• Les emmerdeurs diplômés...

     

    Bonsoir, chers lecteurs et amis.

     

    Si je laisse à nouveau ce soir mes doigts courir sur ce qui me sert de clavier, c'est parce qu'évidemment, j'ai des choses à dire. Des choses à dire sur une catégorie de gens qui commencent à me sortir par les yeux, à savoir les empêcheurs de vivre, appelons-les plutôt « emmerdeurs diplômés », si vous voulez bien. De qui s'agit-il ? Ni plus ni moins des gens qui voudraient vous faire adopter leur style de vie, leurs manières de bobos encanaillés, ou pour d'autres, nous arnaquer, tout simplement...

     

    Alors, la première catégorie de personnes que j'ai envie d'égratigner est celle des « anti-Amazon ». Car, oui, j'achète toujours sur ce site de vente par correspondance, et non, je n'en ai pas honte. Pour la simple et bonne raison que tout ou presque est en vente, depuis le couteau suisse de mes rêves jusqu'à un bouquin qui me plaît, en passant évidemment par mon futur caméscope numérique. Cela étant, pourquoi ces braves gens sont-ils aussi viscéralement opposés à Amazon ? Peut être à cause de la « mort des librairies et du commerce de proximité » ? A cause de la « déshumanisation » de ce genre de commerce ? Parce qu'Amazon est un grand groupe américain qui enregistre des profits record au Luxembourg ? Je tiens à dire que j'en ai strictement rien à foutre. Pour la simple et bonne raison que, comme je viens de le dire à JayJay, si le sac à dos noir dont j'ai envie est disponible sur ce site, et qu'il me faudrait faire 300 kilomètres aller/retour au départ de Guéret pour l'acheter dans un stock militaire physique… qui vous parle alors d'écologie et d'économie de carburant ? Pareil pour les livres, CD, couteaux suisses, et autres accessoires que j'ai commandé (et que je commande toujours) sur Amazon. Tenez-vous bien, chers lecteurs et amis : Guéret est une ville tellement miteuse que j'ai été obligé de commander sur Amazon… ma nouvelle ceinture en cuir ! Un comble, alors qu'évidemment, rien n'empêche à Kiabi, Leclerc et autres de vendre des ceintures minables en vinyle… ceintures qui ne tiennent qu'une semaine en usage normal, bien sûr. Pour le même prix ou presque, j'ai reçu en deux jours une vraie ceinture en VRAI cuir, et ce au nez et à la barbe des arnaqueurs Guérétois (lesquels se sont attribués un peu faussement le titre de « commerçants ») ! Pas mal, non ?

     

    Il en va de même, bien sûr, de tous les CD de Metal que j'ai acheté depuis mon arrivée dans la Creuse. Car, vous vous en doutez, ce n'est pas une musique très écoutée (connue ?) par ici… A part, on s'en doute, les inévitables groupes de « hardcore » pour jeunes mâles au duvet couvrant à grand-peine les boutons d'acné, lesquels s'en vont au skate-park entre un joint et une tentative de drague sur leur « meuf » préférée. Désolé, je suis peut être un vieux con, du haut de mes 29 ans et 331 jours, mais je n'ai rien à voir avec ça. Je ne me contente pas de ce que je trouve sur Guéret, donc je commande sur le Net. Amazon, c'est fait. Passons à la suite !

     

    Ensuite, je pousserai volontiers une charge violente contre nos « amis » vegans. Vous savez, ces gens qui ne mangent ni viande, ni poisson, ni œufs, ni produits laitiers pour cause de « respect de l'animal », mais qui ne se gênent pas pour arborer une splendide paire de rangers en cuir (et pas en cuir de laitue), ou un bracelet de la même matière ! Ces gens me sortent littéralement par les yeux. Car, même si j'admets que je mange trop de viande (un troll reste un troll, il lui faut sa ration hebdomadaire), et suffisamment de poisson pour avoir un stock important chez moi, je refuse toute discussion avec une personne de cette espèce. Pourquoi donc, me direz-vous ? Car, hélas, pour en avoir rencontré pas mal, j'ai l'impression que non seulement c'est un effet de mode (qui finira par se perdre, à l'instar de la Tektonik ou des Tamagotchi), mais qu'en plus, les vegans sont pour la plupart hautement… prosélytes. Eh oui, car pour peu que vous suiviez sur Facebook ou Twitter quelqu'un qui est vegan ou qui a des amis faisant partie de cette remarquable congrégation de bouffeurs de mâche (sauce vegan, forcément), vous ne cesserez de voir dans votre timeline personnelle des incitations, des appels, j'ai envie de dire, à « ouvrir les yeux », à « vous réveiller », à « adopter le véganisme, car c'est l'avenir », etc. Ad nauseam, car c'est bien de nourriture qu'on parle. Et que dire des regrettables publications assimilant les traitements vécus par les animaux d'élevage… aux camps de la mort nazis ? Mais vous avez perdu la tête ? Sérieusement, quel est votre intérêt de vous décrédibiliser de la façon la plus éhontée et dégueulasse envers la réalité de l'histoire ? Est-ce que je sature mon mur de photos de barbecue, détails truculents à la clé, pour vous dégoûter du « connard irresponsable bouffeur de cadavre » que je suis à vos yeux ? Non ! Et alors, pourquoi vous le faites envers moi ? Et, vous savez à quoi j'assimile ça ? A ni plus ni moins qu'une dérive sectaire ! Car finalement, les vegans fréquentent qui… à part d'autres vegans ? Vont-ils au restaurant ? Dans des fêtes de village ? Chez des amis « carnivores » ? Non, évidemment, car il n'y a pas de menu à leur « convenance » ! Merde alors, on est au pays d'une des meilleures viandes de bœuf du monde, on est pas mal sur le cochon aussi, et nos élevages de volaille en produisent suffisamment pour qu'on les exporte ! De toute façon, vous n'êtes qu'une minorité. Et si le commun des mortels prenait conscience de tous les compléments alimentaires qu'il vous faut pour ne pas faire de carences en vitamines et sels minéraux… Hein ?

     

    Dans un troisième temps, je parlerai de ceux que, sur Facebook, j'appelle volontiers les « putes à clic ». Je m'explique : il s'agit de personnes, bien souvent de faible intelligence ou sens critique, qui ne cessent de partager des contenus dont on se serait bien passé… Comme par exemple « Un j'aime pour ce petit garçon atteint du cancer, pour que son médecin trouve un traitement, si tu ignores, tu n'as pas de cœur » (fautes d'orthographe non comprises). Eh bien, je suis désolé, mais à chaque fois que je vois ça, je me demande tout d'abord si ça a vraiment sa place sur Facebook (par respect pour la famille de l'enfant malade), et ensuite, je trouve que ça ne sert ABSOLUMENT A RIEN. Ce n'est pas au nombre de « j'aime » que l'équipe de médecins va trouver un nouveau traitement contre une maladie, fût-elle incurable ! Donc, je classe ces gens dans la catégorie des « putes à clic », autrement dit de celles et ceux qui vendraient leurs charmes pour 50 pouces en l'air de plus sur leur page ! Autant vous dire que ça me fout en rogne à chaque fois que je vois ces conneries. Non mais sérieusement, au lieu de mettre des photos ou des contenus intéressants/appelant à la réflexion, il y a réellement des gens qui n'ont que ça à foutre de leurs journées : poster du misérabilisme pour faire leur beurre en terme de « e-réputation » ? Mais où va-t-on ? Je me le demande… Alors oui, à chaque fois, j'ignore. Et je ne suis pas un sans cœur, j'aime ma famille, j'adore mes amis et les personnes qui me sont chères. Par contre, je me contrefous du reste ! C'est tout ce que j'avais à dire sur le sujet.

     

    Pour finir, je parlerai volontiers des arnaques à l'emploi… notamment dans le service à la personne. Je m'explique. Vous postulez à une petite annonce d'emploi, pour effectuer des heures de ménage, de garde d'enfants, de cuisine ou autres dans une famille très aisée, le contact s'établit, et tout à coup, ils vous proposent un chèque de 1500 € ou un montant du même ordre. Tentant, non, surtout si vous êtes en pleine galère ? Eh bien, chers lecteurs et amis, si vous acceptez, et encaissez le chèque, il vous arrivera les pires ennuis ! C'est en fait ni plus ni moins du blanchiment d'argent, de chèques volés, pour être très précis. Si vous vous amusez à regarder le chèque en question et à le comparer avec le nom de la personne qui vous aura contacté, la différence vous sautera aux yeux ! Surtout si l'accent de la personne est tout sauf français (brouteurs ivoiriens…) C'est tout simplement inqualifiable. Profiter ainsi de la détresse des demandeurs d'emploi, pour les précipiter vers d'inévitables ennuis judiciaires (recel, blanchiment d'argent) ! Et évidemment, le gouvernement ne fait rien. Ou presque : une petite campagne de prévention, et ça s'arrête là. Mais quand est-ce que le pouvoir en place va réellement prendre en compte l'étendue des arnaques (à la consommation, téléphoniques, par mail, chantage au travail…) qui touchent les plus modestes d'entre nous ? Je pense tout simplement que le gouvernement actuel, comme le précédent, n'en a tout simplement rien à foutre. Ce qui veut dire la chose suivante, chers amis et lecteurs : pour éviter les arnaques, il ne faut compter que sur vous-même, votre sens critique, votre bon jugement ! Prudence, donc.

     

    Voilà, je crois que j'ai tout dit… Alors, prudence et retenue dans vos prochaines sessions de geek sur Internet, que ce soit pour chercher un régime alimentaire qui vous convient, pour fréquenter de nouvelles personnes, ou pour trouver du travail ! Je compte sur vous. A bientôt pour de nouvelles aventures !

     

    - Krähvenn "Trollsson" Vargbroder

    « Quêtes d'identité !Coeur de voyageur... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :