• La voiture à tout prix est-elle une obligation ?

    Bonsoir, chers lecteurs.

     

    Ce soir, tout en écoutant les Grosses Têtes avec Laurent Ruquier, je me pose la réflexion suivante... après avoir lu un petit livre très agréable, mais néanmoins dérangeant, nommé « Petit traité de vélosophie », de Didier Tronchet...

     

    Ce livre nous propose de disserter de façon plus ou moins « poussée » sur le vélo, le changement climatique, et l'omniprésence de l'automobile dans les relations humaines, qu'elles soient de nature professionnelles ou personnelles. Je m'attendais à un pamphlet contre la voiture, eh bien je n'ai pas été déçu... Mais disons tout de suite que cela me conforte dans certaines de mes idées.

     

    Ma position est la suivante : à part dans les villes où il n'y a aucune alternative possible (transports en commun, vélo) et à la campagne... la voiture n'est pas obligatoire. En effet, dans la quasi-totalité des grandes villes, il y a un réseau de transports en commun, et au moins une gare SNCF. Les aménagements cyclables (pistes dédiées, places de stationnement, …) se multiplient un peu partout, sans doute imposés par des équipes municipales qui se rendent compte que le vent tourne, et qu'il est temps de proposer des alternatives valables à la voiture individuelle.

     

     

    Ne trouvez-vous pas aberrant en effet, que la quasi-totalité des déplacements automobiles en zone urbaine se fassent sur moins de 5 kilomètres, dans les embouteillages et le stress, avec des véhicules bien souvent occupés par... une seule personne, le conducteur ? Les 4x4 « de ville » qui pétaradent quotidiennement en ville, conduits par des plésiosaures engoncés dans leur cholestérol, ne sont ils pas des insultes à l'effort minimum que demande la vie quotidienne ?

     

    Alors qu'à vélo... L'effort fourni par les jambes crée des endorphines, substances bénéfiques, qui prémunissent de la dépression et d'autres maladies psychiques. Le surplus de graisse est brûlé jour après jour, et les systèmes cardiovasculaire et pulmonaire sont dynamisés ! Et quand bien même on transpire, une tenue adéquate et une bonne douche le soir suffisent à se remettre d'aplomb.

     

    Pierre DESPROGES disait : « Je n'ai pas mon permis de conduire, cela ne m'empêche pas de prendre l'autobus ! » Je crois que cela veut tout dire...

     

    Sous réserve soit d'avoir un bus ou un tramway qui nous emmène de notre domicile à notre lieu de travail, soit un vélo qui remplit la même fonction par l'effort chimique de nos jambes (prévoyez une tenue de pluie et de quoi vous prémunir du froid!), la voiture n'est absolument pas obligatoire en ville. Ceux qui prétendent le contraire n'ont plus qu'un reliquat d'esprit critique dans leur cerveau perverti par les lobbys divers et variés, que ce soient pétroliers ou automobiles... Je rappelle ici qu'en cas de besoin, on peut soit louer une voiture ou utiliser l'auto-partage, pour un usage ponctuel évidemment. Pour le reste : vivent le vélo, les transports en commun, et la marche à pieds !

     

     

     

    Et pour m'adresser aux habitants des campagnes de France, qui sont bien obligés de prendre leur voiture pour venir travailler à la ville : j'espère qu'un jour, les réseaux de bus et de train seront revitalisés, pour que vous puissiez venir travailler sereinement en zone urbaine ! Mais où est la volonté politique pour favoriser les transports doux et collectifs, qui sont pourtant la base de la « transition énergétique » tant annoncée par le gouvernement ? Les lobbys sont partout, camarades cyclistes ! Idem pour le lobby publicitaire. D'ailleurs, pourquoi croyez-vous qu'il n'y a jamais de bouchons dans les pubs pour différentes voitures ? Pourquoi croyez-vous que l'on vous présente la voiture comme un outil de "liberté", de "réussite" et "d'évasion" ? Il est clair qu'ils ne vont pas faire de publicité pour les AMAP, les librairies à prix libre et les vélos d'occasion que l'on peut réparer soi-même...

     

     

    Quant à moi... Une fois bien installé sur Vannes, Lorient ou Quimper, travail aidant évidemment, je compte tout faire pour utiliser au maximum le vélo en ville et zone urbaine, faire des balades à la campagne... Et reléguer la voiture au rang d'utilitaire, pour partir en vacances dans ma famille notamment. Alors, le recours au moteur diesel ne se justifiera plus, et je pourrai me faire assurer « petit rouleur », pour payer moins. Cela pourra en rester là... comme être une transition agréable vers un futur « sans voiture » pour mon foyer unipersonnel constitué majoritairement de moi-même ^^

     

    Vivement la Vélorution ! Bonne route à tous, la prudence !

     

    Troll

    « Entre deux eaux...Le dégoût ultime... Et l'espoir. »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :