• Bonsoir, chers lecteurs et amis.

     

    Ce soir, j’aimerais vous faire partager une expérience assez intéressante, que j’ai vécu il y a quelques semaines. Une simple promenade nocturne dans un village Breton endormi peut parfois apporter beaucoup…

     

    Minuit approchait, durant cette nuit en pleine semaine, je n’avais rien à faire de particulier, pas sommeil, ni envie de lire un livre. Alors, j’ai choisi d’enfiler mes Caterpillar, de mettre mon Harrington, mon béret, mes bracelets de force en cuir, de prendre un couteau suisse avec moi, et en avant. Muni de ma fidèle lampe-torche Maglite, j’avançais dans l’obscurité, pour quitter les environs de l’immeuble où j’habite. Et, croyez bien que la Maglite se révèle toujours utile dans ce genre de cas. Car, en zone rurale, bien souvent, seule la rue principale et ses environs immédiats sont éclairés la nuit.

     

    Paganisme Nocturne...

     

    Donc, après avoir évité de trébucher connement sur des détritus laissés là par les regrettables déchets humains qui me servent tant bien que mal de « voisins », je prends résolument la direction de l’église. Une ou deux voitures passent, en trombe, la limitation de vitesse à 50 km/h en ville ne semble pas les concerner. Je m’abstiendrais de vous citer les modèles de voitures en question, et le genre de leurs conducteurs, vous les connaissez mieux que moi…

     

    Bref, j’arrive vers l’église, que je contourne par le sud-est, ensuite de quoi je rejoins la route nationale. Je traverse, en ayant pris soin d’enlever mes écouteurs de baladeur MP3 : ne tentons pas le diable, même si je ne crois pas en son existence. Puis, je continue vers le nord, car je sais que, non loin de là, une croix de Saint-Patrick orne l’îlot central d’un rond-point. Quelques animaux, tout aussi nocturnes que moi ce soir là, sont également présents : çà et là un chat prenant peur de ma présence, des lucioles dans un jardin, un hérisson qui traverse le chemin vicinal… Je ne tente pas de le diriger vers le pré voisin, je n’ai pas de gants.


    Paganisme Nocturne...




    Un peu plus loin, j’aperçois une forme semblant rousse, un canidé, avec une longue queue en panache. Un renard ! L’animal reste figé un instant dans le faisceau de ma torche, puis s’enfuit. Ici, c’est courant, à vrai dire, les renards sont tellement traqués par certains chasseurs qu’ils se rapprochent de plus en plus des zones habitées, surtout pour trouver de la nourriture, ou un lieu pouvant leur servir de terrier. Une ancienne grange, un appentis, une cabane de jardin leur conviennent très bien.

     

     

    Paganisme Nocturne...

     

    Le Folk ou Pagan BM résonne dans mes écouteurs. Le ciel est d’une luminosité incroyable ce soir, la Lune est pleine, sans doute une des raisons de mon insomnie. Les principales étoiles et planètes sont parfaitement visibles, Vénus est brillante comme à son habitude, la Grande Ourse et la Petite Ourse sont là aussi. Oh ! Une « étoile filante » ! Vite, un vœu. Voilà qui est fait. Ma sabotée nocturne continue, un propriétaire de maison a laissé sa porte de garage ouverte, alors qu’il semble s’être endormi devant la lanterne à conneries… A quoi sert une alarme, dans ce cas ? Je ne me demande même pas s’il me voit, alors que je suis toujours sur le chemin vicinal. Et quand bien même ? Eh bien, je m’en fous pas mal. Je ne vis pas dans la peur, contrairement à ces gens. Je convertis mes anciennes peurs en bouclier protecteur.

     

    Vous savez, chers lecteurs et amis, dans ces moments de solitude volontaire, on ressent le besoin d’introspection, de réfléchir, de ne plus donner à ses jambes que les impulsions nécessaires pour marcher, et de laisser le cerveau divaguer. Sur le Paganisme, sur la vie en général, sur tant d’autres choses… sur cette nécessité parfois, de s’éloigner un petit moment, même rien qu’une heure, de la « civilisation ». Et, de se sentir aussi minuscule, sous la voûte des Dieux, le visage doucement caressé par une brise qui vous étreint comme un Esprit nyctalope… Ça fait du bien. Ça donne du sens à vos croyances. Oui, ça permet de prendre ses distances avec les représentants les plus cons, les plus beaufs, les plus normopathes de l’espèce humaine.

     

    La fatigue, finalement, commence à reprendre le dessus. Alors, d’un pas assuré, quoique pesant, je reprends la direction de mon antre… Les oiseaux nocturnes peuplent les bruits de la nuit, quelques avions parsèment le ciel des flashs de leurs feux de navigation, l’éclairage public revient, puis s’interrompt alors que j’approche de mon immeuble… Et me voici rentré.

     

    Finalement, j’ai envie de lire un peu. « B.A. BA Tradition Nordique ». Toujours en écoutant du Pagan et Folk Metal… on ne change pas une équipe qui gagne. Surtout, on n’échange pas une équipe de Trolls contre un plein village d’Elfes. Sauf s’il y a des pommes et des bâtons pointus dans le coin, bien évidemment ^^

     

      Bon week-end à vous, chers lecteurs et amis.

     

    - Troll

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonsoir, chers lecteurs et amis de Dernier Bastion, chers frères et sœurs Païens, Polythéistes, Wiccans, et tous les autres bien évidemment.


    Ce soir, pour changer un peu de ma tendance monotone à dézinguer du populiste aviné et du crasseux conformiste, je vous propose un billet d’humeur sur la spiritualité, en partie sur le Paganisme, mais surtout, ayant pour but de vous avertir des pratiques douteuses pouvant avoir lieu en ce qui concerne l’ésotérisme, le paganisme, le chamanisme. Certaines de ces pratiques (et leurs leaders) s’apparentent lourdement à des escroqueries (parfois en bande organisée)… alors que, pendant des décennies, les rôlistes, les metalleux, les goths, ont été vus comme les représentants du Mal incarné dans la société « bien pensante ». Alors, allons-y.

     

     

    "Charlatan" que tu sortes ton portefeuille !

     

    Le titre de ce billet n’est pas choisi au hasard. Il peut être tentant de se plonger dans l’étude d’une spiritualité ou d’une religion dont on parle bien peu en France, ou même carrément pas…. Ou, si on en parle, pas en de bons termes. Les domaines où se pratiquent toute forme de commerce regorgent d’arnaques et d’arnaqueurs, une des plus malsaines étant la « vente pyramidale »

     

    (interdite en France, mais toujours pratiquée : vous êtes « recruté », appâté par la promesse de gains faramineux, mais vous devez investir beaucoup plus que prévu, et pour rembourser vos dettes au « leader », vous devez à votre tour « recruter » d’autres « pigeons »…)

     

    D’autres arnaques se pratiquent plus facilement sur Internet, le phishing (partir à la pêche de coordonnées bancaires) en est une des plus connues. Aussi, dans une moindre mesure, la « yescard » pour vous permettre de faire un plein de carburant à moitié prix (en négociant une carte bancaire préprogrammée qui dira toujours « oui », vu qu’elle n’est pas reliée à votre compte bancaire, mais à celui d’un « pigeon »), l’arnaque au canapé mise en place par un vendeur de meubles vous proposant de « retirer votre cadeau » dans un magasin ouvert il y a 3 jours, un canapé que vous finirez par payer bien cher, incluant le produit « miracle » qui ne viendra pas à bout de la tache de Cola faite à cet effet par l’arnaqueur … Bref.

     

    En ce qui concerne les religions et les spiritualités, de tout temps, il a existé des sectes. Les plus tristement célèbres (les Davidiens, l’Ordre du Temple Solaire, Ecoovie, Aum Vérité Suprême, Jonestown, les Témoins de Jéhovah, …) ont fait des centaines de morts, de veuves et d’orphelins, de familles brisées et de vies réduites à la servitude spirituelle.

     

    Mais, actuellement, le caractère dangereux de certaines pratiques « ésotériques » ou « de développement personnel » réside dans le fait de la facilité flagrante de se déclarer « prêtre de la fin du monde », « médium », « voyant », « chercheur d’énergies », « chaman », … ou « vendeur d’objets ésotériques ».

     

     

    "Charlatan" que tu sortes ton portefeuille !

     

    Je veux en venir au point suivant : je ne dis pas que tous les thérapeutes pratiquant des thérapies alternatives sont des escrocs. Mais certains le sont ! Trois points doivent vous alerter. Tout d’abord, la nécessité impérieuse de faire des dons, de plus en plus importants, « pour sauver le monde de nos péchés » par exemple. Ensuite, l’endoctrinement des « prêtres » ou « prédicateurs » eux-mêmes, qu’ils ne peuvent expliquer autrement que par un discours dont le mysticisme ferait passer Sylvain Pierre DURIF pour un neurasthénique. Enfin, la redondance de certains termes, comme « chercher une autre vérité », « aller sur le chemin de la lumière », « se couper du monde pyramidal », « se reconnecter à la Nature », et ainsi de suite, ad nauseam.

     

    "Charlatan" que tu sortes ton portefeuille !

     

    Bien évidemment, je n’ai rien contre un artisan travaillant le cuir qui me proposerait une ceinture, une besace, un bracelet de force en cuir, orné de symboles Pagan (Celtiques ou Viking), c’est à voir selon le prix. Ou contre un vendeur de tee-shirts, casquettes, bérets, sweats, me proposant des vêtements et accessoires marqués de ces mêmes symboles. Encore moins contre un bijoutier vendant des colifichets me plaisant. Non, ces commerçants sont pour la plupart irréprochables, professionnels, bons conseilleurs, heureux de vous aider à choisir, comme "Oxcmo Bijoux", qui avait quitté Guéret pour Montluçon. Voilà un de ces commerçants, que je connais, et que je vous recommande de tout cœur si vous passez en Bretagne.

     

     

    "Charlatan" que tu sortes ton portefeuille !

     

    Et, il faut bien que vous le sachiez, chers lecteurs et amis, un Païen à la fois prosélyte et réclamant de plus en plus d’argent (au black, évidemment, pas de traces), représente autant le Paganisme que Nabilla représente l’intelligence. C’est à dire : il ne vaut pas grand-chose. Car le prosélytisme, comme le fait d’engranger des richesses par la crédulité de l’autre, sont totalement antagonistes avec les fondements même du Paganisme. Ce qui inclut le Druidisme, la Wicca, l’Asatrù, le Rodnoverie, le paganisme Romain ancien, le paganisme Hellénique, le Khémitisme, le Shintô, ...

     

    "Charlatan" que tu sortes ton portefeuille !

     

    Il faut que vous le sachiez (et pas dans la colle ^^), et que vous autres, les « nouveaux gourous », « prédicateurs », détestables « illuminés anti-illuminati », le sussiez, car ce que les charlatans veulent, c’est éviter que les autorités le sachiassent. (Bon appétit ^^)

     

    (Si j’ai fait Sciences Po ? Oui ! - Thierry le Luron imitant Georges Marchais)

     

    Croyez-le ou non, le fait de ne plus avoir accès à Facebook (j’en reparlerai prochainement) a le mérite indéniable de m’épargner la vue dans mon flux d’actualités de beaucoup de conneries « à partager et à liker parce que c’est important pour pas que les illuminati satanistes pédophiles gouvernent le monde ! » (à peine caricatural). Notamment, la frénésie de certains « alternatifs » ou « dissidents » envers les nouveaux compteurs EDF, nommés Linky. Franchement, je me contrefous que mon compteur électrique soit ou non de ce modèle, ainsi que des possibles conséquences « sur mon bien-être » que ça pourrait entraîner.



    Et vous savez pourquoi ? Essayez donc d’accoler les termes « Youtubeur » et « électrosensible » dans la même phrase. Deux mots qui se télescopent. Comme « Formule 1 » et « écologie » ! Non, sérieusement, j’arrête de rire, j’ai les lèvres gercées, toi le connard de complotiste ! Allez, va rager sur les commentaires des vidéos du Raptor Dissident. Un bel exemple d'endoctrinement par les théories et thèses fumeuses, celui-là aussi. Bref.

     

    A croire qu’à l’instar de définir des gamins mal élevés comme « hyperactifs » pour nier ses responsabilités de parents, se définir « électrosensible » pour être considéré inapte au travail et toucher l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) est à la mode. Tout comme l’absurdité de manger « sans gluten » ou celle d’acheter un 4x4 « de ville ». La mode, c’est avant tout du commerce ! Mais ensuite, ça devient n’importe quoi, surtout accolée au complotisme, au conspirationnisme, à la théorie du complot, du « nouvel ordre mondial » (Ah bon, le monde a changé ? Je ne crois pas, non.)

     

    Mais au fait, les « éveillés » qui nous avertissent sur les « dangers potentiels » des compteurs Linky, le font via Facebook, Twitter, Youtube, et dans certaines épiceries bio avec pignon sur rue. Donc les autorités Françaises surveillant Internet sont parfaitement au courant de leurs actions éventuelles, de leurs projets, de leurs identités… tout autant que de mon identité réelle, et du fait que, si j’étais réellement dangereux, je serai entre quatre murs en béton !

     

    "Charlatan" que tu sortes ton portefeuille !

     

    Si après ça, ils prennent un banal compteur électrique pour un espion (fût-il Russe !) installé dans leur logement… Ah mais attendez, on vient de me dire dans mon oreillette qu’effectivement, des gens, en France, sont aussi cons que ça. La phrase lapidaire en Occitan des campagnes saute à mes lèvres, comme une grenouille saute dans une mare…

     

    « Mais MILEDIEU de CATSALH de MACARÈL de HILHDEPUTE de DIOÙ-BIBAN de SALOPERIE À ROULETTES de PEUPLE DE CONOS ! »

     

    Voilà. C’est tout ce que j’avais à dire ce soir… Je pense que nous ne sommes pas encore sortis de l’âge des abrutis qui gobent tout et n’importe quoi. Alors autant aller bouquiner, ou sortir faire un tour à pied, pour se placer sous la voûte des Dieux !

     

    Merci de m’avoir lu, chers lecteurs et amis. A bientôt !

     

    - Troll

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonjour à vous tous, chers lecteurs et amis.

     

    En ces temps spirituellement troublés pour chacun d’entre nous, je vous propose un convoi de hallebardes typiquement païen, et ô combien trollesque. Vous en avez maintenant l’habitude, c’est devenu ma marque de fabrique, ma signature. Et, quand bien même, personne dans les  « médias grand public » ne donne la parole aux Païens dont vous et moi faisons partie, peu me chaut ! Franchement, je commence à en avoir ras le bol d’entendre des tirades de corrompus pétant dans le cuir (pardon, d’hommes politiques) expliquant que « la France est une terre aux racines judéo-chrétiennes », que « la France est chrétienne », et que le Français est « blanc et catholique » (merci à un certain maire du Sud de la France, dont j’ai déjà parlé, d’avoir pondu ce dernier étron verbal. Ou comment « nourrir le Troll »...)

     

    Eh non, bande de monothéistes aveuglés par votre domination dans les médias, dans la culture « grand public » comme dans la soumission à tant de lobbys religieux ou para-religieux qui « ne veulent que notre bien » (vous savez déjà de qui je veux parler…) Il serait bon ici de rappeler, que les origines de la France, comme celles de l’Europe (et même celles du monde entier) ne sont EN AUCUN CAS fondés sur un « livre sacré » (ni même sur deux autres ainsi définis) qui expliquait comment un charpentier changeait l’eau en vin, multipliait le pain, et guérissait les écrouelles par le « toucher divin » d’un roi. Je ne l’invente pas, une gravure de l’époque montre Saint Louis s’occupant des malades de la peste, avec la devise bien connue des historiens (en ancien Français) : « Le Roy te touche, Dieu te guérys ».

     

    Si vous avez un tant soit peu étudié les religions anciennes (pré-monothéistes) comme j’ai pu le faire par le passé, vous savez bien qu’un « Dieu unique » n’est qu’une invention de certains hommes… cherchant à dominer leurs semblables par la peur de la mort, par la peur du péché, par la peur du plaisir. Et j’en passe. J’en veux pour preuve non pas les écrits sacrés des Vikings, des Celtes ou des Slaves (hélas, les destructions de leurs écrits n’ont pas été une fiction…), mais bien la conversion de millions de Païens, notamment par le choix entre la conversion de force ou le fil de l’épée (pensez donc à la décapitation de 4500 Saxons par les armées de Charlemagne…), ou bien par la substitution d’édifices religieux… Par exemple en Scandinavie. C’est ainsi qu’on estime la fin de l’ère Viking lors de la destruction de l’ancien temple Asatrù de Gamla Uppsala (actuelle Suède) en 1150, qui actait la christianisation de la Scandinavie. Mais pas que : ici en Bretagne, où je réside, je pense fermement (et je ne suis pas le seul) que 75 % des églises, chapelles, calvaires actuels, ont été tout simplement « posés » sur d’anciens sites bien Païens (dolmens, menhirs, cromlechs, allées couvertes, nécropoles Gauloises ou plus anciennes…)

     

    Que croyez-vous, vous qui vous agenouillez pour « rendre grâce à votre Dieu » ? Qu’en dites-vous, vous qui vivez dans la crainte du « Jugement dernier »… ou dans la crainte de l’homosexualité, dans la conception d’une religion qui vous interdit le moindre plaisir, dans la lecture aveugle, rigoriste, et parfois extrémiste, d’un livre qui vous fait suivre, dans certains cas, le chemin du chaos, de la haine, de l’anéantissement de la vie ? Vous pensez que c’est l’unique voie à suivre, que c’est la seule possibilité que vous offre votre existence terrestre ? Vous pensez que votre religion est supérieure à toutes les autres (quand bien même elle est écrite sur les mêmes bases que les deux autres) ? Vous vous élevez en chevalier « templier » de la « sainte Église du bon du bien » (référence à Salut les Geeks…) ? Eh bien, désolé de vous le dire, mais vous trouverez toujours un ou une Païen/ne sur votre chemin. A commencer par moi, tout Troll blogueur que je suis. Pour autant, et ça, vous pouvez me croire, Odin m’en soit témoin : je ne suis pas du genre à attaquer une église, une mosquée, une synagogue, une procession religieuse, hache Viking à la main, hurlant et vociférant comme Ragnar Lothbrok. Tout d’abord parce que je sais pertinemment que je suis toujours surveillé (de près ou de loin) par les « santons en bleu » après mes malheureuses aventures avec certains « satanistes en carton » en 2008/2010… Et ensuite, parce que je pense fermement que, finalement, le but final des religions « abrahamiques » (monothéistes) est bel et bien de casser la gueule à l’autre, ou de le forcer à se convertir, quitte à entraîner le Monde entier à sa perte (bizarrement, ça ne vous rappelle pas l’actualité immédiate et/ou à venir ?) Alors, que faire ? Ni plus ni moins, continuer mon existence de Troll désabusé et cynique (et cynique pas, tant pis, dirait Desproges), réfugié dans mon lointain exil à l’Ouest d’un pays en pleine déliquescence, et regarder les « fous de Dieu » se foutre sur la gueule. Tant qu’ils ne viennent pas me chier dans les bottes, tout ira bien.

     

    De toute façon, et ça, chers lecteurs et amis, vous me connaissez assez pour le savoir : je ne cache pas mon adhésion sans faille à la tradition Viking. Ni même mon intérêt appuyé pour la religion des anciens Celtes. Encore moins ma défiance intacte contre une frange de l’élite bourgeoise qui, dans les « salons dorés », décide en petit comité de la pauvreté à appliquer sur la tête de plus en plus de personnes (qu’ils appellent, à mots couverts, les « sans dents ». Désolé, mais je n’ai jamais eu de caries ni de bridge, et… vous savez la suite). A vrai dire, avant de séjourner 30 mois en Limousin, j’ignorais tout de ce genre de personnes. Finalement, je me suis bel et bien rendu compte de l’influence délétère qu’ils instillaient, de leur capacité à détruire une réputation personnelle, de leur culte du secret, de leur réalité qui est la suivante : ils tiennent littéralement cette région (et sans doute, quelques autres) entre leurs griffes, tels des rapaces. Pas de nom, hein, mais vous les avez reconnus. Et surtout, que personne ne m’approche en me proposant « un cercle de réflexion philosophique et sociologique, dans le but de servir le Grand Architecte de l’Univers ». NON. C’est tout de même bizarre, dans une République « laïque », de laisser autant de pouvoir à des gens pareils… En fait, je ne m’en étonne même plus.

     

    Du point de vue de l’évolution, si l’on regarde bien (et que l’on compare les groupes de religion « abrahamiques » aux croyances « païennes reconstruites » ou même aux croyances des natifs Américains, ou encore celles des Japonais avec le Shinto), lesquels sont les plus progressistes, les plus ouverts sur le Monde extérieur, les plus respectueux de la Nature et des animaux, les plus au fait de l’évolution sociétale (LGBT, IVG, liberté de disposer de son corps…) ? La réponse vous surprendrait, moi, pas le moins du monde. Je vais vous dire, longtemps, j’ai eu envie de prendre le chemin de l’exil… vers un pays de ce Monde où les religions Païennes sont reconnues par l’État (l’Islande, la Norvège, le Canada…) Mais hélas, c’est impossible. Puis, tout Troll que je suis, j’ai eu envie de mener littéralement une vie de Païen, sur mes terres, aux portes de la Forêt, en pleine cambrousse. Ce n’est pas encore le cas, faute de moyens et de force physique, mais je suis convaincu que ça viendra en son temps. Et, au fait, qui m’en empêche ? Qui me l’interdit ?

     

    Contrairement à tant d’autres gens (que l’on peut bien sûr croiser ici en Bretagne), je n’ai jamais eu peur d’une forêt obscure, d’une nuit de pleine lune, d’un alignement mégalithique, d’un lieu « imprégné de légendes », ni même de Halloween (je n’ai d’ailleurs jamais fait le tour des quartiers où j’habitais sur Grenoble pour ramasser des bonbons, de toute façon, à 10 ou 13 ans, j’étais au lit à 21h, y compris le 31 Octobre.) Entre nous soit dit : si les gamins qui fêtent Halloween (sans connaître la signification de cette fête) étaient au courant qu’en fait, c’est une nuit fondamentale dans tout calendrier Païen (sans compter les récupérations par certains Satanistes, au nom de la « nuit de Walpurgis »)… Je suis convaincu que, tout bons monothéistes qu’ils sont, ils suivraient la voie parentale, effrayés par la possibilité de croiser des Korrigans ou des Lutins farceurs (et pourquoi pas des Trolls ?) cette nuit-là… Eh oui, hélas pour vous, mais Halloween n’est que l’adaptation (à but commercial, on est d’accord) d’une ancienne fête Celte (Samhain, l’ouverture de la frontière entre le monde des Vivants et celui des Morts). D’ailleurs, on ne compte plus les légendes locales imprégnées de Paganisme et de reliquats de Sorcellerie Européenne, racontant à qui veut l’entendre qu’il ne faut surtout pas s’aventurer près des Mégalithes cette nuit-là… sous peine d’être « happé » par une danse de Korrigans, et de finir dans l’Autre Monde !

     

    Malgré tout cela… Eh non, je ne suis toujours pas passé dans les rangs des « Europaïens »… Pourquoi donc, me direz-vous ? Parce que j’incarne tout ce qu’ils détestent ! Je suis ouvertement « de la Sarthe », plus ou moins « libertaire » (surtout en ce qui concerne les choix culturels, sociétaux, vestimentaires, vous le savez), et surtout, formellement opposé à toute récupération idéologique du Paganisme en général, et de l’Asatrù en particulier, par des nervis d’extrême-droite, par les identitaires, par des groupuscules de moins de 100 militants dirigés par un ancien du FN (pas de nom…), et encore plus, opposé à l’assimilation du Paganisme en général aux théories antisémites, homophobes, criminelles et conspirationnistes d’un certain « néo-nazi Norvégien installé en France »… (toujours pas de nom, l’aide juridictionnelle d’État ne pourra pas assumer un procès en diffamation qui me serait intenté…) Bref, je les emmerde, autant que j’emmerde les grenouilles de bénitier qui écarquillent les mirettes à la vue de mon Valknut ou de mes bracelets en cuir (mais qui ne s’offusquent jamais des scandales de pédophilie dans leur pré carré…), autant que j’emmerde celles et ceux qui voudraient me racoler pour une secte (les mormons et les TJ notamment… Un simple « Bruiiiiiiiiiiiiiii » bien rauque et les Cornes du Diable suffisent, si besoin, utiliser une invocation Païenne).

     

    Je ne compte pas me faire interdire de vivre par qui que ce soit. Surtout pas en terme spirituel. Drå til Helvete ! Trollfolk ge ! Hednatid är er ! (traduction : « Allez a Hel, Peuple troll en avant, l’Âge Païen est là...), alors préparons-nous à tenir tête à quiconque qualifiera nos croyances de « ramassis de conneries moyenâgeuses », de « satanisme déguisé », ou autres « gråtekoneri » (traduit du Norvégien : « connerie à pleurer »…)

     

    Je suis sérieux, chers lecteurs et amis : je pense qu’en tant que Païens, nous allons vers les temps les plus difficiles que nous puissions vivre sur toute notre existence terrestre. Surtout en France, surtout face à certains « chasseurs d’apostats » bien capables de « brûler de l’hérétique » (et ça, je l’ai entendu d’un adepte du croissant de lune…) Alors, relevons la tête, cultivons-nous pour trouver un juste milieu entre les béni-oui-oui qui acceptent tout et les crânes rasés qui refusent tout ce qui ne leur ressemble pas. Quitte à être, par les mots, et à l’instar de votre serviteur… aussi subtile qu’un coup de Rangers dans la gueule.

     

    Bon courage à tous.

     

    Troll

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonsoir, chers lecteurs et amis.

     

    Vous l'avez sans doute constaté, si vous êtes visiteurs habituels de mon blog, ou inscrits à la newsletter : je n'ai pas publié de texte depuis près d'une semaine. Disons que, pour mettre des mots sur mes sentiments, ma foi païenne a vraiment été fortement ébranlée par les événements récents de Nice et de Saint-Étienne du Rouvray (banlieue de Rouen). Deux lieux, deux symboles. Déjà, l'attentat meurtrier de Nice, le soir du 14 juillet dernier, est une atteinte directe au cœur de la France, de ses valeurs, des idéaux qui ont mené à sa naissance, notamment les Droits de l'Homme. Ensuite, le meurtre abominable d'un prêtre, hier, dans une église de la banlieue de Rouen. Certains d'entre vous pourraient me dire « Mais Troll, en quoi cela te concerne, vu que tu es païen ? » Eh bien, si, je suis au regret de vous dire que cela me concerne. Explication de texte.

     

    Quand bien même le christianisme est une des religions monothéistes qui a supplanté, souvent par le sang, les anciennes croyances… La majorité des catholiques actuels semble avoir compris les horreurs passées, le pape actuel est plus progressiste que ses prédécesseurs, et les croyants, en général, admettent les monstruosités perpétrées « au nom de Dieu » pendant presque deux millénaires. Soyons clairs : je n'admets pas le prosélytisme de certains représentants catholiques, juifs, musulmans, mais je n'admets pas non plus le meurtre gratuit d'un homme de foi. Cela me concerne car le malheureux homme d'église était un homme intègre, qui a volontairement repoussé l'âge de son départ en retraite, pour continuer à servir ses fidèles autant qu'il pouvait le faire. Et, quel malheur, quelle infamie, de mourir à 84 ans sous la lame d'un islamiste radical !

     

    Je rappelle ici, mais vous devez le savoir, chers lecteurs et amis : une religion ou une croyance ne dépend pas tant des traces écrites ou bâties qu'elle a laissé dans l'histoire, mais beaucoup plus de l'interprétation personnelle (ou groupusculaire) des textes par, à chaque fois, la majorité de ses fidèles, et hélas, celle d'une minorité obscurantiste, rétrograde, liberticide… voire de droite radicale, ou pire, aveuglément meurtrière (les attentats de 2015 comme ceux de cette année sont une HONTE pour la majorité des musulmans qui ne souhaitent que vivre en paix, en pratiquant une spiritualité saine et pacifique). Et… Si les attentats en question avaient été perpétrés par une secte d'inspiration catholique, ou juive ? Aurait-on eu droit à des réactions épidermiques, à des propos franchement condamnables (surtout sur Internet, mais pas que sur Facebook…) envers ces deux dernières religions ? Et… chers amis polythéistes… Si jamais, par le pire des hasards (que les Dieux nous en préservent), cela avait été un groupuscule d'extrémistes se revendiquant « païens », les auteurs de ces attentats ? En tant que polythéistes pacifiques, vous peut être, comme moi, n'aurions plus aucune crédibilité, tant au niveau Français, Européen ou mondial !

     

    Vous le savez bien, si vous avez lu mes derniers textes comme Chemin de Haine : je me refuse à opter pour la voie de la violence ou du combat identitaire, sous couvert de « défense de la culture Européenne » (voire « Europaïenne », comme je l'ai souvent vu sur Internet…) Je ne suis pas comme ça, j'ai fréquenté assez de satanistes en carton pour comprendre que ce n'était pas un mode de pensée acceptable sans cas de conscience menant à la névrose. Cela dit, et là j'en fais le serment devant les Dieux : si un jour, je me retrouve face à un extrémiste religieux (peu importe sa confession) voulant me recruter pour sa cause guerrière… Je n'aurai d'autre réaction que d'en appeler à la colère de Thor sur sa malheureuse tête de décérébré ! Je suis païen, et je le resterai jusqu'à la fin de mes jours.

     

    Croire en une religion, pratiquer sa foi « dans son coin » (comme le font tant de bouddhistes, shintoïstes et païens) ou dans un édifice religieux, et interagir avec les autres en les respectant, c'est la voie de la sagesse, et de l'évolution nécessaire de l'Humanité. Par contre, se retrancher dans une vision volontairement obscurantiste, dépassée, rétrograde, liberticide de sa religion (peu importe laquelle), et commencer à lutter contre ses frères Humains, c'est assurément la voie de la haine, de la destruction, du chaos. Il paraît clair, pour les spécialistes en théologie, que maintenant, Daech ne cherche qu'à provoquer le chaos (social, spirituel comme politique) dans les pays qu'il cible. Et en France, pays des Droits de l'Homme et de la définition sans doute la plus aboutie de la culture et de la vie en société (boire une bière en terrasse, s'en griller une en pleine rue, écouter la musique que l'on veut, lire tous nos grands auteurs, croire ou refuser de croire… la liste est longue) Tout cela fait que nous sommes « en première ligne » face aux barbares islamistes radicaux. Et, je me pose la question chaque jour… Quand cela prendra-t-il fin ?

     

    En attendant, je ne vois plus quoi écrire, donc je vous laisse, chers lecteurs et amis. Puissent les Dieux veiller sur vous et sur vos clans. Bon courage à tous.

     

    - Troll

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonsoir, chers lecteurs et amis !

     

    Ce soir, pour changer de mes inénarrables coups de gueule, je souhaitais vous proposer un article sur le Paganisme, le vrai, le beau, le noble. Plus particulièrement sur la tradition Nordique, ceux sur la tradition Celtique et la Wicca viendront, rassurez vous ! Je vais donc vous présenter cette ancienne religion, ancrée dans l'histoire de la Scandinavie et des terres autrefois conquises par les Vikings, mais pas que ! En route pour le royaume des Dieux !

     

    Tradition Nordique

     

    Tout d'abord, il convient de faire la mise au point qui s'impose. L'Asatrù n'a rien à voir avec l'Odinisme ou l'Odalisme. Rien du tout. Ces deux dernières « spiritualités » sont en effet rien de moins que de lamentables tentatives de récupération politique des Païens que nous sommes par l'extrême droite, ou par d'autres mouvements extrémistes. Mouvements que je ne citerai pas, mais maintenant, vous devez vous douter de leur existence dans le microcosme Pagan ! Pourquoi ce laïus de ma part ? Tout simplement parce que, comme je l'ai toujours dit ici, le polythéiste moderne se doit d'aller à la rencontre de l'autre, de l'accueillir, quelle que soit sa foi, et non de le rejeter aveuglément, sous prétexte de différence de couleur de peau !

     

    Tradition Nordique

     

    Étymologiquement, qu'est ce que l'Asatrù ? Si l'on décompose le mot issu de l'ancienne langue des Vikings (le Norrois, donc), on trouve le préfixe « Ass » qui signifie « Ases », donc les Dieux du panthéon Nordique, et le suffixe « Trù », qui signifie « croire ». C'est donc ni plus ni moins croire aux Dieux du Nord, que ce soit Odin, Thor, Heimdall, Loki, Freyr, Freya, et tant d'autres. Petite précision : certains parlent de « Vanatrù », « croire en les Vanes », mais le Vanatrù est implicitement compris dans l'Asatrù.

     

    Comment se pratique l'Asatrù ? Tout simplement par la croyance aux anciens Dieux Scandinaves, en les honorant chaque jour, en pratiquant des prières, des séances de méditation et/ou de divination par les Runes, par le fait de fêter non plus les fêtes chrétiennes, mais bel et bien les anciennes fêtes païennes de passage des saisons (Samhain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad), les solstices, et évidemment, Yule, qui dans la cosmogonie polythéiste Européenne, supplante Noël… En ces temps de fête et de souvenir des Anciens, on peut décider de consacrer des offrandes aux Dieux (un peu de viande, ou une bière suffisent à les apaiser), allumer des bougies, ce que vous voulez ! Surtout, il faut profiter de la vie, car elle est suffisamment courte… Sachez par exemple qu'au solstice d'été, il était de tradition pour les Gaulois d'allumer des brasiers immenses… La date a survécu, mais la fête elle-même a été christianisée, en fête de la Saint-Jean. Idem pour Samhain, qui est devenue la Toussaint. Notons quand même la survivance des rituels païens la nuit de Halloween, si on excepte les habituels gamins qui quémandent des bonbons de portes en portes… sans connaître la signification de cette fête originellement païenne !

     

    Tradition Nordique

     

    Il n'existe pas à proprement parler de texte sacré pour l'Asatrù, ce n'est pas une religion « du livre »... Et les survivances ont été semble-t-il corrompues par les écrivains chrétiens qui les ont consignées dans leurs œuvres. Notez néanmoins que le Havamal, recueil de sagesse Nordique, est disponible sur Internet, ou en commerce en ligne. Vous pouvez aussi trouver l'Edda poétique, qui nous est parvenue par Snorri Sturluson, c'est ni plus ni moins que la création du Monde vue par la religion des Vikings, avec tous les Dieux et toutes les créatures que cela engage !

     

    Tradition Nordique

    Tout fidèle qui le souhaite peut évidemment se procurer un grand nombre de livres sur la tradition Nordique (majoritairement en Anglais), ou un pendentif représentant le marteau de Thor ou le Valknut, qui est le symbole des Einherjar, guerriers Vikings tombés au champ d'honneur ! Et, naturellement, vous pouvez adhérer à une association ou à un groupe païen, ou encore à un forum sur Internet.

     

    Tradition Nordique

     

    Il existe plusieurs « clans » Asatrù à travers le monde, que ce soit en Europe (surtout en Scandinavie), aux États-Unis, au Canada… Et même au Brésil ! La plupart des Asatrùar sont universalistes, ce qui implique que pour eux, toute personne peut venir à l'Asatrù, pour peu qu'elle ait la foi. Par contre, il faut se méfier des associations politiques que l'on ne connaît pas, ou qui affichent sans honte leurs « valeurs europaïennes » : là, vous savez que c'est à coup sûr un groupe qui tend vers l'extrême-droite de l'échiquier politique ! A contrario des universalistes, ceux-là sont appelés « identitaires ». Dans ce genre de milieu, vous pouvez entendre ou lire des propos racistes ou homophobes. Attention donc où vous mettez les pieds, chers lecteurs et amis tentés par le Paganisme !

     

    Pour finir, une petite citation du Havamal…

     

    « Rendre visite au faux ami
    exige un grand détour
    bien qu'il habite sur la grand-route.
    Mais le chemin est court
    qui mène à l'ami vrai
    bien qu'il loge au loin. »

     

     

    Tradition Nordique

     

    Bon weekend à vous, chers lecteurs et amis ! Au plaisir de vous lire. Et que les Dieux veillent sur vous !

     

    - Troll

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonjour, chers lecteurs et amis !

     

    Aujourd'hui, un nouveau texte sur le Paganisme, celui-ci est destiné à certaines personnes de mon entourage, qui me conseillent parfois de faire attention quant à mes croyances, mes lectures, et ce que j'écoute comme musique...

     

    Ne vous inquiétez pas pour moi !

     

    Pour ce qui est des trois volets, tout d'abord : ce ne sont pas les textes, les paroles ou les croyances qui sont dangereuses, mais l'usage que l'on en fait peut l'être ! Étant donné que je refuse sans autre forme de procès tout ce qui sent un peu trop le soufre à mes narines, je ne risque pas grand chose... a part peut être une déception spirituelle. Porter le Valknut, une bague ornée d'un Marteau de Thor ou une broche celtique n'est pas dangereux, ni contraire à la loi. Mêler cela à des thèses racistes, identitaires, franchement nauséabondes peut le devenir ! Et, soyez-en assurés, ce n'est pas mon cas.

     

    Certes, il existe des livres qui puent à cent lieues, et je n'en ai aucun chez moi ! Depuis ma maladie, je fais pas mal attention à ce que je commande sur Amazon ou à ce que j'achète en rayon... Au niveau des pratiques ésotériques, je me contente de « tirer les Runes » de temps en temps, quand ça me chante, sans m'imposer une ligne directrice ou un code de conduite. Et, forcé de l'admettre, le message des Dieux Nordiques comporte toujours une certaine part de vérité... voire de mise en garde, sur des actions ou comportements que je pourrai avoir ! Donc, c'est une pratique bénéfique, sans autre enjeu que de m'aider à mieux « vivre » spirituellement parlant. Non, les Runes de divination n'ont rien à voir avec le satanisme !

     

    Ne vous inquiétez pas pour moi !

     

    D'ailleurs, petit point sur ma pensée : à mon humble avis, ésotérisme et occultisme sont incompatibles, parce qu'ils n'ont pas la même histoire à travers les siècles d'une part, parce que les buts recherchés ne sont pas les mêmes d'autre part, et enfin parce que l'ésotérisme s'arrête au spirituel, alors que l'occultisme va jusqu'au psychisme. Vous aurez compris, chers lecteurs et amis, que l'occultisme est une voie totalement incompatible avec le mal qui m'a rongé pendant des mois ! Non seulement je risquerai de faire n'importe quoi, mais pire encore, de nuire involontairement à autrui... Et je m'y refuse. J'avoue avoir quelques ouvrages de référence sur la Wicca (magie blanche), mais non seulement je ne m'y retrouve pas du point de vue spirituel, et en plus certaines pratiques relatives à la sorcellerie ne sont pas pour moi. Fin de l'aparté !

     

    Oui, je m'intéresse aux Vampires, aux Elfes et aux Fées, à la Divination, aux Anges, j'ai eu des livres de magie cérémonielle... Mais, non seulement j'utilise tout cela avec précaution pour que ça ne me monte pas à la tête, et surtout, je n'en fais pas étalage dans la vie réelle. Car les volontés d'inquisition ne sont pas éteintes chez tous les monothéistes bornés ! Par exemple, il m'arrive d'entendre la phrase suivante : « Troll, tu ne peux pas croire en des dieux Nordiques, car c'est Dieu/Yahvé/Allah qui a créé le monde et l'homme à son image ! » A laquelle je réponds de façon implacable : « Mes dieux étaient là bien avant le tien, et quand bien même les fidèles dans ton genre ont pourchassé le paganisme, il renaît de ses cendres, il était juste caché dans l'ombre ! Et l'homme existait bien avant ta religion basée sur un livre... »

     

    Ne vous inquiétez pas pour moi !

     

    Bizarrement, je n'obtiens pas d'autre réponse à cette affirmation qu'un « tchip » insultant et méprisant. Mais ça n'est pas grave ! Si leur religion leur interdit tout et n'importe quoi, la mienne me laisse faire ce que j'ai envie... du temps que c'est accompli dans l'honneur et le respect de la Nature et de l'Autre !

     

    Pour finir, ne vous inquiétez pas pour moi, je ne suis ni tombé dans une quelconque secte (le Paganisme est à l'exact opposé de toute dérive sectaire), ni influencé par des personnes peu recommandables ! Je suis juste moi-même. Mes croyances, je les ai acquises tout seul, je ne demande pas à ce que d'autres fassent comme moi... Même si je me sens parfois un peu seul. Peut être que je trouverai à qui parler en Bretagne !

     

    Ne vous inquiétez pas pour moi !

    A bientôt, chers lecteurs et amis, puissent les Dieux veiller sur vous.

     

    Troll

    Partager via Gmail

    2 commentaires
  • Bonsoir, chers lecteurs et amis !

     

    Si vous suivez ce blog depuis ses débuts, vous n'êtes pas sans avoir remarqué que je me reconnaissais païen. Et vous vous dites peut être « mais pourquoi » ? Eh bien, laissez-moi vous expliquer.

     

    Tout d'abord, j'ai adopté le paganisme (dans mon cas, l'ancienne religion des Vikings), comme alternative tout à fait valable aux trois monothéismes. En fait, ça m'est venu en écoutant du Metal ayant trait aux univers Celtes et Scandinaves ! Et cela ne m'a plus quitté. De même, j'ai remarqué que là où le catholicisme (ma religion d'origine) était une croyance de peurs, d'interdits en tous genres et de soumission, le paganisme laissait beaucoup de libertés, et en premier : celle de penser par soi-même ! A partir de là, la moitié du travail était fait.

     

    Pourquoi le paganisme ?

     

    Ensuite, je me souviens avoir passé trois jours dans une communauté servant de lieu d'accueil un peu bizarre, quelque part dans le nord du Gard (ceux qui ont lu Chemin de Haine comprendront), et là, j'y ai ressenti comme un profond dégoût envers les monothéismes, qui allait de pair avec mon habitude à porter le marteau de Thor dès le matin... Et, croyez moi, quand dans une communauté « chrétienne », on entend des horreurs sur l'homosexualité, la femme ou la société en général, on perd toute foi en Dieu (tel qu'ils l'appellent). C'est ce qu'il m'est arrivé.

     

    Pourquoi le paganisme ?

     

    Après tout cela, je me suis plongé depuis quelques temps dans l'étude de la tradition Nordique, à grand renfort de livres dédiés à ce sujet. Car, c'est bien beau d'avoir un Valknut et une bague ornée du Mjöllnir, mais si l'on ne sait pas ce que cela implique, ça n'en vaut pas la peine ! Donc, je me cultive chaque jour un peu plus sur ce domaine, qui est proprement fascinant.

     

    Pourquoi le paganisme ?

     

    Le paganisme enfin, car c'est une religion de la Nature, tout comme celles des peuples Amérindiens. La nature y est vénérée, représentée comme un amalgame de forces bénéfiques ou plus obscures, et chaque cascade, chaque chaos rocheux, chaque arbre se transforme en un « temple » où tout païen peut venir prier à sa guise ! C'est ainsi que je conçois le paganisme. Et, là où un des trois monothéismes peut paraître réducteur, ne voyant que la mer ouverte en deux ou l'eau transformée en vin, le paganisme s'inspire au contraire de la nature, tel un animisme venu du fond des âges !

     

    Pourquoi le paganisme ?

     

    Alors oui, je crois en Thor, Odin, Freya, Loki. Je perçois comme une présence lors de certaines promenades en forêt profonde, comme si les Esprits des lieux m'ouvraient les portes des Anciens. Oui, je porte quotidiennement un Valknut en pendentif, une bague au marteau de Thor, et parfois même une broche celtique. Je remercie les Dieux de m'avoir maintenu en (presque) bonne santé jusqu'à maintenant, et je tente de les invoquer quand j'en ressens le besoin. J'espère que ma démarche paraît sincère aux yeux des autres... Bien loin du mépris et de l'ignorance dont ils savent tant faire preuve.

     

    Pourquoi le paganisme ?

     

    Tout cela me motive à poursuivre mon étude de l'Asatrù, aussi longtemps qu'il le faudra !

     

    Le misérable

    Et malintentionné

    Rit à n'importe quoi;

    Mais ce qu'il ne sait pas

    Et qu'il devrait savoir,

    C'est qu'il n'est pas sans défaut.

     

    (Hàvàmal)

     

    Bonne semaine à vous toutes et tous, chers lecteurs et amis, que les Dieux veillent sur vous. Sagesse et Force !

     

    Troll

     

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Bonsoir, chers lecteurs et amis.

     

    Si vous êtes fidèles à Dernier Bastion, vous n'êtes pas sans savoir que je me reconnais païen. Hésitant entre l'Asatrù et la Wicca, je devrais dire, croyant mais pas encore pratiquant. Depuis mon accession au monde formidable (ou pas) de Facebook, j'ai pris une sacrée désillusion dans la gueule. Je vous explique.

     

    Déjà, j'ai compris que, pour la plupart des païens ou assimilés se montrant sur Facebook, ce n'était que de façade, bien passager en tout cas. Cela se limite en tout cas à aller à des reconstitutions médiévales, à invoquer de temps à autre le nom d'Odin ou de Cernunnos, et à boire une bière lors des solstices. Et moi qui croyais être tombé sur quelque chose de sérieux... Eh bien non. Incorrigible idéaliste, le Troll ? Maintenant, vous voilà en capacité de l'assurer. Cela dit, j'ai quitté de mon propre chef tous ces groupes païens, ainsi qu'un forum auquel je participais. Pour la bonne raison que ça ne me ressemble pas, tout ça... Alors oui, je continue à croire en d'anciennes Déités, je continue à me cultiver sur le sujet, quoique moins en ce moment, si vous avez lu mes autres textes, j'ai d'autres priorités...

     

    Ensuite, et c'est à croire qu'ils ne me foutront jamais la paix : j'ai retrouvé mes pires ennemis, à savoir les identitaires, sur Facebook. Toujours avec leurs emblèmes puants, leurs appels « contre l'islamisation de la France » et « à manger du cochon », leur entrisme (façon qu'ils ont de noyauter tout ce qui se présente à leur souris), leur idéologie, et les inévitables liens vers des sites chrétiens intégristes. Alors je souhaiterais rappeler à ces fils et filles de cathos traditionalistes, tentés par le paganisme, que le paganisme n'a pas besoin d'eux. Pas pour que les médias parlent de l'Asatrù comme « une religion de fachos », ou autres poncifs éculés. Merci bien, l'affaire Varg Vikernes nous a déjà assez fait mal comme ça. Et enfin, je le rappelle, le païen moderne se doit d'aller au devant de l'autre, et non de l'exclure, comme nous le proposent ces sympathiques nazillons en culotte courte...

     

    Enfin, et c'est terrible à reconnaître, mais je crois que ce retour progressif du paganisme dans notre société apporte, comme tout phénomène de mode, une course à la consommation, surtout sur Internet... Par le nombre de boutiques spécialisées dont des rayons entiers sont dédiés à la Wicca, au Druidisme ou aux Runes de divination, par le nombre de stages proposés (et forcément hors de prix), j'en passe et des meilleures. Tiens donc, la spiritualité est en vente ? Alors il me suffirait de mettre mon Valknut au rencart et de m'acheter une étoile de David et un exemplaire de la Torah pour devenir Juif ? Permettez moi d'en douter ! Il en est de même pour le paganisme : c'est un ensemble de croyances que l'on acquiert par foi, par conviction, et non par consumérisme. Et, quand bien même j'ai une trentaine de livres qui parlent du paganisme dans ma bibliothèque, je ne compte pas mêler le commerce à mes croyances.

     

    Donc j'en suis arrivé à la conclusion suivante, en quittant tous les groupes Facebook et le forum dont j'ai parlé : je n'ai plus rien à faire dans ce microcosme « secret », reproduisant tous les travers de la société telle qu'on la connaît. Je m'en excuse par la même auprès des personnes avec qui j'ai parlé sur ce forum, mais je n'en pouvais plus. Et, une fois de plus, je mets mon paganisme en sommeil, en attendant des jours meilleurs, où je pourrai sereinement pratiquer mes croyances.

     

    A très bientôt, chers lecteurs et amis.

     

    Troll

     

    mon paganisme en sommeil, en attendant des jours meilleurs, où je pourrai sereinement pratiquer mes croyances.

     

    A très bientôt, chers lecteurs et amis.

     

    Troll

    Partager via Gmail

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique