• Nous sommes les nouveaux punks...

    Nous autres, metalleux et metalleuses, nous sommes les nouveaux punks. Nous nous habillons tout de noir, parfois avec des pantalons ou vestes militaires, rangers à poste pour certains... Nous préférons boire de la bière en écoutant une musique de qualité, plutôt que glander devant la télé-réalité... Nous sommes créatifs, imaginatifs, nous ne croyons pas en un meilleur avenir pour ce monde, mais en même temps notre musique nous sert d'exutoire et de refuge.

     

    Nous sommes les nouveaux punks...

     

    A l'instar des punks et des festivaliers de free-party, certains d'entre nous ont choisi de vivre sur la route, en camion aménagé ou en camping-car. Pour le reste... nous sommes plutôt urbains, même si nous sommes également présents en pleine campagne. Nous tentons par tous les moyens de créer ou d'utiliser des alternatives, culturelles déjà, spirituelles et artistiques ensuite, et pourquoi pas dans un futur proche, des solutions pour vivre autrement. Nous sommes les nouveaux punks...

     

    Comme celle des punks, notre tenue vestimentaire vous dérange parfois, défenseurs de la bien-pensance et du conformisme débile. Mais si seulement vous saviez comment nous considérons les moutons, vous n'en seriez que plus effrayés encore... Ce n'est qu'une mode, une façon de s'habiller, même si elle a le mérite de ne laisser aucune place au doute.

     

    A contrario des punks, qui se revendiquaient du milieu ouvrier, il y a des metalleux dans toutes les couches de la société, des plus modestes aux plus aisées. Mais les valeurs sont les mêmes, malgré les différences sociales : liberté de penser, défiance vis-à-vis des religions monothéistes, attrait pour les spiritualités polythéistes, l'ésotérisme, la littérature, goût prononcé pour la bière, envie de changer le monde parfois... même si nous ne sommes pas très engagés en politique. Par contre, nos idées sont plutôt tranchées, donc ne vous étonnez pas d'entendre un metalleux vous conseiller de balancer votre téléviseur, ou d'arrêter de vous préoccuper de Kim Kardashian.

     

    A titre d'exemple, quant à nos relations avec les autres, nous sommes en opposition avec ce qu'il reste du milieu hippie, pour la bonne et simple raison que nous n'envisageons pas un futur fleuri, la vie en communauté, la musique planante et une trop grande liberté affective. Mais des passerelles existent parfois, sous la forme de personnes choisissant des valeurs de ces deux microcosmes culturels. Pour le reste... La majorité des metalleux et metalleuses ont un travail ou suivent des études, et ont un projet de vie défini, guidé par la liberté.

     

    Pour conclure, nous sommes une grande famille, qui a ses lieux de pèlerinage : le Hellfest, le Wacken, le Summer Breeze, le Motocultor, et tant de salles de concerts qui font l'effort d'accueillir nos groupes préférés. Sans compter les boutiques et disquaires spécialisés, les vendeurs par correspondance, les labels, l'underground... Nous sommes une culture à part entière. Et si M6, TF1, et les moutons qui regardent ces chaînes, ont peur de nous, je leur dirai la phrase suivante : « Si la société nous rejette, c'est parce qu'elle veut oublier que c'est elle qui nous a créés ! »

     

    Nous sommes les nouveaux punks...

     

    Vive le Metal, vive la Liberté. A bientôt.

     

    Troll

     

    « SAKs en Vrac !La belle victoire des Fées et Lutins... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :