• Quêtes d'identité !

     

    Bonsoir, chers lecteurs et amis !

     

    Ce soir, un texte exceptionnellement optimiste, positif, plein de bonnes vibrations (du moins, je vais essayer ^^), sur une partie de mon identité, de mon moi intérieur, et de ma culture personnelle. Pourquoi, tout d'abord, un tel titre ? Parce que je pense que je vis (ou que j'ai vécu) trois quêtes d'identité en même temps. Une rapport au Metal, une autre ayant trait au Paganisme, une troisième en ce qui concerne les voyages et/ou le nomadisme. En route pour mon univers !

     

    Quêtes d'identité !

     

    Tout d'abord, donc, le Metal. Pierre angulaire de ma culture personnelle, je ne me vois pas vivre sans écouter du Metal au moins 3 heures par jour. Et tous les styles y passent, du heavy plutôt posé genre Iron Maiden, au death sanglant genre Cannibal Corpse, et jusqu'aux frontières du noise avec Xasthur… Je crois en fait qu'au moment où ça m'a pris, je me cherchais une nouvelle identité culturelle, lassé de faire tourner des disques de Lene Marlin ou de Renaud en boucle sur ma chaîne hi-fi… Et j'ai été comblé, au-delà de mes espérances ! A l'heure actuelle, j'ai chez moi plus de 200 CD de Metal, de tous les genres, mais surtout Black, Pagan et Folk. Pour autant, je ne rentre plus dans le cliché caricatural du Metalleux avec sa bière à la main en centre ville, même s'il est vrai que je l'ai fait à différentes occasions. De même, je ne suis plus du genre, depuis juin 2010, à me laisser embarquer dans quoi que ce soit en termes liés à la musique (cf. Chemin de Haine) : j'en vis aujourd'hui encore les conséquences, j'en ai souffert, j'ai mis du temps pour tourner la page, je n'ai pas envie que ça recommence. Et, au catho intégriste qui pourrait parcourir ce blog, j'ai envie de dire : le milieu Metal n'est pas dangereux dans son ensemble. Ce qui est dangereux, ce sont les velléités extrémistes de la minorité dont on parle à chaque profanation de cimetière ou d'église, un peu partout en France…

     

    Quêtes d'identité !

     

    Pour ce qui est du look inhérent au Metalleux, à part les rangers, je ne l'ai plus du tout. Maintenant, je tiens à passer plus ou moins « discret », à en laisser dire le moins possible à mes fringues, surtout par les temps qui courent… tant il est vrai qu'un homme costaud portant un treillis camouflage et des rangers attire l’œil des forces de l'ordre ! Certes, je pourrais m'habiller ainsi en pleine cambrousse, mais je n'y vais même plus… L'envie me triture, parfois, de me racheter un ou plusieurs treillis, un Bombers noir, des accessoires de ce genre, mais je l'oublie aussitôt. Quoique, ce genre de look, si vous avez une image qui vient à vos yeux, elle ne laisse aucun doute à l'imprudent qui aurait le malheur de s'attaquer à vous : ou comment passer pour un skinhead de passage à Guéret ! Car même si j'en ai une partie de l'apparence, je ne le suis pas. Ni dans les idées (d'où qu'elles viennent), ni dans la culture, ni dans le goût immodéré pour la bière et la baston. Je crois que c'est mieux ainsi !

     

    Quêtes d'identité !

     

    Ensuite vient le Paganisme. Il est vrai que je n'ai jamais été une grenouille de bénitier, pas même lors de ma jeunesse chez les Scouts : en effet, je n'ai jamais rien retenu de la liturgie chrétienne, ni des prières, ni des choses basiques à faire quand on assiste à une messe ! Quand bien même j'ai été baptisé, je ne me reconnais pas chrétien. Vous le savez, si vous fréquentez mon blog depuis 2011 : je me définis volontiers comme « païen », « polythéiste », « panthéiste », appelez ça comme vous le voulez. Je me suis en fait rendu compte que, malgré ses discours d'ouverture en façade, le christianisme était une religion relativement rétrograde, appelant à la soumission, prônant l'accueil de toutes et tous, mais ne se retenant pas de cracher sur les homos, par exemple. Idem pour la contraception et l'IVG : malgré l'apparente modernité de la plupart des catholiques Français et Européens en général, les oppositions à disposer de son corps restent fortes, encouragées par la papauté… Et que dire des sites d' « information sur les sectes », qui mettent Wicca, jeux de rôle, Satanisme, culture Goth (et d'autres) dans le même panier… pour qu'en bas de la page, on voit systématiquement un passage de la Bible ? Si ce n'est pas du prosélytisme, je ne sais pas ce que c'est ! De fait, je n'ai plus rien de commun avec aucune des trois grandes religions monothéistes (de toute façon, les trois livres sont bâtis sur plus ou moins le même plan), alors je me suis tourné vers le Paganisme. Tout d'abord vers l'Asatrù, tradition Nordique donc. Mais hélas, et je m'en suis aperçu au gré de mes pérégrinations nyctalopes sur Internet, le paganisme nordique est mité par un certain nombre de militants identitaires ou d'autres mouvements d'extrême droite, qui distillent leurs discours de haine en prétendant lancer des appels au retour des « racines Europaïennes » ! Donc, n'ayant comme vous vous en doutez plus rien à voir avec ces « braves gens », je ne me déclare plus « Asatrùar », mais « Païen » pour le moment, quoique fortement intéressé par la Wicca. Je dirais, pour l'avoir constaté à plusieurs reprises, que dans la Wicca, il n'y a pas de racisme, d'homophobie, de sexisme (à part quelques misandres qui commencent à être connues !), bref, l'intolérance est mal acceptée.

     

    Quêtes d'identité !

     

    Et tant mieux, dans un sens ! Car je ne me voyais pas rejoindre une milice païenne autoproclamée, pour « défendre mon pays contre l'immigré criminel » (ne riez pas, ce genre de chose arrive actuellement en Scandinavie), en mode « Je mange du porc et je *** sur ta mosquée » ! Donc, je me redirige lentement mais sûrement vers la Wicca. Pour autant, à part la page Facebook dédiée à cette croyance que j'ai rejointe récemment, je ne participerai plus à aucun autre Forum, groupe Facebook ou page Facebook sur lesquels est faite l'apologie d'auteurs vénérés dans les milieux néo-nazis (tels que Jean Mabire ou Saint-Loup, par exemple).

     

    Quêtes d'identité !

     

    Enfin, et c'est bien là ma troisième quête d'identité, je vous parlerai de voyages en camping-car, de nomadisme. J'ai conscience que j'en ai parlé à plusieurs reprises sur Dernier Bastion, et même sur Chemin de Haine, tant il est vrai que cela a pris une place importante dans ma vie personnelle (et même professionnelle, à l'époque). Disons que, depuis le début de mes démarches pour devenir chauffeur routier en 2007, j'ai eu envie de conduire, jusqu'à l'horizon et après, de découvrir des paysages et des saveurs inconnues. Dans le cadre de ma courte carrière de chauffeur routier, j'aurai « bu la route », à tel point que j'espérais un voyage vers la Roumanie ou la Bulgarie, par exemple. Et pour ce qui est de ma vie personnelle… Eh oui, j'ai vécu quelques temps dans un camping-car. Cela dit, ce n'était pas dans les meilleures conditions. Disons que je partageais mon temps entre un logement classique (le FJT de La Souterraine, ou l'appartement de mes parents) et mon camping-car, à l'époque, un vénérable Bedford CF230… Essence. Oui, j'aimais les challenges à l'époque ^^ Comme vous vous en doutez, la maladie dont j'ai souffert a mis un coup d'arrêt à tout cela. De toute façon, prolonger ce mode de vie aurait été une partie de ma condamnation à une « mort sociale », et le retour à la réalité à ce niveau-là fut un des moments les plus terribles de ma maladie. Mais bon, avant ça, j'ai roulé malgré tout, j'ai bricolé cet engin de malheur, je suis parti, seul ou accompagné, vers des concerts ou soirées Psytrance dans des lieux improbables, j'ai fait la fête, je me suis éclaté, j'en ai de bons souvenirs, et je crois que c'est l'essentiel.

     

    Quêtes d'identité !

     

    Si cela avait été à refaire, je crois que j'aurai gardé ma voiture d'avant (une sympathique et économique Seat Ibiza), et que j'aurai fait en sorte d'acheter mon quotient de matériel de camping (tente, tapis de sol, sac de couchage, popote, réchaud, glacière à brancher sur l'allume-cigare…) pour barouder un peu, hors des sentiers battus. Car c'est là un des grands points fondateurs de cette troisième quête d'identité : à savoir, ne rien faire comme tout le monde ! A l'heure actuelle, je n'en ai pas les moyens, mais si l'occasion se présentait, soyez assurés que je me taperai bien un petit périple Européen en voiture + tente au camping (donc du printemps à l'automne) : pourquoi ne pas visiter un peu la Scandinavie, les pays de l'Est, ou encore la Grèce et les Balkans ? En mode « camping à l'ancienne », c'est bien plus économique et flexible qu'un camping-car (lequel ne peut hélas passer partout, vu son gabarit, et coûte bien plus cher en gazole et entretien courant !) En tout cas, dès que je le pourrai, je ferai en sorte de payer une cure de jouvence à ma brave Ford Fusion qui ne m'a jamais lâché, et je voyagerai autant que faire se peut !

     

    Quêtes d'identité !

     

    Quêtes d'identité !

     

    Voilà, vous avez tout lu. Je crois en mes rêves, je crois en ce que je suis, et ce n'est pas prêt de changer !

     

    Chers lecteurs et amis, je vous souhaite à nouveau le meilleur pour cette année 2016. A très bientôt, au plaisir de vous lire !

     

    - Krähvenn "Trollsson" Vargbroder

    « La tribune du Jay : nouveau départ !Les emmerdeurs diplômés... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :