• Je suis païen et je le reste.

    Bonjour à vous tous, chers lecteurs et amis.

     

    En ces temps spirituellement troublés pour chacun d’entre nous, je vous propose un convoi de hallebardes typiquement païen, et ô combien trollesque. Vous en avez maintenant l’habitude, c’est devenu ma marque de fabrique, ma signature. Et, quand bien même, personne dans les  « médias grand public » ne donne la parole aux Païens dont vous et moi faisons partie, peu me chaut ! Franchement, je commence à en avoir ras le bol d’entendre des tirades de corrompus pétant dans le cuir (pardon, d’hommes politiques) expliquant que « la France est une terre aux racines judéo-chrétiennes », que « la France est chrétienne », et que le Français est « blanc et catholique » (merci à un certain maire du Sud de la France, dont j’ai déjà parlé, d’avoir pondu ce dernier étron verbal. Ou comment « nourrir le Troll »...)

     

    Eh non, bande de monothéistes aveuglés par votre domination dans les médias, dans la culture « grand public » comme dans la soumission à tant de lobbys religieux ou para-religieux qui « ne veulent que notre bien » (vous savez déjà de qui je veux parler…) Il serait bon ici de rappeler, que les origines de la France, comme celles de l’Europe (et même celles du monde entier) ne sont EN AUCUN CAS fondés sur un « livre sacré » (ni même sur deux autres ainsi définis) qui expliquait comment un charpentier changeait l’eau en vin, multipliait le pain, et guérissait les écrouelles par le « toucher divin » d’un roi. Je ne l’invente pas, une gravure de l’époque montre Saint Louis s’occupant des malades de la peste, avec la devise bien connue des historiens (en ancien Français) : « Le Roy te touche, Dieu te guérys ».

     

    Si vous avez un tant soit peu étudié les religions anciennes (pré-monothéistes) comme j’ai pu le faire par le passé, vous savez bien qu’un « Dieu unique » n’est qu’une invention de certains hommes… cherchant à dominer leurs semblables par la peur de la mort, par la peur du péché, par la peur du plaisir. Et j’en passe. J’en veux pour preuve non pas les écrits sacrés des Vikings, des Celtes ou des Slaves (hélas, les destructions de leurs écrits n’ont pas été une fiction…), mais bien la conversion de millions de Païens, notamment par le choix entre la conversion de force ou le fil de l’épée (pensez donc à la décapitation de 4500 Saxons par les armées de Charlemagne…), ou bien par la substitution d’édifices religieux… Par exemple en Scandinavie. C’est ainsi qu’on estime la fin de l’ère Viking lors de la destruction de l’ancien temple Asatrù de Gamla Uppsala (actuelle Suède) en 1150, qui actait la christianisation de la Scandinavie. Mais pas que : ici en Bretagne, où je réside, je pense fermement (et je ne suis pas le seul) que 75 % des églises, chapelles, calvaires actuels, ont été tout simplement « posés » sur d’anciens sites bien Païens (dolmens, menhirs, cromlechs, allées couvertes, nécropoles Gauloises ou plus anciennes…)

     

    Que croyez-vous, vous qui vous agenouillez pour « rendre grâce à votre Dieu » ? Qu’en dites-vous, vous qui vivez dans la crainte du « Jugement dernier »… ou dans la crainte de l’homosexualité, dans la conception d’une religion qui vous interdit le moindre plaisir, dans la lecture aveugle, rigoriste, et parfois extrémiste, d’un livre qui vous fait suivre, dans certains cas, le chemin du chaos, de la haine, de l’anéantissement de la vie ? Vous pensez que c’est l’unique voie à suivre, que c’est la seule possibilité que vous offre votre existence terrestre ? Vous pensez que votre religion est supérieure à toutes les autres (quand bien même elle est écrite sur les mêmes bases que les deux autres) ? Vous vous élevez en chevalier « templier » de la « sainte Église du bon du bien » (référence à Salut les Geeks…) ? Eh bien, désolé de vous le dire, mais vous trouverez toujours un ou une Païen/ne sur votre chemin. A commencer par moi, tout Troll blogueur que je suis. Pour autant, et ça, vous pouvez me croire, Odin m’en soit témoin : je ne suis pas du genre à attaquer une église, une mosquée, une synagogue, une procession religieuse, hache Viking à la main, hurlant et vociférant comme Ragnar Lothbrok. Tout d’abord parce que je sais pertinemment que je suis toujours surveillé (de près ou de loin) par les « santons en bleu » après mes malheureuses aventures avec certains « satanistes en carton » en 2008/2010… Et ensuite, parce que je pense fermement que, finalement, le but final des religions « abrahamiques » (monothéistes) est bel et bien de casser la gueule à l’autre, ou de le forcer à se convertir, quitte à entraîner le Monde entier à sa perte (bizarrement, ça ne vous rappelle pas l’actualité immédiate et/ou à venir ?) Alors, que faire ? Ni plus ni moins, continuer mon existence de Troll désabusé et cynique (et cynique pas, tant pis, dirait Desproges), réfugié dans mon lointain exil à l’Ouest d’un pays en pleine déliquescence, et regarder les « fous de Dieu » se foutre sur la gueule. Tant qu’ils ne viennent pas me chier dans les bottes, tout ira bien.

     

    De toute façon, et ça, chers lecteurs et amis, vous me connaissez assez pour le savoir : je ne cache pas mon adhésion sans faille à la tradition Viking. Ni même mon intérêt appuyé pour la religion des anciens Celtes. Encore moins ma défiance intacte contre une frange de l’élite bourgeoise qui, dans les « salons dorés », décide en petit comité de la pauvreté à appliquer sur la tête de plus en plus de personnes (qu’ils appellent, à mots couverts, les « sans dents ». Désolé, mais je n’ai jamais eu de caries ni de bridge, et… vous savez la suite). A vrai dire, avant de séjourner 30 mois en Limousin, j’ignorais tout de ce genre de personnes. Finalement, je me suis bel et bien rendu compte de l’influence délétère qu’ils instillaient, de leur capacité à détruire une réputation personnelle, de leur culte du secret, de leur réalité qui est la suivante : ils tiennent littéralement cette région (et sans doute, quelques autres) entre leurs griffes, tels des rapaces. Pas de nom, hein, mais vous les avez reconnus. Et surtout, que personne ne m’approche en me proposant « un cercle de réflexion philosophique et sociologique, dans le but de servir le Grand Architecte de l’Univers ». NON. C’est tout de même bizarre, dans une République « laïque », de laisser autant de pouvoir à des gens pareils… En fait, je ne m’en étonne même plus.

     

    Du point de vue de l’évolution, si l’on regarde bien (et que l’on compare les groupes de religion « abrahamiques » aux croyances « païennes reconstruites » ou même aux croyances des natifs Américains, ou encore celles des Japonais avec le Shinto), lesquels sont les plus progressistes, les plus ouverts sur le Monde extérieur, les plus respectueux de la Nature et des animaux, les plus au fait de l’évolution sociétale (LGBT, IVG, liberté de disposer de son corps…) ? La réponse vous surprendrait, moi, pas le moins du monde. Je vais vous dire, longtemps, j’ai eu envie de prendre le chemin de l’exil… vers un pays de ce Monde où les religions Païennes sont reconnues par l’État (l’Islande, la Norvège, le Canada…) Mais hélas, c’est impossible. Puis, tout Troll que je suis, j’ai eu envie de mener littéralement une vie de Païen, sur mes terres, aux portes de la Forêt, en pleine cambrousse. Ce n’est pas encore le cas, faute de moyens et de force physique, mais je suis convaincu que ça viendra en son temps. Et, au fait, qui m’en empêche ? Qui me l’interdit ?

     

    Contrairement à tant d’autres gens (que l’on peut bien sûr croiser ici en Bretagne), je n’ai jamais eu peur d’une forêt obscure, d’une nuit de pleine lune, d’un alignement mégalithique, d’un lieu « imprégné de légendes », ni même de Halloween (je n’ai d’ailleurs jamais fait le tour des quartiers où j’habitais sur Grenoble pour ramasser des bonbons, de toute façon, à 10 ou 13 ans, j’étais au lit à 21h, y compris le 31 Octobre.) Entre nous soit dit : si les gamins qui fêtent Halloween (sans connaître la signification de cette fête) étaient au courant qu’en fait, c’est une nuit fondamentale dans tout calendrier Païen (sans compter les récupérations par certains Satanistes, au nom de la « nuit de Walpurgis »)… Je suis convaincu que, tout bons monothéistes qu’ils sont, ils suivraient la voie parentale, effrayés par la possibilité de croiser des Korrigans ou des Lutins farceurs (et pourquoi pas des Trolls ?) cette nuit-là… Eh oui, hélas pour vous, mais Halloween n’est que l’adaptation (à but commercial, on est d’accord) d’une ancienne fête Celte (Samhain, l’ouverture de la frontière entre le monde des Vivants et celui des Morts). D’ailleurs, on ne compte plus les légendes locales imprégnées de Paganisme et de reliquats de Sorcellerie Européenne, racontant à qui veut l’entendre qu’il ne faut surtout pas s’aventurer près des Mégalithes cette nuit-là… sous peine d’être « happé » par une danse de Korrigans, et de finir dans l’Autre Monde !

     

    Malgré tout cela… Eh non, je ne suis toujours pas passé dans les rangs des « Europaïens »… Pourquoi donc, me direz-vous ? Parce que j’incarne tout ce qu’ils détestent ! Je suis ouvertement « de la Sarthe », plus ou moins « libertaire » (surtout en ce qui concerne les choix culturels, sociétaux, vestimentaires, vous le savez), et surtout, formellement opposé à toute récupération idéologique du Paganisme en général, et de l’Asatrù en particulier, par des nervis d’extrême-droite, par les identitaires, par des groupuscules de moins de 100 militants dirigés par un ancien du FN (pas de nom…), et encore plus, opposé à l’assimilation du Paganisme en général aux théories antisémites, homophobes, criminelles et conspirationnistes d’un certain « néo-nazi Norvégien installé en France »… (toujours pas de nom, l’aide juridictionnelle d’État ne pourra pas assumer un procès en diffamation qui me serait intenté…) Bref, je les emmerde, autant que j’emmerde les grenouilles de bénitier qui écarquillent les mirettes à la vue de mon Valknut ou de mes bracelets en cuir (mais qui ne s’offusquent jamais des scandales de pédophilie dans leur pré carré…), autant que j’emmerde celles et ceux qui voudraient me racoler pour une secte (les mormons et les TJ notamment… Un simple « Bruiiiiiiiiiiiiiii » bien rauque et les Cornes du Diable suffisent, si besoin, utiliser une invocation Païenne).

     

    Je ne compte pas me faire interdire de vivre par qui que ce soit. Surtout pas en terme spirituel. Drå til Helvete ! Trollfolk ge ! Hednatid är er ! (traduction : « Allez a Hel, Peuple troll en avant, l’Âge Païen est là...), alors préparons-nous à tenir tête à quiconque qualifiera nos croyances de « ramassis de conneries moyenâgeuses », de « satanisme déguisé », ou autres « gråtekoneri » (traduit du Norvégien : « connerie à pleurer »…)

     

    Je suis sérieux, chers lecteurs et amis : je pense qu’en tant que Païens, nous allons vers les temps les plus difficiles que nous puissions vivre sur toute notre existence terrestre. Surtout en France, surtout face à certains « chasseurs d’apostats » bien capables de « brûler de l’hérétique » (et ça, je l’ai entendu d’un adepte du croissant de lune…) Alors, relevons la tête, cultivons-nous pour trouver un juste milieu entre les béni-oui-oui qui acceptent tout et les crânes rasés qui refusent tout ce qui ne leur ressemble pas. Quitte à être, par les mots, et à l’instar de votre serviteur… aussi subtile qu’un coup de Rangers dans la gueule.

     

    Bon courage à tous.

     

    Troll

    « Lassitude, déchéance, abandon, mort clinique.Columbine 1998 - La revanche des losers ? »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :