• "Mi-figues mi-bouzin" ... Eternel insatisfait que je suis !

     

    Françaises, Français, Belges, Belges, Metalleuses, Metalleux, Ferronniers, Serruriers en tous genres, Gothiques, Gothiques, Païennes, Païens, Mécréants de tous les Mégalithes, Chers amis Travellers et Hippies ayant renoncé à la Rolex mais pas au fourgon Mercedes des années ‘80, Vieux Croûtons et Vieilles Mies, Invraisemblables pantins agenouillés devant un écran plat dégoulinant de conneries navrantes, Cher Internet 1.0 assumant le rôle de jury légitime, Lectorat Chéri, mon Putain d’Amour !

     

    Je te salue, ma colère ! Bonjour ma hargne et mon courroux … COUCOU !

     

    Quelle jubilation, mes amis ! Quelle joie, ce 18 mars, à tel point que je pense officialiser ce jour en tant que « journée de fête officielle de la diaspora Trollesque » ! Pensez donc. Car c’est le 18 mars dernier que j’ai appris la nouvelle suivante. Le regrettable « chanteur » nommé Maître Gims, s’est vu refuser la citoyenneté Française ! Le ministère de l’Intérieur n’a donné aucune raison (à vrai dire, peu importe). Le plus fendard dans tout ça, c’est que ce négligeable sous-produit de la « culture du flex » gavé à l’Autotune se prétendait « ambassadeur de la Francophonie » ! Non mais attendez, Maître Gims « ambassadeur de la Francophonie » … Il l’est tout autant que je suis « ambassadeur de Sylvain-Pierre DURIF sur Aldébaran » !

     

    Gainsbourg, Jean FERRAT, Édith PIAF, Victor HUGO, Émile ZOLA, Jean d’ORMESSON, Françoise DOLTO, Marguerite YOURCENAR, Coluche, Thierry LE LURON, Pierre DAC, entre autres, étaient des ambassadeurs de la Francophonie mais aussi de la culture Française, dans leurs styles et domaines respectifs. Ils sont inscrits pour l’éternité dans notre culture, ils se sont donnés corps et âme pour la chanson, l’humour, ou la littérature. D’autres célébrités de leur trempe n’avaient pas la citoyenneté Française, et ont montré par leur travail et leur volonté qu’ils la méritaient amplement. Mais Maître Gims … Non, non, non. La requête de la citoyenneté Française ne va pas automatiquement avec un « style musical » basé quasi-exclusivement sur l’apparat, la possession matérielle, le mépris de la femme (reléguée au rang d’objet par ces « chanteurs », je vous le rappelle), le tout érigé en « idéal de vie ». Tout ce style, tout cet ensemble de fadaises est définitivement incompatible avec la simple idée d’un modèle de société plus respectueux de l’environnement comme de l’humain. Honnêtement, ce genre d’artistes (ceux qui ont l’horloge de la Gare de Lyon au cou, vautrés à côté de 12 mannequins au bord de la piscine de leur « villa de rêve », avec la voiture de sport nécessairement garée en bas) ne vaudront plus un clou le jour où la dernière goutte de pétrole aura été brûlée. Enfin bref, oublions-le, il finira bien par reprendre contact avec la dure réalité – c’est à dire redevenir pauvre, une fois qu’il sera « passé de mode » ! Lui comme ses semblables, ils ne représentent que du VIDE. On pourrait les utiliser pendant la prochaine canicule, vu leur aptitude à brasser de l’air ! Ou plutôt à nous pomper l’air, je vous l’accorde ^^

     

    Je ne peux pas les voir, les représentants de cette machine à fric qui entretient les chaînes de la TNT (entre autres), mais ça ne veut pas dire pour autant que je suis raciste. Ce n’est pas une question de couleur de peau ni d’origine, mais le fait d’une « culture » omniprésente, qui devient peu à peu la « norme », qui dicte ses codes et ses modes (vestimentaires et autres), et tout cela n’est bien évidemment que le symbole d’un « prêt à consommer » que l’on adopte sans se poser de questions. Au contraire d’autres univers culturels plus « marginaux », et pas que le Metal ou la culture Gothique, je vous l’accorde encore une fois (je vous accorde beaucoup de choses ces temps-ci, chers lecteurs et amis, Dieu me tripote ^^)

     

    Au passage, il y a bien évidemment des groupes de Metal, même parmi les sous-genres les plus extrêmes, dont les membres sont Afro-Américains, Asiatiques ou Arabes (la scène Metal des pays arabes est assez surprenante, on y trouve de très belles petites pépites.)

     

    Je ne peux pas plus blairer les « rappeurs » actuels qui tentent d’imposer leur « culture » de partout que les sinistres bas du front qui s’amusent à faire des descentes dans certains campus universitaires, dans le but d’en chasser les « gauchistes » à coups de planches en bois. Donc je ne suis ni d’un côté, ni de l’autre. Ça aussi, vous l’avez sans doute vu à plusieurs reprises dans les actualités, ces derniers jours. Les étudiants se mobilisent contre une réforme de plus, laquelle n’est jamais qu’une preuve de plus de la « sélection » comme porte d’entrée à la fac et du libéralisme ultra-décomplexé qui sévit chaque jour un peu plus. Mais, dans le contexte actuel, ces ratonnades en règle perpétrées par des nervis encagoulés me paraissent bizarre. Et la façon dont cela se passe à chaque fois a de quoi questionner. Les facultés, tout comme les lycées, les collèges, les écoles, et tant d’autres lieux publics, ne sont pas des lieux ouverts aux quatre vents – à mon humble avis, sans pour autant montrer patte blanche, la personne qui y entre croise au moins un surveillant, un professeur, un agent de sécurité dans le cas des facultés, des musées, des gares, etc. Et il doit bien y avoir un système de surveillance par caméras vidéo. Alors pourquoi est-ce que des mecs qui ne sont manifestement pas venus pour prendre un cours de droit rentrent sans aucune obstruction, armés de planches en bois, cagoulés, et munis pour certains de gants coqués ? Sans doute une ou plusieurs complicités à l’intérieur de la faculté, hein ? Il est vrai que, comme en Mai 68, certains doyens de facultés comme certains professeurs préfèrent traiter avec l’extrême-droite qu’avec l’extrême-gauche ! C’est vrai que c’est plus facile de pactiser avec les nazillons pour créer le désordre, et laisser les grévistes se faire accuser de tous les maux. N’oublions pas le rôle « courageux » de certains policiers qui, si l’on en croit les témoignages des étudiants tabassés, ont pour certains « numéroté » les étudiants blessés (« gauchiste 1, gauchiste 2, ... ») ou ont refusé de prendre leur déposition au prétexte de leur état physique et moral. Ben tiens ! Je vous rappelle que dans les années 80, à Paris, il n’y avait pas vraiment de petits groupes affiliés à la LCR ou au Parti communiste parmi les policiers, c’était plutôt l’autre bord le plus représenté … Apparemment, ça n’a pas beaucoup évolué.

     

    Tant qu’on parle des extrémistes, allons faire un tour chez « nos amis les vegans » ! Bah oui, en tout cas les plus véhéments d’entre eux. Chers amis, vous avez forcément entendu parler de l’attaque terroriste dans un supermarché, près de Carcassonne, le 23 mars dernier. Cette attaque a fait 4 morts et plusieurs blessés, dont certains grièvement. Nous sommes d’accord là-dessus, il n’y a pas à discuter : cette attaque, comme toutes celles motivées par l’idéologie pourrie, haineuse et décérébrée de Daech, est innommable, inqualifiable, un acte immonde. Eh bien figurez-vous qu’une « militante vegan » s’est ni plus ni moins réjouie de la mort du chef boucher du magasin durant la prise d’otages ! Je cite l’article d’un média, avec des guillemets, et la source dudit média, donc vous savez que ces propos n’émanent pas de moi :

     

    « Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste ? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui, il y a quand même une justice. »

     

    Source - France 3 Occitanie

     

    Attendez voir … Reprenons et analysons. Le « terroriste » dont parle la « militante vegan », c’est le djihadiste qui a commis la prise d’otages et qui a perpétré 4 meurtres. L’ « assassin » serait le chef boucher ? Donc un boucher de supermarché qui ne fait que mettre en vitrine de la viande découpée et préparée, ainsi que de servir les clients au comptoir, serait un « assassin » ? Comment dire … Oui, comment définir la connerie insondable de la bonne femme qui a publié ce fatras débile sur Facebook ? Sachant que la viande de boucherie n’est plus « vivante » au sens propre du terme (puisque provenant d’animaux abattus dans des abattoirs dédiés à cet effet), le boucher n’est donc pas un « assassin » ! Et voilà, BIM, « argument par le troll » ! Donc argument qui démonte ton petit monde vegan dans lequel toucher à un morceau de viande est un crime ! Jamais, je crois, une « tendance alimentaire » (car il ne s’agit que de ça, dans 15 ans, plus personne n’en parlera) n’a été aussi mal représentée par ses pratiquants (et leurs dérapages …) Si on les considère par leurs seuls « dérapages », ils ne seront qu’une « trace de pneu » bien insignifiante dans l’histoire de l’Humanité !

     

    Je ne pense pas (car il m’arrive de penser, Dieu me tripote pour la deuxième fois, ça commence à bien faire ^^) être un « omnivore radical ». Je n’impose à personne de manger la même quantité de viande que moi, de manger ça et pas autrement, etc. Mais, il existe bel et bien des « vegans radicaux » qui, on le voit, non contents d’imposer un régime végétalien strict à un nourrisson (et ça finit dans les faits divers), de déverser des tripes et boyaux d’animaux abattus en pleine rue pour « militer » (« Et bon appétit bien sûr ! »), de faire du racolage idéologique sur Facebook, font maintenant de l’apologie du terrorisme ! Putain, quel monde génial quand il s’agit de faire la promotion du nihilisme et du cynisme. Le penseur antique le plus cynique ou le plus nihiliste aurait-il pu imaginer 10 % des conneries de l’Humanité dans ces 40 dernières années ? Vous avez 3 heures. ^^

     

    Mais, vous savez quoi, chers lecteurs et amis ? Ces trois sujets dont je vous ai parlé ce soir, ça ne m’obnubile plus autant qu’il y a quelques temps. Après tout, et pour saluer un blogueur envers qui j’ai une certaine sympathie, « la musique gavée d’Autotune, les bas du front armés de planches et les vegans radicaux, c’est de la merde, et ça dégage. » (Il se reconnaîtra !)

     

    BANZAÏ !

     

    - Krähvenn « Trollsson » Vargbroder.

    « Un cri d’insoumission et de colère ... - « Je vous emmerde, et je rentre à ma maison ! »Un mauvais rêve qui dure depuis bien trop longtemps … »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :