• La tribune du Jay, un an après.

    Chers Amis, si je prends le clavier aujourd'hui, c'est pour vous faire le bilan de l'année qui a suivi ma dernière tribune.

    Comme vous le savez peut être, j'ai passé un an en Israel, à Jerusalem pour être précis. Je travaillais en tant que chauffeur pour le consulat de France de Jerusalem.

    Cette année fut riche en enseignements pour moi, tout d'abord professionnellement parlant. J'ai pu exercer un métier qui m'a beaucoup plu, dans une région très particulière. J'ai pu rencontrer des gens de tous horizons via ce poste (politiques, humanitaires, artistiques), vraiment ce fut très intéressant.

    Ma mission principale était de conduire toutes ces personnes à Gaza. Quel choc ce fut pour moi la première fois que je suis arrivé au terminal d'Erez. D'immenses bâtiments, des soldats (privés) omniprésents, et ce mur... omniprésent lui aussi. Au total pour arriver à la bande de Gaza proprement dite, vous devez franchir 3 contrôles Israéliens, 1 contrôle de l'Autorité Palestinienne et 1 du Hamas... et à tout moment vous pouvez être bloqué...

     

    Une fois dans la bande de Gaza, vous entrez dans un autre monde, où la pauvreté fait que les charrettes à âne côtoient les tuk tuk, le tout au milieu de voitures dignes d'un musée de l'auto... Il y a bien quelques marques asiatiques qui font une percée mais ce n'est pas la majorité du parc. En plus de ce choc, il y a aussi le fait que toute idée de code de la route est proscrite, tout fonctionne au culot et au klaxon, autant que ça change de ce que j'ai pu connaître en France auparavant...


    Le pire étant les jeunes enfants qui traversent juste devant la voiture... je ne compte plus mes frayeurs. Je reverrais toujours cette petite fille qui traversait en courant une rue séparée par un terre plain alors que j'arrivais à 60 km/h … j'ai pu éviter le pire en klaxonnant tout ce que j'ai pu.

    Car oui nous roulions bien souvent à des vitesses totalement inappropriées en ville (je me suis vu rouler à 80 km/h en ville en convoi et manquer l'accident par 2 fois, imaginez le massacre si j'avais eu un enfant qui coupait la route à ce moment...).

    Malgré cela, j'aimais mon travail. Lorsque je n'étais pas à Gaza, je faisais diverses missions à Jerusalem ou Ramallah, bref tout allait bien, tant dans ma vie pro que perso (je gagnais bien ma vie, je pouvais profiter ).

    Puis arriva ce jour jour de Juin 2014, où après la fête de la musique à l'institut Français de Gaza, le directeur du celui ci vint nous dire qu'il y avait eu 2 bombardements sur la bande de Gaza et qu'il fallait nous préparer à nous mettre à l'abri au cas où. Ceci était les 1eres ripostes Israéliennes aux tirs de roquettes de Gaza sur Israël, le début d'une longue, trop longue série qui fera 2000 morts.

    Ce fut aussi le début d'un changement dans ma vie perso. Habitant dans un quartier musulman assez conservateur, les heurts avec la police furent quasi quotidiens. Je passais donc mes soirées au son des grenades assourdissantes et des jets de pierres, accompagnés des odeurs de gaz lacrymogène, poubelles en feu et spray de punition collective.

    A partir de ce moment certains jeunes devinrent plus agressifs envers moi car ils pensaient que j'étais juif... C'est ainsi que l'on m'a lancé des pierres à 3 reprises (fort heureusement sans me toucher). Dès cet instant, j'ai cessé de me déplacer à pieds dans le quartier. Je faisais donc la moitié de mes trajets boulots en taxi.

    Le 16 juillet, j'ai pu rentrer en France pour 2 semaines de vacances, après 7 mois en Israël, ce fut vraiment un excellent moment, malgré le fait qu'à la télé je voyais Gaza se faire détruire par la folie humaine en me demandant si je reverrais les gens que je connais la bas.

    Au 1er Août, je suis repartis à Jerusalem mais il a fallut attendre la fin août pour que je me rapproche de Gaza. En effet, j'ai eu à emmener une équipe de médecins Français à Erez. C'est quasiment moi qui les aient briefés dans la voiture, c'est vous dire le sérieux de ce genre d'expéditions... Je les ai déposés au barrage et leur ai dis de m'appeler une fois qu'ils seraient pris en charge par l'Institut.

    2 longues heures à attendre un coup de fil en entendant les bombardements au loin...

    Puis 2 semaines après, la guerre étant finie, j'ai conduis différents diplomates à Gaza. Je n'avais jamais vu un tel spectacle de désolation. Des immeubles entiers détruits, des routes détruites, des gens qui erraient dans les rues... Je ne pensais jamais voir cela dans ma vie. Petite parenthèse à tous les beaufs qui disent qu'une bonne guerre dans notre pays résoudrait tout...Vivez cela une fois et on en reparle...

    Ensuite les missions s’enchaînèrent jusqu'au moment où j'ai du choisir si je restais ou non pour 1 an de plus. Vu le contexte j'ai dis que non... Ce fut peut être une erreur, j'y reviendrais. En septembre, je suis reparti en vacances en France pour 3 semaines. J'ai acquis ma voiture, une clio 16s de 1992, quel plaisir !! Oui je suis anti-voiture moderne, je n'y peux rien, quand toute une génération veut à tout prix (fort) une A3 TDI 105 S-line, moi je veux une vieille rogne essence... on ne me refera pas.

    Bref les vacances se passent bien mais le 17 octobre je dois repartir, pas forcément de gaieté de cœur... Au retour, j'ai le plaisir de trouver mon nouveau coloc...enfin plutôt sa vaisselle sale et puante dans l'évier... Ce mec n'était qu'un porc et un profiteur... Sa vaisselle restait parfois 1 semaine dans l’évier, il se servait dans mes affaires sans prévenir etc... Moins je le voyais mieux c'était.

     
    Il fait partie de cette génération de jeunes engagés dans des ONG Palestinienne à tout savoir et à vouloir être plus local que les locaux....

    En novembre, je me suis rendu dans un pays qui me faisait envie depuis fort longtemps : Le Japon. Ce pays est juste fascinant de par sa culture, son éducation et ses paysages. J'ai pu me promener pendant 15 jours dont une semaine en nomade avec un van et je n'ai qu'une envie, y retourner.

    Après ces 15 jours, je suis rentré à Jerusalem pour les 15 derniers jours de mon contrat. C'est dans une atmosphère mêlant nostalgie­ et lassitude que j'ai vécu ces 2 semaines. Lassitude de toutes ces discriminations envers les Palestiniens dont j'ai pu être témoin, lassitude des l'arrogance des Israéliens envers les goys dont je faisais partie, lassitude de ce bordel ambiant. Nostalgie de tous ces bons moments passés avec mes proprios, mes collègues, à voir des paysages magnifiques, à manger des plats succulents. Nostalgie de mon boulot, qui bien que parfois difficile était passionnant et de ma vie en général.

    Mon retour au pays des grognons a eu lieu le 03/12... J'avais déjà postulé à plusieurs postes de chauffeur de maître et était plutôt confiant.

    Visiblement mon expérience ne doit pas être suffisante, je n'ai décroché aucun de ces emplois et ce sans aucun entretien...

    J'ai donc postulé à différents postes de livreurs VL, dont un où j'ai pu avoir un entretien. Je me rendis donc à Nevers, de bon matin pour m'entendre dire... que le CDI auquel j'avais postulé était un CDD et que l'embauche pouvait avoir lieu demain comme dans 3 mois... 150 km pour rien...

    J'ai aussi eu un entretien avec la SNCF pour un poste de conducteur de tram train. Je me suis donc rendu à Paris où j'ai passé des tests dignes de la DGSE... Déchiffrage de codes, test d'observations, maths... Bref j'ai échoué...

    J'en suis donc là aujourd'hui, à 26 ans, chez ma mère à attendre avec impatience ma carte conducteur afin de repasser ma FCO et quitter le domicile familial... Pôle emploi ne finance pas les FCO, je serai donc quitte de laisser 600 euros pour avoir le droit de bosser... Et après on parle de chômage...

    Concernant mes choix de vie, ils restent les mêmes : Une voiture ancienne ou peu courante et essence, une maison à la campagne et mon boulot.

    Et c'est tout !!!

    Voila, comme vous le voyez 1 an après j'en suis au même point...mais plus riche d'une nouvelle expérience .

    En vous remerciant de m'avoir lu.

    Jay

    ==========================

     

    Note : Belle expérience, cela ne peut que te faire progresser ! En tout cas, Jay, tu sais bien que je te soutiens de tout coeur ! J'ai confiance en toi, tu mérites de réussir !

    - Troll

    « Les soldats du conformisme... et les incompris.Libre penseur... et fier ! »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :