• Pensées en vrac...

    Bonsoir, chers lecteurs et amis.

     

    Pour votre plus grand plaisir, encore une divagation trollesque, une envolée du clavier, comme je sais si bien le faire (ou pas). Laissez-moi donc vous conter ce qu'il m'est arrivé ces derniers jours.

     

    Tout d'abord, j'ai eu plusieurs bonnes nouvelles pour mon avenir. J'ai rappelé un centre de formation préparant aux métiers du cycle et, ô surprise, ils m'ont avoué sans peine qu'ils manquaient cruellement de candidats voulant préparer un CQP Conseiller Technique Cycles, diplôme de niveau IV, préparant au poste de Vendeur Cycles, ou mieux, vélociste indépendant. C'est particulièrement bon à savoir dans mon cas. Ainsi, je ne doute que modérément de mon avenir, je sais maintenant que celui ci sera dans le petit monde du vélo. La formation se préparera donc vraisemblablement sur Poitiers, en alternance : une semaine en centre de formation pour trois chez un patron, le tout sur une année environ. Maintenant, il me reste plusieurs choses à faire : déjà, passer les tests de positionnement, et un entretien de motivation, et ensuite trouver un employeur. Ce qui devrait être facile, comparé aux galères que j'ai traversé depuis trois années...

     

    Ensuite, j'ai appris que ce métier recrutait vraiment, et en masse, contrairement à ce que veulent bien montrer des sites comme ceux du Pôle Emploi (tiens donc...) ou Leboncoin, rubrique emploi. Je pense en fait que, comme dans beaucoup de domaines, l'emploi se passe par bouche à oreille, et non en faisant confiance à un organisme d'Etat absolument sclérosé de toutes parts. Mais cela reste un point de vue personnel... lequel est d'ailleurs rarement mis en doute par les personnes que je rencontre, ayant eu à faire avec ce même dispositif.

     

    Dans la même veine, j'ai reçu un courrier d'une structure aidant à l'emploi des personnes handicapées (ce qui est mon cas, vous le savez), ils souhaitent me voir pour faire le point sur ma situation, mes difficultés, mes projets, ce genre de chose. Rendez-vous le 8 mars, à Guéret. Je ferai en sorte de peaufiner mes motivations de futur Technicien Cycles, pour ne pas être pris au dépourvu. Hors de question en effet d'entamer une formation dans le tertiaire ou autre « à défaut » : je veux maintenant un travail qui me plaise, dans lequel l'avenir ne manque pas, et de préférence un travail humain, non aliéné. Ainsi, je suis convaincu que le petit monde du biclou remplit toutes ces conditions.

     

    Et je pense, tout en lisant l'actualité morose de ces derniers jours... Je pense par exemple aux 2150 ex-salariés de Mory Ducros, devenu Mory Global, qui viennent d'être licenciés. Comme si c'était un coup du sort, je me dis que finalement, j'ai bien fait d'être classé inapte pour cette formation de cariste... Car comme me le disait le Jay tout à l'heure : « Troll, dans cette branche, les contrats sont bidon, certes ça recrute, mais il faut voir les conditions... » Et bon, entre nous, répéter « bouzin » ou « pute à franges » dans une commande vocale histoire de remplir le frigo, je vaux mieux que ça, sans prétention aucune. Qui plus est, dans un monde où le pétrole coûtera de toute façon de plus en plus cher, les compétences d'un mécanicien cycles, d'un adepte de la permaculture, d'une personne intéressée par la spiritualité alternative ou d'un bricoleur de fatras non diplômé, seront bien plus utiles à la société et à leurs entourages respectifs que celles d'un cariste ou d'un préparateur de commandes !

     

    Pour ce qui est de la Creuse... Ah, je ne sais toujours pas si je vais quitter ou pas ce département. Dans le cas où le magasin de sport auquel j'ai postulé dernièrement me répond par la négative, et à moins d'un coup du sort poussant un vélociste indépendant à me donner ma chance pour l'apprentissage du CQP, je crains devoir faire à nouveau mon paquetage, cette fois-ci vers la région Poitou-Charentes. En tout cas, je quitterai la région Limousin sans regret aucun, je me dis a présent qu'il fallait que j'en fasse mon expérience. J'ai tenté, ça s'est révélé sans succès, tant pis. Mais quel gâchis pour ceux qui restent ici, sans emploi, sans avenir... Et même, cette région toute entière a un formidable potentiel touristique, humain, architectural, mais les décideurs au pouvoir n'en font rien. A croire, comme je l'ai déjà dit sur le blog, qu'ils veulent ni plus ni moins laisser crever cette région toute entière... Et c'est pareil pour la Bourgogne, du moins une partie, le Jay confirmera.

     

    Alors voilà... Ma situation est toujours en suspens, j'ai dû changer de psychiatre et de médecin généraliste, je ne sais pas si je vais rester ici sur Guéret... Mais, rassurez-vous, je suis toujours bien vivant, j'écoute toujours autant de Metal, j'ouvre toujours ma gueule, et l'écriture me sert plus que jamais d'exutoire, et éventuellement pour faire passer des idées, on ne sait jamais.

     

    L'avenir le dira... Mais je sens que c'est plutôt bien engagé. Il ne manque plus que l'étincelle pour que cela se réalise !

     

    A très bientôt, chers lecteurs et amis, puissent les Dieux veiller sur vous.

     

    - Krähvenn "Trollsson" Vargbroder

    « Le dégoût ultime... Et l'espoir.Appel à la Résistance ! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :