• Metalleux avec un coeur de Hippie...

    Bonjour, chers lecteurs et amis !

     

    Ce matin, je prends mon clavier, comme toujours pour vous faire part de certains de mes états d'âme... En espérant, d'une certaine façon, qu'un petit nombre d'entre vous se reconnaîtront dans mon texte. Quoi qu'il en soit, comme d'habitude, j'attends vos commentaires et réactions ! En avant !

     

    Alors voilà, vous le savez si vous me suivez régulièrement, je suis amateur de musique Metal. Mais pas que : j'aime également la Trance classique ou la Trance psychédélique, la musique Médiévale, certaines sonorités de la musique Gothique, et je me mets petit à petit à écouter du Rock des années 1970 et 1980. Je pense être ce qu'on pourrait appeler « un metalleux avec un cœur de hippie »... Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que, malgré mon allure de Troll mal dégrossi et quelque peu « bourrin », j'ai un cœur tout tendre, j'attache beaucoup d'importance aux sentiments... Et, jusqu'à mi-2010, mon plus grand rêve était de vivre « en marge » de ce système, en camping-car à l'année, et à terme dans une yourte ou un chalet en pleine campagne. J'ai longtemps eu une grande sympathie pour les Hippies authentiques (bon, sauf ceux qui finissent par adopter le costume cravate à 25 ans après 5 ans de dreads et de chemises à fleurs ^^), et je les respecte toujours.

     

    Metalleux avec un coeur de Hippie...

     

    Je crois même que je suis toujours un peu Hippie, non pas dans mon look, mais bel et bien dans ma façon de penser et d'envisager l'avenir : en effet, comme nos prédécesseurs et maîtres à penser des années 1970, j'ai longtemps pensé à ouvrir une sorte de « communauté », ou du moins une « maison de passage », pour les « outsiders » que nous sommes, nous autres Metalleux, Gothiques, Hippies, qui souhaitent s'arrêter quelques temps dans une région donnée... Tout en continuant à travailler, pour à terme opérer un savant changement de mode de vie, basé sur l'auto-suffisance et la résilience par rapport à ce système qui court à sa perte... Mais j'ai abandonné ce projet. Je compte maintenant vivre de la façon la plus simple possible, quelque part en Bretagne, que je puisse travailler ou non. J'avoue sans peine que travailler, même pour un salaire d'ouvrier en ESAT ou EA m'arrangerait pas mal... Et donc, une fois solidement installé en Bretagne, je ferai en sorte de m'acheter plusieurs vélos anciens, en état de rouler bien sûr... Pour aller et revenir du travail, faire mes courses, faire la Vélorution, et un jour, pouvoir me débarrasser de la contrainte financière de la voiture-reine. Étant donné l'omniprésence des transports en commun (bus urbain et régional, train) en Bretagne, je pense que ce projet est plus que réalisable !

     

    Metalleux avec un coeur de Hippie...

     

    De même, en termes de littérature, j'ai toujours un faible pour les histoires évoquant les Hippies et leurs voyages sans fin... Jusqu'à Katmandou, jusqu'en Inde, jusqu'en Chine... Et évidemment, le noyau dur, à savoir San Francisco et le fameux quartier de Ashbury-Heights... Certes, à l'époque, ces lieux baignaient dans la fumée de H et les hallucinations dues à l'Acid et au LSD, je le sais bien. Disons que c'était une autre époque... Une époque basée sur les drogues plus ou moins dures, sur le voyage, où seul le fait d'avoir une dose pour le soir comptait. Et quand bien même j'adore lire des romans Hippies, tels que L'Herbe Bleue, ou Les Chemins de Katmandou (de René BARJAVEL), je n'ai jamais consommé la moindre substance psychédélique. Au début de l'adolescence, j'ai vu un documentaire assez choquant sur la drogue, à l'époque où la télévision diffusait des choses intéressantes évidemment... Cela m'a servi d'avertissement et de repoussoir, envers tous ceux qui voulaient me faire « tester » qui le cannabis, qui l'acid ou le LSD. Et encore plus depuis que j'ai été malade : inutile de vous dire que ce genre de substance me pousserait à faire n'importe quoi, voire m'enverrait à l'hôpital le plus proche, en état de blocage mental !

     

    Metalleux avec un coeur de Hippie...

     

    Non, tous les Hippies ne se sont pas évanouis dans les vapeurs psychédéliques des années 1970. Non, la culture n'est pas morte. Je pense en fait que la culture Hippie est redevenue un microcosme « underground », pensez donc qu'il est très difficile par exemple, malgré Internet et les nouvelles technologies, de se renseigner sur les quelques communautés Hippies restantes dans le monde ! Ou d'apprendre la date et le lieu du prochain « Rainbow Gathering », rassemblement de la famille Hippie Européenne. J'aimerai bien aller y faire un tour, pour voir... quand ma situation sera plus stable, évidemment. Je suis sûr que j'y serai accueilli en tant qu'Humain, en tant que frère, et non en tant que Metalleux, ou en tant que porte-monnaie ambulant... comme je l'ai connu dans d'autres milieux culturels. De même, malgré ma conscience plutôt évoluée du mal que fait subir l'homme à la Planète, je ne suis pas Hippie pour tout : je ne suis pas encore végétarien, j'ai toujours un téléphone portable, et une voiture. Mais je suis prêt à évoluer ! Et, j'en suis convaincu : ça viendra en son temps ^^

     

    Metalleux avec un coeur de Hippie...

     

    Metalleux avec un coeur de Hippie...

     

    Bizarrement, mais Nordland le Lutin des Bois trouverait ça normal, je me suis toujours senti mieux accepté dans un festival de Psytrance ou dans une soirée de musique électronique undergound, même habillé en gros Metalleux, qu'habillé en « civil » dans un concert Metal... Chers amis metalleux, un peu d'ouverture d'esprit ne vous ferait pas de mal, au lieu de toujours penser à ouvrir une bière de supermarché ! C'est pour cela aussi que j'ai plus ou moins « rompu » avec le milieu et les concerts Metal. Je ne m'y sentais plus « dans un refuge rassurant ». Un jour peut être, cette sensation reviendra... En tout cas, ce ne sera pas dans une ville où l'on qualifie mon comportement ou mes références culturelles de "suicidaires", ou "débiles" ! Ça y est, vous vous reconnaissez, bande d'ignorants metalleux de Grenoble ? Si vous n'en valez pas la peine, soyez-en sûrs : je me passe très bien de vous ^^

     

    Metalleux avec un coeur de Hippie...

     

    En attendant, chers lecteurs et amis, je vous souhaite le meilleur dans tout ce que vous entreprenez. Du bonheur, de l'amour, de la liberté, et que les Dieux veillent sur vous.

     

    A bientôt !

     

    - Troll

    « Chers amis extrémistes, bornés ou dogmatiques...Envie de partir ! »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :