• Un jour, je serai libéré de tout cela...

    Bonsoir, chers lecteurs et amis !

     

    Tout d'abord, permettez-moi de vous remercier du fond du cœur pour votre fidélité sans faille, pour vos commentaires, messages de soutien et préconisations quant au contenu du blog, et surtout pour les 13.000 visites depuis avril 2011 ! Voici maintenant la raison de ce texte, et une agréable transition.

     

    Autant je sais que je peux compter sur le soutien et la sympathie de beaucoup d'entre vous, même par ordinateurs interposés... autant, plus le temps passe, moins je fais confiance au formidable (!) milieu de l'entreprise adaptée et du travail pour les personnes handicapées. Comme d'habitude, ce texte va être une occasion sans pareille pour passer mes nerfs et dire ce que j'ai sur le cœur, rapport à quelque chose qui tend à me gaver jusqu'à pulvériser mon record de nuits blanches enchaînées...

     

    Pour tout vous dire, hier, j'ai envoyé un mail à Cap Emploi, leur demandant sans ambiguïté de « se remuer », car j'en ai marre. 40 mois d'attente, à cause d'inutiles comme eux, payés par l’État à prendre des cafés, en faisant semblant de s'occuper des travailleurs handicapés. En fait, je leur ai dit que j'en étais au point de demander la nationalité Luxembourgeoise, car la politique du handicap de ce pays ressemble à quelque chose, contrairement à la nôtre... De même que la considération qu'ils adressent aux personnes handicapées et à l'homme en général (quand je dis l'homme, c'est l'être humain, qu'il soit homme, femme ou enfant), par le biais d'un meilleur traitement des aspirations à vivre décemment. Le tout histoire de les « chauffer un peu », sans mauvaise pensée ni insultes.

     

    Après, ces braves gens (là, je reparle de Cap Emploi) se posent des questions sur mes motivations à partir en Bretagne ? Non mais attendez, c'est l'hôpital qui se fout de la charité ou quoi ? Dois-je leur rappeler que c'est à cause d'administratifs bornés comme eux que je ne peux pas travailler en tant que cariste, mécanicien cycles ou tractoriste viticole ? Que c'est à cause de leurs sbires arrosés par les pontes de la Grande Loge que je suis bloqué ici, en Creuse ?

     

    De fait, évidemment, je m'énerve, je m'excite, mon rythme cardiaque monte en flèche, et ma tension artérielle aussi... Fort heureusement, grâce à mes médicaments, je ne psychote pas, je ne déprime pas non plus. Mais croyez bien que je préfère être sûr des conditions dans lesquelles va s'achever ma reconversion. Évidemment, si je les laisse faire, ils seraient capables de me refourguer comme un paquet de linge sale dans un ESAT ou une EA à l'autre bout de la France (Nice ou Strasbourg me paraissent envisageables, selon leur agacement), et de fanfaronner : « Mission accomplie ! On a casé Antonin Troll, qu'ils s'en occupent... » Eh bien NON. Je ne suis pas d'accord, ça ne se passe pas comme ça. Je suis un être humain, un citoyen en pleine jouissance de mes droits civiques et de mes devoirs, je respecte la loi Française, alors j'attends d'être traité comme je le mérite !

     

    Pour tout vous dire, chers lecteurs et amis, je m'attends à tout. Absolument tout. Même à être blacklisté de Cap Emploi, c'est à dire irrémédiablement lourdé comme pire qu'un malpropre. De fait, je me prépare à contacter un bailleur de logements sociaux en Finistère (Douarnenez ou Quimper), pour trouver un futur logement, de type studio ou T1, dans une de ces deux villes. Et ce pour être plus proche de ma famille, et dans une région plus... dynamique, quand je ne veux pas dire « civilisée ». J'ai déjà fait une simulation pour ce qui concerne les APL : je suis assez satisfait du résultat, je m'en sortirai pour moins à débourser chaque mois qu'en foyer de jeunes travailleurs comme actuellement... Restera à trouver des meubles d'occasion. Le Bon Coin est mon ami !

     

    Alors, si j'en arrive là, que ferais-je de mes journées ? Je n'ai pas prévu de m' « interdire de vivre » pour autant. Déjà, j'achèterai un ou deux vieux biclous d'occasion, de type randonneuse des années 70 à 80 chaussée en pneus de 650B « Michelin World Tour ». Au moins, ceux là, on ne tentera pas de me les voler.

     

    Puis, si je suis dans un futur proche sur Quimper (ou même Brest ou Lorient), je rejoindrai une association locale de cyclistes engagés, pour avoir un but, un objectif, quelque chose pour quoi me lever chaque matin. Participer aux ateliers de réparation organisés, aux manifestations, à « changer le monde », en quelque sorte. Faire mes courses autrement, dans les épiceries de quartier, au marché ou au rayon bio des magasins. Ne plus manger de surgelés ni de plats préparés, et certainement moins de viande. Car changer le monde commence par se changer soi-même, vous le savez bien ^^ Un jour peut être, je refourguerai ma voiture vieillissante, mais toujours fidèle, à qui la voudra bien. Car il est fort envisageable que, du fait de ma maladie et du traitement, l'administration (toujours elle !) me sucre le permis pour « raisons médicales ».

     

    Je ne me déplacerai alors plus qu'à vélo et en transports en commun... Et évidemment en train ou en bus régional pour aller voir mes chers parents et mes derniers amis. Pour le reste, je continuerai à lire, à écouter aussi bien du Metal que de la Trance, du Punk, de la musique Goth ou Médiévale... Je trouverai peut être compagnon ou compagne, pour former un couple de joyeux cyclotrollistes ^^ Bref, je mènerai ma vie. Je veux surtout qu'on me foute la paix.

     

    Et si cette « société » ne veut pas de moi... Je ne vois pas ce qui me forcera à vouloir d'elle, de son abrutissement télévisuel ou musical pseudo-rebelle, de sa publicité outrageante et infantile, de ses crédits à la consommation. Un jour, c'est sûr, je quitterai ce monde... Mais il me reste des années perdues à rattraper, une nouvelle vie à construire. Je sais que j'y arriverai... Il n'y a plus qu'à !

     

    En attendant de vous lire, je vous souhaite, chers lecteurs et amis, tout ce qu'il y a de meilleur. Continuez comme vous êtes, soyez critiques et engagés, c'est important.

     

    A bientôt :)

     

    - Troll

    « Préjugés et solutions pour le vélo urbain !Chers amis extrémistes, bornés ou dogmatiques... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :