• Insécurité routière...

     

    Bonsoir, chers lecteurs et amis.

     

    Ce soir, j'aimerai vous faire part d'un sentiment qui commence à monter dans mon esprit d'ancien chauffeur routier, et d'automobiliste depuis quelques années. A propos de la sécurité routière, surtout des comportements dangereux qui se multiplient...

     

    Si vous conduisez (voiture, fourgon, camion, moto…) un véhicule nécessitant un permis de conduire, vous l'avez sans doute remarqué : sur la route, c'est de pire en pire. J'en ai un exemple à chaque fois que je prends la route, que ce soit pour faire mes courses, aller chez mon médecin, ou monter en Bretagne (et retour). En gros, c'est la foire au n'importe quoi : non-respect des limitations de vitesse et des distances de sécurité, alcoolémie assumée au volant (ou au guidon), rage routière, non-respect de priorité au rond-point, au cédez le passage ou au stop, la liste est démesurée…

     

    Je ne me prétends pas « bon conducteur », juste « conducteur conscient des risques ». Je mets un point d'honneur à respecter les limitations de vitesse (sur route départementale comme sur voie express ou autoroute, et surtout en ville), à respecter les distances de sécurité (quitte à rouler plus lentement pendant quelques secondes), à marquer le cédez le passage ou le stop, et à adapter ma vitesse au trafic, à l'environnement et aux conditions météo… Et là, j 'en ai marre. Pourquoi ? Parce que les trois quarts des conducteurs ne respectent ni la vitesse limitée, ni les distances de sécurité, ni la signalisation aux intersections… Et, il faut bien le reconnaître, ce sont exactement les mêmes qui râlent après s'être fait pincer au radar, ou serrer sur le côté par les gendarmes ou la police… J'ai envie de vous dire, bande de fous furieux : « Mais bordel, vous ne croyez pas qu'il y ait déjà assez de morts et de blessés sur les routes chaque année ? »

     

    Hélas, j'ai l'impression que je donne, avec ce texte, un coup d'épée dans l'eau. Je suis revenu de Bretagne il y a quelques jours, et je l'ai encore constaté. Ça roule comme des panards (je n'ai pas honte de le dire), ça dépasse au dernier moment (sommet de côte) ou pire encore, sur les zébras, ça colle au cul (comme si j'allais accélérer… mais non), ça grille le cédez le passage (en mode « mets tes œillères ») alors que j'arrive… Bref, je retrouve exactement les mêmes travers humains que quand j'étais chauffeur routier. Je tiens à dire que je n'ai jamais été verbalisé pour la moindre infraction liée à ma façon de conduire, en poids lourd, en camping-car (je n'atteignais de toute façon pas la vitesse limite avec le Bed') ou en voiture. Et je tiens bien à continuer sur ma lancée. Je n'ai jamais eu d'accident en 7 ans de conduite automobile, et j'entends bien que ça reste ainsi.

     

    Cependant, et je n'arrive pas à le croire (encore moins à l'admettre), pourquoi ma brave Ford (70 chevaux) au volant de laquelle je maintiens le 90 ou le 110 est littéralement « déposée » par tant de véhicules plus puissants, lors de chaque déplacement motorisé ? Pourquoi sont-ce toujours des monospaces transportant mari, femme et enfants, monospaces sur lesquels sont souvent posés un coffre de toit, qui me collent au cul (bien souvent à 30 centimètres de mon pare-choc arrière) ? Eh oh les moutons, vous êtes si pressés que ça de vous éparpiller en débris sur la BAU (d'arriver sereinement en vacances, pardon) ? Et aussi, pourquoi tant de « Guérétois de base » ne mettent JAMAIS leurs clignotants vers l'intérieur de l'anneau d'un rond-point pour signaler à un nouveau venu qu'ils évitent une sortie (et qu'il faut donc céder le passage, ni plus ni moins) ?

     

    Ce sont bien souvent ces comportements qui produisent les accidents de la route, avec ou sans conséquences humaines. Mais pas que : il y a quelques années de cela, alors que je cherchais des infos sur les fourgons aménagés sur un forum, je tombe sur un post particulièrement terrifiant. Pour résumer, trois jeunes cons se sont mis une bonne cuite, et ensuite, le conducteur n'a rien trouvé de mieux qu'à fumer un joint. En laissant à nos amis infirmiers et urgentistes le rictus leur venir au visage... La voiture (une sportive allemande) s'est ensuite retrouvée sur l'autoroute, mais… en contresens. Plusieurs véhicules ont réussi à l'éviter, mais hélas, un autocar de touristes l'a percutée de plein fouet, en nez-à-nez. 12 blessés plus ou moins graves dans l'autocar, le chauffeur finira sa vie en fauteuil roulant, et le narrateur de ce terrible accident, un patrouilleur autoroutier arrivé le premier sur place, a littéralement entendu le chef des pompiers annoncer à la malheureuse accompagnatrice « Madame, nous allons devoir vous amputer les deux jambes sur place pour vous dégager... » Alors maintenant, vous comprendrez pourquoi je n'ai AUCUN RESPECT pour les fous dangereux qui prennent le volant après s'être pochetronnés toute la soirée ou de bon matin, et en plus après avoir consommé du cannabis. Ils ne méritent que le retrait de permis immédiat, et 10 ans d'interdiction de le repasser.

     

    Je n'ai non plus aucune tolérance envers celles et ceux qui me collent au cul. Ce que je fais, en général, eh bien je lâche l'accélérateur, et je mets de petits à-coups de freins, juste pour dire « respecte tes distances ». Je rappelle ici aux incrédules que la distance de sécurité recommandée sur route départementale, à 90 km/h, est de 50 mètres ! Si ça ne suffit pas, je ralentis à 80km/h, et là, inévitablement, c'est parti pour un cas de rage routière. Eh non, bande de débiles confondant les mètres et les centimètres, vous ne respectez rien, ni même la distance « de protection » pendant le dépassement (qui est la plupart du temps dangereux, car, trop puissants que vous êtes, vous me serrez la gueule), et après, il faudrait venir vous écouter pleurer à l'occasion d'un stage de récupération de points ? Je tiens à dire, étant automobiliste, que je n'ai vu qu'une fois un chauffeur routier se comporter ainsi. Oui, car en général, leur masse (sauf à vide) ne leur permet pas d'accélérer autant que moi pour me rattraper, et, contrairement aux voitures, eux sont bridés en vitesse. Qui plus est, ce sont des pros de la route. Alors, il y a des brebis galeuses partout, même chez eux, mais je persiste à dire que les camions ne sont pas les plus dangereux, tant qu'on ne cherche pas le carton !

     

    Il semble y avoir une nouvelle « mode » de conduite dangereuse, enfin par ici c'est le cas : cela consiste, pour un conducteur attendant de s'engager après vous dans un rond-point, de dépasser la ligne du signal « cédez le passage » et de commencer à s'engager (comme s'il voulait percuter le côté droit de votre véhicule !) Je n'arrive pas à comprendre ce que ça peut leur apporter, en tout cas, je remarque que c'est très périodique (ici en tout cas) : ça se passe surtout à l'heure des commerciaux (bah oui, ils pensent que leur statut leur permet tout… mais ils sont seuls responsables de leurs conneries), ou bien à l'heure des départs en vacances. Bah bien sûr, faut pas être en retard à « l'usine à touristes » dans laquelle on a réservé, Cofidis aidant, deux semaines de rêve dans un mobil-home sur la côte d'usure… Bref.

     

    Je tiens à dire que, lorsqu'il y a devant moi un véhicule pouvant être plus lent (camping-car, poids lourd, véhicule ancien…), eh bien, je m'abstiens pour la plupart de doubler, en sachant pour les véhicules les plus larges, que si je ne vois pas leurs rétroviseurs, eux ne me verront pas non plus ! Et pour la plupart, ils roulent entre 80 et 85 km/h, donc finalement, ça ne fait pas une grosse différence sur l'heure d'arrivée à l'endroit où je me rends.

     

    J'imagine, chers lecteurs et amis, pour celles et ceux qui ont le permis et un véhicule (ou qui ont fait de la route leur métier), que vous respectez le code de la route et le bon sens au volant. Pour les autres : si vous croyez perdre du temps sur une route départementale derrière quelqu'un qui ne roule qu'à 89 km/h, allez sur l'autoroute ! Et, si même sur l'autoroute, ça ne va pas assez vite pour vous… Prenez l'avion !

     

    Ah mais, j'oubliais : nous vivons dans une société de concurrence, de compétition entre les humains, une société dans laquelle la belle apparence, les preuves de richesse matérielle ou le culte de l'urgence pour aller tirer Bobonne/pour aller acheter son PQ/pour se dorer le membre sur la côte sont élevées au pinacle des conneries que la « norme » vous montre à la télé. Autant pour moi. En même temps, il me semble que vu ma conduite « pépère », je consomme 15 % de carburant de moins que vous… Et j'envie nos voisins Scandinaves, qui sont (et ont toujours été) en avance de 40 ans sur nous sur le sujet.

     

    Je pense aussi tout particulièrement à mon meilleur pote, à savoir le JayJay. Lui qui a beaucoup voyagé, me dit régulièrement qu'il a été perturbé mais agréablement surpris par le civisme et le respect des automobilistes Japonais, lorsqu'il voyageait dans ce pays en minibus aménagé. Il me dit aussi qu'au Danemark, personne ne verra jamais une voiture garée sur une piste cyclable ou un arrêt de bus (sous peine d'enlèvement immédiat). Alors, au lieu de jouer les trompe-la-mort sur la route, ne devrait-on pas plutôt s'inspirer de ces deux pays ? Je le pense !

     

    Bonne route à vous tous, et mort aux cons pressés. Car, un formateur de conduite poids lourd nous le disait si bien « Les cimetières sont remplis de gens qui croyaient avoir la priorité ! »

     

     

    - Krähvenn "Trollsson" Vargbroder

    « La meilleure façon de dire NON au Système.Le système, l'actualité... et nos rêves de liberté. »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :