il va être question de la culture Geek, ce qu'elle représente, ce qu'elle est… et ce qu'elle n'est pas. Car, comme toujours, les associations d'idées et les préjugés vont bon train dans l'esprit de tant de gens !

     

    Alors, qu'est-ce que la culture Geek ? Le geek est une personne passionnée par certains domaines bien précis, que ce soit l'informatique, les sciences, les nouvelles technologies, la culture de l'imaginaire, et éventuellement les jeux vidéo. D'après l'étymologie, on estime que ce mot provient du moyen-bas allemand « geck » (le fou), ou du néerlandais « ik ben gek » (je suis fou). Mais d'autres pistes suggèrent une origine française, une tradition du nord de la France, dans laquelle le mot « gicque » évoquait un « bouffon » portant un certain type de chapeau lors des fêtes du Carnaval. Quoi qu'il en soit, et malgré certaines personnes qui usent (volontairement ou non) de la confusion, il ne faut pas confondre Geeks, Gamers, Nerds, et No-life. Les quatre termes sont liés à l'informatique, à une certaine culture, mais ne signifient pas la même chose. Le Nerd est un passionné, de sciences et de technologies : il cherche en permanence à en apprendre le plus possible. Le Gamer passe le plus clair de son temps à jouer, bien souvent (mais pas que) à des jeux en réseau. Quant au No-life, certains psychiatres assimilent son comportement à un trouble psychologique… dans le sens où le No-life ne fait rien d'autre que rester devant son ordinateur, au détriment de sa vie sociale, mais aussi de son hygiène, de son alimentation, et de ses études.

     

    Ainsi, on retrouve les Geeks dans plusieurs domaines : imaginaire fantastique, web-séries, univers littéraire (notamment la SF et la Fantasy), les bandes dessinées, les jeux de rôle, les jeux de société, éventuellement les mangas, la japanimation et les arts martiaux japonais (bien que ces trois derniers domaines soient la spécialité des Otakus). On les retrouve bien évidemment dans la plupart des conventions ou salons spécialisés, mais aussi sur les lieux de reconstitution historique ou GN (Jeu de rôle grandeur nature), ainsi ils ont « leur univers culturel ». Et les produits liés, de près ou de loin, à la culture Geek, tiennent bien souvent une place de choix dans les commerces spécialisés (Fnac, autres librairies, magasins de jeux vidéos, commerce sur Internet…) Les geeks se retrouvent aussi dans les réunions liées aux logiciels libres, notamment GNU/Linux, car beaucoup en sont des utilisateurs débutants, avertis ou expérimentés.

     

    Geek... Et alors ? De la pertinence de cette culture.

     

    Pour ma part, je me définis volontiers Geek depuis trois ans environ, c'est à dire depuis le temps que ma situation ne me permet plus de travailler. Cette culture est, disons, ma principale occupation, dans le sens où je passe littéralement mon temps disponible entre mon PC, ma musique et mes romans Fantasy et SF. Et, finalement, j'en suis plutôt fier, ça me va bien après tout. Certes, il m'arrive de passer parfois pour l'idiot du village, ou pour un fou furieux (quand les visiteurs de mon antre voient ma collection de romans Fantasy et SF)… Mais, dans le même temps, à chaque fois que l'on a un souci informatique, ou une question en rapport avec l'informatique, qui vient-on voir en premier ? Le Troll, eh oui, je dispense souvent mes quelques conseils en informatique aux gens qui en ont besoin.

     

    Geek... Et alors ? De la pertinence de cette culture.

     

    Vous vous en doutez, chers lecteurs et amis, je ne peux pas être considéré comme « Nolife ». Pour la simple et bonne raison que j'entretiens tout de même un semblant de vie sociale, et de vie hors de mon ordinateur ! Et je me sens bien ainsi. Il y a fort à parier que, une fois bien installé en Bretagne, je continuerai ainsi, peut être aurais-je plus de clients potentiels pour mon activité d'assistant informatique et internet ! En tout cas, je fais le ménage chez moi régulièrement, je me lave (c'est un minimum ^^ ) et je fais mes démarches en temps et en heure ! Qui plus est, je ne joue quasiment jamais à des jeux vidéo.

     

    J'adhère en partie à la culture Geek, je dis bien « en partie » seulement, car je n'ai hélas pas les moyens de m'acheter des livres, des gadgets ou du matériel informatique hors de prix : disons que je fais avec ce que j'ai, et ça va très bien. Cela dit, si j'avais un budget de fou chaque mois pour ma passion, est-ce que je carboniserai ma carte bleue à chaque passage dans une librairie ou un magasin d'informatique ? Rien n'est moins sûr ! En tout cas, dans le cas (peu probable) où je gagne au jeu, je ferai en sorte de changer mes deux ordinateurs par du matériel récent, et d'acheter quelques livres en plus, puis d'aller faire un tour dans une convention, pour voir à quoi ressemble réellement l'antre de la culture Geek !

     

    Geek... Et alors ? De la pertinence de cette culture.

     

    Pour ce qui est de mon surnom, « Troll », je pense que ça va assez bien avec ce microcosme culturel, dans le sens ou le Troll est une créature mythologique que l'on retrouve dans plusieurs sagas et « one-shot » de Fantasy, ainsi que dans plusieurs jeux vidéo de stratégie (notamment Warcraft III et WoW, mais pas que), et, d'une manière générale, dans les bases même de cette culture. Cependant, et j'ai dû insister sur ces deux points à plusieurs reprises : je ne suis pas réellement un Troll (même si je réponds « Comme un troll » à la question « Comment vas tu ? »), et je n'ai jamais « trollé » sur un Forum ou autres. Disons que, pour ce dernier aspect, j'ai tellement mieux à faire que de semer le bazar sur un forum, peu importe le thème abordé ! Alors, quand je prends un pseudo qui contient le mot « Troll », je le précise bien, et je n'ai jamais eu de souci. Pourvu que ça dure !

     

    Geek... Et alors ? De la pertinence de cette culture.

     

    La culture Geek n'est pas une culture marginale. Certes, elle a pu l'être, dans la considération globale que lui offraient les mentalités dans les années 70 ou 80, aux balbutiements de l'informatique. Mais aujourd'hui, elle est disons, « rentrée dans les mœurs ». Et après tout, c'est aussi une affaire d'argent, pour les éditeurs (de livres, de figurines, de jeux vidéo, de jeux de rôles ou de stratégie) voulant se lancer pour toucher les Geeks !

     

    Si ça se trouve, chers lecteurs et amis, vous êtes un peu Geek sans le savoir ! Et, honnêtement, je vous conseille de faire comme moi : laissez dire les malfaisants, pensez à vos vrais amis et à votre famille, et restez tels que vous êtes !

     

    Au plaisir de vous lire ! Bon week-end à vous tous.

     

    - Troll

    « A mes amis Gothiques...La meilleure façon de dire NON au Système. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :