• Nouveau départ...

    Bonjour, chers lecteurs et amis !

     

    Après une longue absence de ma part, je me décide enfin à prendre mon clavier pour vous écrire, comme d'habitude, mes pensées, mes projets, ce genre de choses. Tout d'abord, laissez-moi vous souhaiter d'excellentes fêtes de fin d'année, et puissent les Dieux œuvrer pour que l'année à venir vous soit prospère et pleine de réussite ! Pour ma part, ça va pas trop mal. Comme vous le savez, j'ai eu à nouveau des soucis aux intestins récemment… ce qui va me valoir bientôt un rendez-vous chez un spécialiste, et certainement des examens pour savoir exactement ce que j'ai. Il s'agit bien d'une maladie chronique, d'après ce que m'a dit mon généraliste, alors il faut surveiller ça.

     

    Je viens de rentrer de Bretagne, où j'étais allé rendre visite à mes proches. J'ai tiré plusieurs enseignements de cette semaine en famille. Tout d'abord, et c'est maintenant une évidence : inutile d'envisager une seconde de vivre à leurs côtés au quotidien (de m'installer chez eux), pour la simple et bonne raison que, quand bien même je ne suis pas difficile à vivre, ma maladie complique beaucoup les rapports humains, me rend instable (pas jusqu'à atteindre l'hospitalisation nécessaire, mais bon), et me restreint dans mes activités… Ensuite, et c'est également une triste vérité : il faut que je fasse vraiment plus attention à la gestion de mes affaires, notamment à celle de mon budget. Je me suis donc fixé une nouvelle discipline de vie, c'est à dire notamment changer de forfait de téléphone portable (et de téléphone par la même occasion, passer en prépayé), arrêter d'acheter des conneries inutiles, et, en lieu et place d'aller au restaurant, tenter de cuisiner un peu… déjà pour manger un peu plus équilibré, ce qui ne manquera pas de me faire maigrir, en plus des nécessaires économies !

     

    Donc voilà, je m'apprête à prendre un nouveau départ pour 2016. J'en ai fixé les conditions, les bases, maintenant il ne reste plus qu'à suivre ça ! Et il est vrai qu'être placé sous tutelle, ou devenir cardiaque à 31 ans, ne rentrent pas dans mes rêves, vous vous en doutez… Je pense également me concentrer sur l'essentiel. Il y a quelques temps, pour tout vous dire, j'envisageais de me remettre au train miniature, mais j'ai abandonné l'idée après y avoir bien réfléchi : non seulement ce loisir est très onéreux, mais en plus la pratique du modélisme ferroviaire ne survivrait pas à un déménagement (inévitable, dans ma situation)… De fait, avec l'argent que j'ai eu en cadeau à Noël, je vais plutôt m'acheter des livres sur le Paganisme, ou des romans Cyberpunk ou SF, peut être un baladeur MP3 plus pratique que mon vieux lecteur CD, et en tout cas, mon nouveau téléphone avec un peu de crédit prépayé ! J'ai hâte d'aller faire un tour à l'espace culturel Leclerc, je verrai là bas de quoi il retourne. Donc, je vais « recentrer » les choses, et j'avoue que c'est nécessaire !

     

    Pourquoi est-ce nécessaire ? Parce que, dans beaucoup de cas de maladie psychique (dont la schizophrénie qui m'a frappé voilà 5 ans et demi), l'esprit est perturbé assez souvent par des pensées et idées « parasites », qui reviennent souvent, et qui influent négativement sur les facultés de raisonnement et de jugement… Sans pour autant nécessiter une visite chez le médecin spécialiste. Mais il faut, dans ma situation, que j'apprenne à lutter contre cet état de fait, à me dire intérieurement « Non, ce n'est pas une idée raisonnable », ou « Non, ce n'est pas réalisable ». Et ce pour mon bien-être et ma stabilité personnelles, comme pour celles de ma famille. Car je tiens à eux. J'ai bien compris que je pétais un boulard de temps à autre, et qu'il fallait que je travaille là-dessus. Manque de bol pour moi, les consultations chez mon psychiatre ne durent en général pas plus d'un quart d'heure, et sont la plupart du temps un monologue de ma part… alors que j'ai vraiment besoin d'aide morale.

     

    J'oubliais : je crois que je ne trouverai le bonheur (amicalement, amoureusement, socialement) que quand je serai parti de la Creuse. Car c'est aussi le fait d'être pour ainsi dire « bloqué » ici, à la merci de l'administration et de ses « apprentis » (vous savez de qui je parle…) qui me rend pour ainsi dire malade. Non pas malade de haine, j'ai fini par manger ma haine avec le temps, je l'ai digérée. Mais malade de rage contre tout ce système, qui provoque le chômage et la précarité d'une part, et qui interdit tant de gens comme moi de travailler d'autre part. Maintenant, je crains de ne plus pouvoir retravailler de toute ma vie, alors je commence peu à peu à me faire une raison. Et s'il faut, je trouverai ma place dans un engagement associatif, relationnel en tout cas. Car c'est aussi le fait d'être isolé qui me ronge… En tout cas, ça me mine moins qu'auparavant, quand je ne voyais pas d'issue à tout ça.

     

    Je n'ai plus que deux espoirs pour 2016 : foutre le camp du Limousin, et mener une vie presque normale. Presque…

     

    Quant à vous, chers lecteurs et amis, je vous souhaite le meilleur dans tout ce que vous entreprenez, soyez vous-même, continuez à lutter pour votre idéal de vie, peu importe sa nature, et peu importe la culture dont vous vous sentez le plus proche. Si vous êtes tombés sur ce blog, c'est que vous êtes un peu « marginal » culturellement ou idéologiquement, un peu comme moi, pas vrai ? Alors gardez votre esprit critique, ne vous laissez pas embarquer dans n'importe quoi, croyez en vous, et tout ira bien.

     

    A très bientôt.

     

    - Troll

    « J'apprécie ma solitude, je vous remercie !Pourquoi se voiler la face ? C'était mieux avant... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :