• La France au bout du couloir à droite...

    Bonjour, chers lecteurs et amis.

     

    Aujourd'hui encore, vous aurez droit à une formidable saillie trollesque venant de mon clavier, et, encore une fois, il s'agit d'un texte à visée plus ou moins politique et/ou sociétale. Je pense que vous allez vite comprendre mon point de vue, et que vous prendrez pourquoi pas quelques minutes pour donner votre avis. Après tout, ce blog vit aussi de par vos lectures, vos commentaires, vos questions ! Alors en avant.

     

    Je ne sais pas si vous l'avez appris comme moi (sur Internet), mais il se trouve que nos politiciens actuels, dans un sursaut de mobilisation (ou pas), ont trouvé une nouvelle parade pour mettre le peuple au pas, je n'ai pas d'autre mot, et surtout pour pouvoir perpétuer leur alternance de RIEN. Alternance entre les trois plus grands partis politiques Français, à savoir les Républicains, le PS et le FN (qui tient à sa troisième place). Pour tout vous dire, il est question de redéfinir le temps de parole de chaque parti dans les médias, durant la prochaine campagne présidentielle (2017, donc), à l'avantage exclusif des partis ayant déjà la plus grande place dans les médias, et en oubliant les autres. Problème : c'est absolument antidémocratique. Eh oui, car si le PS, le FN et les Républicains dominent la parole politique dans les médias, il est clair que cette loi (qui a déjà été adoptée) va aggraver la situation. Dans le sens où les plus petits partis (tels Debout la France, le Front de Gauche, LO, la LCR, l'UPR et quelques autres) seront purement éclipsés du débat. Tout cela n'est pas moins qu'un cercle vicieux et pervers.

     

    Pour expliquer plus clairement : les plus petits mouvements n'auront pas le droit à un temps de parole égal à celui des partis dominants, vu que leurs idées sont inconnues du grand public, et que pour faire connaître ces idées, il faudrait les inviter sur les plateaux de télévision… ce qui ne sera pas le cas, parce que leurs idées sont inconnues. Ça y est, vous y êtes ? Je ne crois pas qu'il puisse exister un tel exemple de verrouillage du débat politique, en remontant dans notre histoire, depuis la Révolution. Révolution qui, bien sûr, n'a jamais éliminé la misère ni l'exploitation (référence à Renaud, chanson « Hexagone »). Pour sûr, la classe politique actuellement aux manettes n'est pas la seule responsable. Il y a bien sûr les chiens de garde et les censeurs présents dans les télévisions, les radios, la presse écrite. Et, croyez moi, leurs intérêts financiers, de pouvoir et de ronds de cuir, ne permettront jamais qu'un mouvement politique catalogué comme « marginal » n'arrive au pouvoir un jour. Bah non, car des deux côtés de l'échiquier politique, les idées réellement novatrices, révolutionnaires, « rentre-dedans » et proposant un bon coup de balai dans l'appareil politique font peur à la bourgeoisie et aux amis de l'oligarchie représentant, après tout, 80 % des médias nationaux.

     

    Maintenant, vous devrez vous faire à l'idée, chers lecteurs et amis, que c'est dans les grands salons dorés que l'on décide non seulement de la misère qui peut vous frapper… mais aussi, et surtout, de la soumission du peuple par les élites politiciennes. Deux faits deviennent évidents ces temps ci. Tout d'abord, la prochaine élection présidentielle ne remettra pas en question l'alternance entre deux bords, dont l'inutilité une fois aux commandes est prouvée depuis 40 ans. D'autre part, toutes les tentatives de débat public concernant des idées alternatives, novatrices, allant dans le bon sens pour le redressement de la France, écologistes, eh bien, ces tentatives de débat seront au mieux décrédibilisées par l'appareil politique en place, et au pire, réprimées avec force par l’État, lequel prendra peur d'une certaine forme de mobilisation populaire. Tiens, une info comme une autre : savez-vous que les pompiers ont reçu l'ordre formel « d'en haut » de ne pas soigner les blessés lors d'une manifestation ? Comme c'est bizarre… Finalement, le PS fait encore plus de conneries que l'UMP, le peuple est tellement anesthésié par la culture « grand public » que personne ne s'en indigne, les médias ne cessent de nous ressortir la même soupe, et quelques uns agitent le chiffon rouge du FN, pour nous rappeler qu'il faut voter « utile », et dans le pire des cas, faire un « front républicain ». Sauf que… eh bien, sauf que ça ne servira à rien en 2017. Pourquoi ?

     

    Parce que la manipulation médiatique en faveur du FN est telle que son aura augmente, que de plus en plus de gens (pas forcément pourvus de réflexion ni d'esprit critique) se décident à « penser comme Marine », que la haine de l'autre augmente sans arrêt, et se manifeste notamment par des décisions contestables dans les mairies tenues par ce parti. Je ne comprendrai jamais ce qui pousse les Français (en général) à être autant écervelés, en matière de politique et/ou de réflexion personnelle sur la société, et ce qui pousse les gens à se jeter dans les bras du FN. Sachez-le, et je l'ai souvent dit ici : le FN est un parti « dominant » comme les autres, et, tout comme le PS ou les Républicains, il a des casseroles au cul. Abus de biens sociaux, recel, montages financiers douteux (on ne va pas tarder à voir des noms apparaître dans l'affaire des « Panama Papers »), copinage éhonté avec des groupuscules fascistes tels que le GUD et autres… En tout cas, je vous aurai assez prévenu sur la question. Qui plus est, personne ne peut dire que les immigrés sont responsables de tous les malheurs qui accablent notre pays (et l'Europe par la même occasion). Personne ne peut remettre en cause le droit à l'IVG, le droit de consulter le Planning Familial, le droit d'accéder à la contraception. J'en profite pour dire que, si cela arrive, le retour de la peine de mort n'arrangera rien.

     

    Je vais vous dire qui sont les vrais responsables. Ce ne sont ni les immigrés, ni les Juifs, ni les homosexuels, ni ceux que vous nommez « gauchistes ». Les vrais responsables sont les européistes convaincus, ceux qui ont vendu la France à Bruxelles, qui contrôlent tout et n'importe quoi, qui font pratiquer pire encore que la concurrence déloyale (notamment en ce qui concerne les produits agricoles), qui définissent des normes impossibles à appliquer par les artisans, par les entreprises, et par les paysans Français. Et je pense que tout cela est proche de la fin… En tout cas, le projet initial d'Europe est mort il y a longtemps, maintenant, seuls triomphent l'ultra-libéralisme, la soumission de nos modes de vie et de consommation aux USA et à Bruxelles, la mondialisation à marche forcée. Et, je pense de plus en plus qu'il faudrait mettre à bas tout cela.

     

    Pour l'instant, ce n'est plus la France éternelle. C'est la France au bout du couloir à droite.

     

    Une révolution populaire, un grand coup de balai, seraient les bienvenus en ces temps de misère politique, et de soumission au monde libéral. Mais ne rêvons pas trop, vu l'abrutissement congénital de tant de gens… ce n'est pas près d'arriver. Malgré tout, j'ose garder une part d'espoir sur la question. Et vous ?

     

    Vive la liberté. Merci de m'avoir lu.

     

    - Troll

    « Plaidoyer pour les logiciels libres !J'ai quitté la grande maison ! »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :