• "Monsieur, nous protégeons l'emploi... Le nôtre !"

    Bonsoir, chers lecteurs et amis.

     

    Comme cette nuit encore, je n'arrive pas à dormir malgré les médicaments, je vous propose de lire une petite réflexion trollesque... sur un sujet qui, peut être, vous concerne ou vous a concerné un jour. Je veux ici parler du Pôle Emploi.

     

    Le titre est volontairement provocateur, mais comment pourrait-il en être autrement ? Je me demande en effet comment on peut en arriver à une situation où l'on décourage les gens de travailler... dans le but caché mais acquis de finalement favoriser l'assistanat. Plusieurs exemples vont suivre, accrochez-vous à votre souris !

     

    Tout d'abord, je pense à mon meilleur ami, à savoir le Jay de Bourgogne. Comme vous le savez si vous avez lu ses tribunes libres, il sort d'une belle expérience professionnelle,à savoir chauffeur VI pour le Consulat de France à Jérusalem. Bien. Mais hélas, le statut particulier de cet emploi exercé pendant un an ne lui donne aucun droit à l'indemnisation chômage (ce qui devrait, entre nous, ne pas exister...) Donc il cherche à faire une nouvelle formation, en tant qu'Agent d'accueil touristique. Là est le problème : au Pôle Emploi le plus proche, on tente de lui barrer la route, en lui expliquant que « le tourisme ne marche pas dans la Nièvre » (alors qu'il veut en partir depuis longtemps.) Ensuite, il lui faudra attendre... un mois (!) avant de connaître les résultats des tests psychotechniques qu'il va passer, étant donné que sa « con »seillère part en vacances... Comme dirait Line Renaud dans « Bienvenue chez les Ch'tis », « J'diroi rin, mais j'en pense pas min ! »

     

    Ensuite, me vient à l'idée la discussion que j'ai eu avec une amie, qui a quitté le Limousin il y a quelques semaines (tant mieux pour elle, que les Dieux lui apportent tout ce qu'elle souhaite). Elle m'a fait la déclaration suivante : la conseillère Pôle Emploi de la ville où elle habitait en Limousin lui a explicitement dit « Mais pourquoi donc cherchez-vous à travailler ? » Les bras m'en sont tombés, quand je l'ai su. Mais bizarrement, cela ne m'a pas surpris plus que ça. Quand je parlais de favoriser l'assistanat,vous voyez maintenant de quoi je parle ! Et, d'après nombre de mes autres contacts à travers la France, c'est loin d'être la seule personne au chômage à qui les magnétophones du Pôle Emploi ont dit cela !!!

     

    Enfin... les travailleurs handicapés. Je parlerai donc de ma situation personnelle. Depuis que j'ai ce statut, reconnu par la MDPH, j'ai toujours été considéré par le Pôle Emploi comme un moins que rien. Comprenez par là que d'après eux, j'étais trop bien portant (psychiquement comme physiquement) pour aller travailler en ESAT, mais pas assez pour retravailler en milieu ordinaire comme tout un chacun. Le problème est le suivant : après un stage que j'ai fait dans une telle structure, je n'ai plus eu envie d'y travailler. Je n'ai pas besoin d'être « materné » au travail, et ça, le Pôle Emploi ne le comprend pas, manifestement. Heureusement que les fonctionnaires de la MDPH en ont conscience ! Donc, j'ai dû attendre trois années (!) avant d'être à grand peine orienté vers une formation du domaine public. Encore heureux...

     

    Donc voilà. Le Jay a envie de faire cette formation, l'amie dont j'ai parlé ne se voit pas vivre sans travailler, et je suis parfaitement apte à un poste de cariste ou préparateur de commandes. Nous ne voulons qu'une chose : travailler, vivre honnêtement, réussir dans nos branches respectives. Cela dit, je crains que cela ne soit pas à la mode, voire créateur de jalousies et de haines, dans un pays où les aides sont accordées en fonction du bulletin que l'on glisse (ou pas) dans l'urne. Et que, pour leurs belles statistiques, les pontes de l'organisme que j'ai cité préfèrent 6 millions de personnes touchant le RSA ou l'AAH à vie (et donc rayées des contrôles) plutôt que 5,5 millions de travailleurs volontaires. Cela dit, n'ayant pas envie d'en faire un ulcère, je me satisfais de devenir bientôt agent logistique... Et donc de ne pas manquer de travail, bien loin du Limousin.

     

    Il serait temps de mettre un grand coup de Rangers dans la fourmilière des pompes à bouzin, qu'en pensez vous ?

     

    Bonne fin de semaine à vous, gardez courage, à bientôt.

     

    - Krähvenn "Trollsson" Vargbroder

    « Suis-je devenu un Geek ?Ajouts de Février ! »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    gabriel
    Jeudi 12 Mars 2015 à 21:12

    Pour moi le pole emploi ne sert a rien car ils ne savent quoi proposer au demandeur d'emploi. Il vaut lieux se debrouiller par soi meme, met helas on ne le peux pas toujours par exemple pour l'acces a une formation et qui je dois dire pour mon experience personnelle un parcour du combatant. Exemple pour l'acces a une formation d'assistant de vie au famille certain organisme exige et cela pour sois disant se demarquer de d'autre organisme qui font eu aussi la meme formation dans la meme ville exige 600 heures de travail effectuer dans le domaine et propose tres peux de place, plus sa va plus il est compliquer de pouvoir s'inserer correctement dans une formation et cela va de meme pour l'emploi. Il y a de plus en plus de demandeur d'emploi et ils ne savent meme plus quoi proposer. Je crois que le meilleure moyen de trouver un job est le marcher caché met bon faut il encore avoir un bon cercle de connaissance ou ami qui proposerai quelque chose.

     

    Desoler pour les fautes d'orthigraphe car je sais que tu aime bien les personnes qui ecrivent sans fautes :).

     

    Au plaisir de te lire.

     

    Amicalement...

     

    Gabriel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :