• Bestiaire fantastique !

    Bonsoir, chers lecteurs et amis ! Ce soir, un petit bestiaire de mes créatures fantastiques préférées. Bonne lecture à vous !

     

    Les Trolls

     

    Les trolls sont des créatures fantastiques de la mythologie scandinave. Selon les légendes conservées jusqu'à nos jours, ils seraient nés en sortant du corps d'Ymir, géant tué par Odin.

     

    Les descriptions varient selon les auteurs, mais tous s'accordent sur deux points communs : leur incroyable laideur et leur puanteur dépassant l'entendement... On parle de créatures pouvant faire la taille d'une montagne avec ses roches et ses arbres, de telle sorte qu'il puisse se confondre avec le paysage, et ressembler à une colline tout à fait normale. C'est alors un bergtroll, ou troll des montagnes. Il existe également le troll du bord de mer, qui passe son temps à terroriser les marins et pêcheurs, le troll des grottes et des profondeurs, qui tue quiconque pénètre dans son domaine... Et plus encore.

     

    Hélas, la domination chrétienne à partir de l'an mille en Scandinavie les a rabaissés en taille, décrit comme des êtres relativement méchants et naïfs, et surtout associés aux forces du mal. C'est ainsi qu'un chrétien intégriste peut associer un troll à Satan... Enfin, passons.

     

    Quel est le mode de vie d'un troll ? Il peut vivre solitaire, ou en clan avec un chef, et passe son temps à grogner, fabriquer toutes sortes d'objets inutiles, boire de la bière volée aux humains, et faire des razzias contre les villages environnants. Principalement pour réduire en cendres l'église ! Il peut également pratiquer la magie ou l'enchantement. Le mot suédois « trolleri » est d'ailleurs synonyme de ces deux termes ésotériques...

     

    Quelques images... et un peu de musique troll.

     

    Troll 1

    Bestiaire fantastique !

     

     

     

     

    Les Korrigans

     

    Le korrigan est une créature fantastique typiquement bretonne. On ne le trouve d'ailleurs sous ce nom qu'en Bretagne, passé La Roche Bernard. C'est un être qui peut se montrer très intelligent et d'une générosité exemplaire, mais qui est capable de la pire vengeance si on le déçoit ou si on le trahit... Les histoires du folklore breton à ce sujet sont d'ailleurs assez évocatrices du malheur qui attend quiconque ne traitera pas le korrigan comme il se doit.

     

    Son nom vient du breton « korr », qui signifie « petit ». Il est tout de même plus grand qu'un lutin. En langue bretonne, il se nomme « korikaned ». Il peut également s'appeler « koril » ou « bugale-noz » (enfant de la nuit.)

     

    Il passe son temps à danser avec ses frères et sœurs autour des dolmens, à boire de l'hydromel. Il peut également se trouver dans les tumuli (petit bâtiment que l'on peut encore voir en Bretagne). Bien traité, c'est un « génie familier » qui peut traire les vaches, s'occuper des animaux domestiques, faire le ménage et laver le linge, rentrer le troupeau... Mais si on se moque de lui, gare ! Certaines personnes, en pays celte, préconisent encore de laisser un verre de vin et un peu de bouillie d'avoine devant la porte d'une maison, à son attention, ou de se promener en forêt avec une poignée de clous rouillés en poche, pour ne pas se perdre de sa faute... Ceci est également valable pour les lutins Anglais, tels que les « pixies ».

     

    Quelques dessins...

     

    Bestiaire fantastique !

     

    Bestiaire fantastique !

     

    Les Lutins

     

    Parlons maintenant de ces créatures qui peuplent le folklore de Poitou-Charentes, du Berry, de la Picardie et d'autres lieux bien connus des amateurs de Fantasy. Leur nom viendrait de l'influence du dieu Neptune, ou bien du dieu celte Nuada, tous deux liés à l'eau. Ils peuvent être facétieux ou malfaisants, changer d'apparence (par exemple se transformer en chat) ou devenir invisibles, voire importuner les femmes ou les jeunes filles. Dans ce dernier cas, on utilise le verbe « lutiner » issu de l'ancien français.

     

    Pour ce qui est de leur apparence, ils font bien souvent une taille comprise entre 2 et 30 centimètres. Vêtus de haillons verts ou bruns, ils portent tous un chapeau pointu de la même couleur. Certains récits parlent de barbe leur venant avec l'âge, d'autres ne mentionnent pas de pilosité. L'on disait d'ailleurs qu'un lutin peut vivre près de 300 ans...

     

    Tout comme les korrigans, les lutins sont en général inconstants dans leur caractère : capables de sympathie et de facéties envers les humains comme les animaux domestiques, ils peuvent en cas de problème devenir tout à fait détestables, voire lancer des sortilèges pour attaquer quelqu'un... On prendra donc toutes ses précautions à la vue d'un lutin.

     

    Ils sont néanmoins passés maîtres dans l'art de tenir une écurie, et de s'occuper des chevaux. Ils coiffent leur crinière, leur portent à manger et à boire.

     

    Une image...

     

    Bestiaire fantastique !

     

    A bientôt !

     

    Troll

    « La dictature publicitaire !Elffor - Ambiant Black Metal Euskara... »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :