• 2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    Bonjour chers lecteurs et amis de Dernier Bastion, huh huh ‘kala Copains-Copines.

     

    Eh bien oui, j’ai été silencieux depuis mon dernier texte « Âme réfugiée dans les ténèbres », mais je me sentais obligé de vous envoyer une petite bafouille à la fin de ce mois de Janvier. J’espère que la fin d’année s’est passée au mieux pour vous toutes et tous, et que vos projets, idéaux, rêves, se réaliseront dans cette nouvelle année. J’espère également que vous ne perdrez pas la foi en cette valeur suprême qui est la nôtre : la liberté.

     

    Et un de mes plus grands espoirs est que, s’il fallait encore le prouver, 2020 verra encore de ces signes annonciateurs de la fin à venir de cette putain de bordel à cul de « norme ». Dans les comportements comme dans les médias. Surtout dans les médias, devrais-je dire …

     

    « Grève, manifestation, Greta Thunberg, voile islamique, terrorisme, harcèlement sexuel, climat, Le Pen, gilets jaunes, guerre, Macron », voilà ce que répètent les trompettes éditorialistes, jusqu’à la nausée – qui, pourtant, ne semble même pas venir aux lèvres de leurs plus fervents admirateurs (qui a dit « fanzouzes » dans le fond ?) Et, pour être tout à fait dans l’esprit d’un Grand qui nous a quittés récemment, Jacques CHIRAC, « ça m’en touche une sans faire bouger l’autre » !

     

    2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    Ah, chers lecteurs et amis, il y a des matins, en ces temps où le dépit menace de prendre le pas sur les rêves secrets et les espoirs interdits, où je me force à ne pas parcourir le fil d’actualités de Google. Quant à la télé, le peu que je l’allume … c’est qu’il y a un truc qui m’intéresse réellement. Autant dire pas souvent.

     

    Remarquez, tant que les puissants mènent les plus baveux à l’abattoir, les « nôtres » (au sens « frères et sœurs de culture et d’idéaux ») devraient se sentir plus tranquilles. Dans le sens où nous n’appartenons pas à la conception « branchouille » d’un monde qui ne nous ressemble pas, qui nous rejette, et que nous rejetons de toute façon. Et donc, que nous n’avons pas à subir leurs nuisances, peu importe qu’elles soient sonores, olfactives, visuelles, ou les trois à la fois.

     

    2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    Dans le genre de nuisances que j’ai de plus en plus de mal à supporter, il y a le monstrueux pataquès autour de Noël. Et ce dès la fin du mois d’Octobre : tantôt ce sont les ostréiculteurs qui « préparent les fêtes », puis c’est le sempiternel déploiement de pigistes dans les rayons jouets des grandes surfaces, et les nécessaires interviews « promo » du meilleur chocolatier, du meilleur pâtissier (« derrière l’église », comme dirait Jean-Jacques PERONI !) ...

     

    Et, comme il faut bien faire un peu « pleurer dans les chaumières », une « mise en situation » dans les jours précédant Noël chez un couple au RSA ou à l’AAH avec 4 gamins. Mais, innovation de la « start-up nation », ces derniers peuvent maintenant « faire la manche en ligne », eh oui, tel ce couple qui a monté « une cagnotte en ligne » pour « payer des cadeaux à ses enfants » ! Mais attendez …

     

    Quoi ? Sérieusement ? Se faire donner l’aumône via Internet pour Noël ? Alors, vu que nous en sommes arrivés là, on peut tout se permettre : pourquoi est-ce que je ne me mettrais pas au « trollfunding » (« financer un troll ») pour améliorer mon ordinaire (qui va déjà plutôt bien, je vous remercie), pour me payer du matériel de train miniature, des bouquins, un nouveau PC, les pneus de ma voiture, un tasseau de 12, une licorne en peluche … le tout sans aucune contrepartie de ma part ? Réellement ?

     

    2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    Vous, les « bons Français bien sous tous rapports », comme vous vous nommez (implicitement ou non), en êtes arrivés à ce niveau de néant cérébral, à croire en la « viabilité » de conneries pareilles ?

     

    Vous qui avez soutenu (avec plus ou moins de courage) les « gilets jaunes », vous qui oscillez entre le soutien mou et la réaction de constipés façon « pris en otage » vis-à-vis des grèves à la SNCF, à la RATP, dans l’Éducation Nationale et dans tant d’autres corporations et entreprises, vous ne trouvez absolument rien à redire à ce que la misère sociale (et intellectuelle) s’autofinance sans se cacher ?

     

    Vous n’avez rien de mieux à proposer que de continuer à baisser la tête pour présenter la nuque à ces putains d’exploiteurs du CAC 40, de l’aristocratie dirigeante, histoire d’avoir les cheveux en bon ordre le jour où le couperet du libéralisme briseur de vies tombera sur votre destin ?

     

    2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    Et après, « ah gnagnagna les immigrés, les Juifs, les musulmans, les assistés, les migrants, les teuffeurs en camions bariolés, les metalleux ... » Bah oui, voilà ce dont vous êtes faits. Quand vous n’êtes tout simplement pas mis en état de paralysie mentale par votre « identitarisme de clocher » à la graisse d’essieu, qui vous fout une peur panique de tout ce qui existe au-delà de Quimper, de Limoges ou de Montluçon-Chantiers !

     

    Inutile d’ouvrir vos gueules pourries : vos actes parlent pour vous, vos dégaines et vos regards inquisiteurs encore plus. Quant au courage … j’ai autre chose à faire qu’essayer de vous faire pousser des couilles !

     

    A ce titre, donc, deux choses : non seulement je ne peux plus me définir « Français » selon vos injonctions puantes d’inintelligence mortifère, mais en plus, je dis aux migrants qui frappent à la porte de l’Europe « Venez, par pitié, venez, ne nous laissez pas seuls avec de bons gros cons Français bien de souche !! »

     

    Tant qu’à faire, fin Novembre 2019, j’ai quitté le club de philatélie dont j’étais membre depuis mon arrivée ici, en « cap Bouzin ». En pleine assemblée générale annuelle, j’ai fait un speech assez long, dans mon style, avec force qualificatifs et épithètes fruités, pour tenter de leur « décoller la pulpe du fond », notamment sur leur manque de courage, leur indécision, leur nombrilisme ne dépassant jamais la frontière de la communauté de communes. Et j’ai claqué la porte.

     

    Parce que, d’une part, je ne voulais pas devenir comme eux (et, ne voulant pas rester finir ma vie ici, c’était joué d’avance), et d’autre part, n’ayant rien en commun avec leur lâcheté et leur immobilisme gélatineux, j’ai préféré « faire tomber le rideau alors que j’étais encore sur scène ». Vous savez bien que ma volubilité trollesque n’a aucun complexe à assumer des idées et des discours en public, surtout à charge.

     

    2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    Je n’ai rien en commun avec ces gens, je n’ai rien en commun avec leur acceptation des nuisances et de la domination de la « norme », je n’ai aucun bénéfice à entretenir des amitiés à sens unique, encore moins à « fraterniser avec l’ennemi idéologique », et surtout pas à « collaborer ». Je suis des Alpes, je porte un béret, et, petit-fils de sympathisant Gaulliste qui a failli partir pour Londres à l’âge de 17 ans en 1940, j’ai pas une mentalité de « collaborateur ». Mieux vaut pour moi prendre le maquis que d’être pris entre le marteau et l’enclume si tout se casse la gueule, ou si la « Reichsführerin von Le Pen » arrive sur le trône de France en 2022.

     

    2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    Mon projet pour 2020 / 2021 … celui qui hante mes rêves de liberté depuis bientôt une décennie. Le chalet, sur son terrain de 2000m² (ou plus) en plein milieu de nulle part, quelque part dans le sud de l’Orne, ou dans le nord de la Sarthe, ou dans l’ouest de l’Eure-et-Loir. Ça se précise, tant et si bien que j’ai décidé de planifier prochainement un petit « voyage de reconnaissance » de la région choisie, deux semaines en camping à la ferme (c’est le moins cher, peu importe la saison). Avec balades, interactions avec les habitants, prise de contacts avec des clubs locaux (modélisme, philatélie, photo, autres), prise de contacts également avec des alternatives locales.

     

    L’objectif du projet est double : déjà, échapper le plus possible aux nuisances de la « norme ». D’autre part, préparer l’auto-suffisance alimentaire, par la permaculture, le petit élevage (deux biquettes, quelques poules suffiront), la pêche en étang ou rivière, le bricolage, la récupération, et garantir un « espace de regroupement » pour les miens (mes « frères et sœurs de culture et d’idéaux », toujours), si nécessité devient loi. Un « dernier bastion ».

     

    2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    2020 commence … et on va éviter les banalités de circonstance. - Ou comment le Troll vous souhaite « ses meilleurs vœux » !

     

    J’en ai déjà longuement parlé dans mon pamphlet en trois parties « L’immédiateté de notre foi en l’Underground face à la défaite annoncée du matérialisme », vous savez donc plus ou moins quelles sont mes positions sur la question. J’espère que le projet se réalisera de façon effective pour fin 2020 ou début 2021. Pour que je vive enfin dans un endroit ou être pleinement moi. Parce que la forêt ne me juge pas, la forêt ne m’espionne pas : elle me couvre.

     

    Et parce que j’ai un besoin irrépressible de quelque chose que je ne trouverai jamais dans la forme d’habitat qui est la mienne à l’heure actuelle : la connexion à la Nature, l’immédiateté de toutes ses forces, et l’humilité face à sa souffrance. Voilà le projet qui, j’en suis convaincu, me fera trouver la sagesse intérieure, et sera la concrétisation de la nature même de mon existence terrestre.

     

    Parce que, les années passant, et les traits de mon visage se barrant de rides de soucis, de frustrations, de hargne, de haine, de détermination à me battre, j’ai accumulé tant de ressentiments qu’il est nécessaire de les convertir en quelque chose de concret, de beau, de noble, de pur.

     

    Puissent les Anciens Dieux et les Esprits de la Forêt m’accompagner dans cette quête. Et qu’ils en fassent autant pour vous, chers lecteurs et amis, si vous avez fait ce genre de choix de vie, ou si vous projetez de le faire. Car notre "refuge commun" comprend la simplicité matérielle, la foi en « ce qui fait peur aux cons », les loisirs atypiques, ainsi que le simple fait de mener une vie bien loin de ces putains de « sentiers tout tracés », sentiers qui ne seront jamais propices aux Bestioles du Chaos que nous sommes.

     

    Honneur et Tradition à vous toutes et tous.

     

    - Krähvenn « Sombrelance » Vërkhörr des Allobroges, mercenaire Troll du Clan des Montagnes Blanches de l’Est, en exil ...

    « Âme solitaire réfugiée dans les ténèbres … Sois ton propre maître. - A toutes celles et à tous ceux dont l’honneur et la droiture ne failliront jamais.Litvintroll - Czornaja Panna (La Dame en Noir) [Folk Metal, Biélorussie] »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    1
    Distanciée Sociale
    Dimanche 26 Janvier à 22:58

    Courage mon troll ! Cette année ser la nôtre ! BASTOOOOOOOOOOOON !

    2
    Samedi 1er Février à 09:41

    Il parait qu'on n'a que jusqu'au 31 janvier pour présenter ses bons vœux (est-ce à dire que le reste de l'année tu peux souhaiter tout le mal possible ?) mais tu as à présent une idée de mon goût prononcé pour le conformisme. (c'est fou le nombre de mot commençant par con...).

    Puisses-tu trouver enfin ton havre de paix!

    Pour sourire un peu, Les réformateurs du monde ! La connerie serait-elle éternelle ?

      • Samedi 8 Février à 19:47

        Merci à toi happy

        Oui, je l'espère !

        J'ai adoré la référence à ce vieux film avec Jean Gabin ^^

    3
    Nicodemo
    Samedi 8 Février à 19:32
    Qu'est-ce que c'est que cette merde encore. Jamais vu un cocu pareil s'étaler comme une grosse marge sur son blog de chiotte.
      • Samedi 8 Février à 19:53

        Bonsoir, tout d'abord yes

        Eh bien, venant de quelqu'un que je ne connais pas, et qui semble bien mal me connaître, je le prends plutôt comme un compliment ! happy

        Auriez-vous l’amabilité de développer un peu votre propos ... ou de venir m'en faire part en face à face ? Je n'ai pas la réputation d'être hypocrite, ni de cacher mes convictions et mes affiliations culturelles en public.

        Aussi, rien ne vous force à me lire. Donc, si votre commentaire n'est pas un troll, pourquoi existe-t-il ? Quel est le but ultime ? Auriez-vous plutôt votre place dans les commentaires de n'importe quel fil d'actu "putaclic" sur Facebook ou autre ?

        Et enfin, je ne peux pas être cocu, sachant que je ne suis pas en couple. Preuve que vous ne me connaissez pas du tout happy

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :