• Solitude...

    Dans une très ancienne forêt, je marche, le cœur lourd, chargé de souvenirs... Mes pas tracent un chemin de haine, à travers la neige qui tombe, ce premier jour d'hiver... Avec l'arrivée de la morte saison, les bois ont plongé dans le silence. Plus aucun oiseau ne chante, plus aucun insecte ne vrombit, retentissent juste les appels d'un groupe de corbeaux, qui tournoient dans les airs avant de rentrer à leur nid.

     

    Où vais-je ? Je ne le sais pas. Je marche, sans but précis, avec comme seul repère les pierres, ou la mousse sur les troncs d'arbres, me montrant la direction du sud. Dans mon esprit s'entrechoquent des anciennes voix, des sentiments obscurs, une pointe de haine, ainsi que de bien mauvaises idées... Pourquoi ai-je connu une telle période, une telle maladie ? Peut être était-ce mon destin.

     

    Mais pourquoi est ce que je me pose cette question ? Tout simplement parce que je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé pendant que je délirais, pendant que mon cerveau tournait à cent à l'heure. Peut être que les voix que j'entendais disaient la vérité à propos de mes actes, de mon comportement dans certaines situations... Je ne sais pas. Je ne sais plus... Toujours est-il que, par moments, je repense à tous ces évènements. Et je me souviens avoir entendu ces voix qui parlaient d'actes innommables, commis par une ombre dans la nuit, au volant d'un vieux camping-car...

     

    Avec une certaine délectation, j'écoute un morceau de musique d'un groupe que j'affectionne particulièrement dans ces moments d'errance mentale : Woods Of Desolation. Et je fume une cigarette, assis sur une vieille souche, avant de repartir. Mes rangers s'enfoncent dans la neige fraîche, le souffle glacé du vent me parvient comme une soudaine morsure à travers mes vêtements chauds, mais je continue à marcher malgré tout. J'adore cela. Me retrouver seul en forêt, face à moi-même. Qui plus est, en hiver, où je prends conscience que ce que l'on appelle « le bout du tunnel » arrive en son temps.

     

    Actuellement, je commence à voir le bout du tunnel, et ce ne sont que de bien mauvais souvenirs que je décris ici. Un an après, les blessures de l'âme ne sont toujours pas refermées, mais la cicatrisation est proche. Le temps est venu d'en faire ma force, de continuer à lutter pour mes rêves et mon projet.

     

    Je vous souhaite une très bonne soirée.

     

    Troll

    « Horizon 2014Bouleversement »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :