• Médias et maladies psychiques : la grande infamie !

    Bonsoir, chers amis. Ce soir, encore un petit billet d'humeur sauce Troll... sur un sujet qui me préoccupe particulièrement.

     

    C'est un fait, qu'on le veuille ou non : pas une semaine ne se passe sans que les médias généralistes nous assomment avec un sinistre fait-divers engageant une personne souffrant d'une pathologie psychique, que ce soit la schizophrénie, la dépression, ou les troubles bipolaires. Les médias grand public s'en sont fait une spécialité, dans le lamentable inventaire de leur vision crasse du monde et de la France.

     

    Pourquoi donc insister sur le fait que la personne ayant commis tel délit ou tel crime soit atteinte d'une maladie psychique ? Sinon pour mettre en place dans l'esprit des moutons que le malade psychique est forcément dangereux pour lui même, mais pire, pour les autres... Alors qu'il n'en est rien.

     

    Vous le savez, si vous avez suivi mon histoire : je suis schizophrène depuis juin 2010. J'ai heureusement été diagnostiqué à temps, je suis stabilisé depuis deux ans et demi et toujours sous traitement, je vois mon psychiatre avec assiduité, et je n'ai commis ni délit ni crime. Je n'ai même pas à déplorer la moindre infraction de la route ! Je n'ai jamais été dangereux, ni pour moi, ni pour personne, sachez le, et soyez-en sûrs.

     

    Hélas, dans le cerveau des télé-phages abreuvés de réalité-fiction plus ou moins déguisée, le malheureux 1% de schizophrènes en France n'est rien de moins qu'un ramassis de fous furieux, d'asociaux, de « gens qui l'ont mérité », pourrait-on parfois lire sur les pitoyables commentaires de certains sites d'information sur Internet...

     

    Je tiens à écrire ici que les malades psychiques réellement dangereux pour eux mêmes ou pour la société sont ceux qui refusent purement et simplement leur traitement et les consultations chez un psychiatre. Ainsi, ils prennent tous les risques possibles et inimaginables de rechuter à la moindre incartade (consommation trop importante d'alcool, ou de stupéfiants : un seul « joint » provoque bien souvent une rechute, et/ou pousse le malade à faire tout et n'importe quoi...), ou à la moindre angoisse... Et je ne parle là que d'une infime minorité des personnes atteintes de troubles psychiques. Je tiens cette information de mes différents psychiatres, qui me l'ont confirmé.

     

    Alors ? Alors j'aimerai tout simplement que les pontes des grands médias Français nous lâchent un peu les baskets, parce que j'en ai marre que des abrutis prennent leurs jambes à leur cou quand j'ai le malheur de leur annoncer ma maladie. Sachez le, la maladie psychique peut arriver à tout le monde, n'importe quand, c'est une souffrance dont personne n'est à l'abri... Prenez en de la graine, bon sang ! Et arrêtez, une fois pour toutes, de jouer sans cesse avec les peurs des moutons. Cela fera du bien à tout le monde !

     

    Vous avez maintenant compris, chers lecteurs, pourquoi je ne regarde plus la télévision depuis deux années maintenant. Certes, je sais que certaines chaînes (France 5, Arte, certaines chaînes du câble ou satellite) peuvent proposer des programmes intéressants, mais ce n'est pas un argument suffisant pour me faire signer un chèque annuel de redevance !

     

    Merci de m'avoir lu, à bientôt !

     

    - Krähvenn "Trollsson" Vargbroder 

    « La norme... et le refus de la norme.Nous n'avons pas besoin de vous ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :